Politique

Cibitoke : des fidèles d’Agathon Rwasa sous les verrous

10/01/2015 Jackson Bahati 6

Cinq militants du FNL pro Agathon Rwasa sont derrière les barreaux, depuis une semaine, accusés d’être de connivence avec les mystérieux rebelles venus de la RDC. Pour les droits-de-l’hommiste, ils sont victimes de leur appartenance politique.

Chef-lieu de la province Cibitoke ©Iwacu
Chef-lieu de la province Cibitoke ©Iwacu

Ernest Bagayuwitunze (sous-officier de la police à Buganda), Pascal Manirambona, Samuel Hakizimana, Isaïe Ndayahundwa, Saïdi Ntibibuka alias Mandela, tous militant du FNL pro Rwasa et natifs de la commune Buganda, sont détenus au cachot de la police dans la province Cibitoke.

Selon des sources recueillies au chef-lieu de la commune Buganda, ces militants du FNL ont tous été arrêtés le 31 décembre 2014, les uns étant à leur poste de travail, les autres chez eux. Ils affirment avoir été arrêtés par le responsable du service national de renseignements à Cibitoke en l’absence d’un mandat d’arrestation.
Pour Ernest Bagayuwitunze, brigadier de la police de Buganda, son arrestation est arbitraire. Il reconnaît être membre du FNL pro Rwasa, mais il rappelle qu’il est toujours membre de la police. Les familles et les voisins qualifient cette arrestation d’acte politique.

Les activistes des droits de l’homme s inquiètent

Mathias Habimana, représentant de l’Aprodh à Cibitoke, affirme que les droits de l’Homme sont toujours piétinés dans cette province. Il s’interroge sur les mobiles de ces arrestations alors que les rebelles ont affirmé ne pas les connaître, lors de l’interrogatoire au commissariat de Cibitoke.

Pour lui, c’est honteux d’arrêter des gens pour des mobiles politiques. Il demande leur libération immédiate et sans condition.

Un des responsables du FNL, rencontré au chef-lieu de la province, assure que ces personnes n’ont pas été arrêtées sans aucune raison. Il demande à la justice de se saisir de cette question.

Contacté, le procureur de la République en province Cibitoke, Jean Marie Bigirindavyi, dit que ces personnes ont été arrêtées pour des raisons d’enquête.

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. HN

    Seuls les partisans du FNL pro Rwasa sont criminels au nombre de 5… pis, on les arrete sans aucun mandat d’arret….Des Imbonerakure qui auraient meme commis des crimes plus lourds ne sont pas inquietes… Ukuri tuzokuronka mu gihugu koko?

  2. Racso69

    Comment fait-on la différence entre un FNL partisan de Rwasa et un disciple de Bigirimana ou Nibizi?

  3. lecteur14

    Lorsqu’on est coupable d’un délit quelconque on dit publiquement le délit commis et on est présenté devant la justice, on ne reste 2 semaines dans les cachots de la documentation. Pour toi le délit c’est leur appartenance politique ? Ou tu en connais un autre qui reste secret?

  4. kubwayo

    None mbega nta nkozi zikibi zikiriho?erega on ne va nulle part s’il faudra toujours évoquer son appartenance politique lorsqu’on est présumé coupable de tel ou tel autre délit.

  5. Nzobandora

    Avec la trouille et surprise qu’il a du foutre à certains lors de sa convocation forcée d’annuler à la dernière minute. Cet acharnement contre ses sympathisants était prévisible mais reste à voir son effet dans les mois à venir vu que safisha n’a pas abouti aux résultats escomptés. Sinon le reste est un pure irementanya semblable aux autres tubona depuis 2005.

  6. ciza

    IVY’UBURUNDI BIRAGOYE KWERI.ABAFASHWE NI IBIRAGI NTIBIGEZE BAVUGA UMUNTU NUMWE YABATUMYE (DIT BARATUZA) mais ABA FNL BARAFATWA NGO BAVUZWE NABA REBELLES BAFASHWA(dit SNR).Biragoye gutahura pe…..
    Abandi ngo ni baba tutsi ba SINDUHIJE ariko mubafashwe nta mututsi numwe arimwo.Nomubapfuye ntakarorero nakamwe baraduha k’umututsi yapfuye,simvuzeko batarimwo muntunge mais iyo habamwo benshi nibo bari kwerekanwa imbere y’amakungu kugira bibe ivyemezo sindamisiga yuko barya bateye ari babatutsi ba sinduhije.Mugihe atanumwe ari mubafahwe bizobagora kubitwemeza nukuri.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

L’autre…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’autre…

La loi de proximité.  » Un des principes sacro-saints du journalisme. Contre toute attente, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe se retirent le 12 novembre de l’Accord de Genève  qu’ils avaient signé la veille pour désigner un candidat unique de l’opposition (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

374 utilisateurs en ligne