Société

Cibitoke : Grâce à Adra-Burundi la production du riz par ha a doublé

03-08-2017

C’est à travers des groupements de développement communautaire que l’ONG Adra participe dans la réduction de la pauvreté et l’amélioration de la santé. Pour plus de sécurité alimentaire, les membres de ces associations s’adonnent à l’agriculture et à l’élevage.

Une séance de sensibilisation de la population de Murwi

Le tout se fait à travers le programme ’’Action pour le Changement Social’’ depuis 2013. Il est présent dans toutes les communes de la province Cibitoke. Ce programme initié par l’ONG Adra appuie 440 associations dont 169 groupements d’épargne et de crédit, 162 groupements de sécurité alimentaire et 77 groupements de santé communautaire ainsi que 32 coopératives. C’est ce qu’indique Steven Ndayisenga, coordinateur de ce volet dans cette province du nord-ouest du Burundi.

D’après lui, le but poursuivi est de soutenir, de renforcer les capacités des associations agro-pastorales à valoriser les produits issus de leurs activités. C’est entre autres l’augmentation de la production agricole par l’utilisation de l’engrais chimique, les semences sélectionnées et la conservation de la production.

Pour ce coordinateur, le rendement de la culture du riz est passé de 5 tonnes par hectares à 10 tonnes par hectares grâce à la modernisation de l’agriculture.

L’usage de la fumure organique obtenue par l’élevage de chèvres permet d’augmenter le rendement agricole comme celui des bananes qui passe de 10kg par régime à 15 kg.

D’autres aspects de ce projet initié par l’ONG Adra-Burundi concernent l’amélioration de l’hygiène pour lutter efficacement contre le choléra en vue de promouvoir la santé communautaire. Selon un administratif à la base rencontré, la population est impliquée dans l’aménagement des sources d’eau et le traitement de l’eau avant tout usage.

«Nous sommes très heureux car le projet nous a enseigné toutes les techniques nécessaires pour améliorer notre situation socio-économique dans nos foyers», précise le président de l’association ’’Dukunde kworora’’ de Kansega en commune Buganda.

Actuellement, se réjouit-il, il y a une nette amélioration du niveau de vie des habitants. «Même les cas de gaspillage des biens familiaux observés naguère diminuent petit à petit, grâce aux différentes séances de sensibilisations».

L’épargne en hausse

Les membres des associations déjà sensibilisés et formés s’habituent progressivement aux techniques d’épargne et de demande de crédits. Grace à l’alphabétisation des adultes, les néo-alphabètes de toute la zone d’action du programme sont mieux outillés aux opérations d’échange et d’emprunt de l’argent.

«Quand vous vous débrouillez devant toute note écrite et même en cas de chiffres et d’opérations, personne ne peut profiter de votre ignorance pour vous dérober votre argent au marché ou ailleurs. Et même pour placer un peu d’argent sur mon compte épargne ou pour demander un petit crédit, je n’ai pas besoin d’assistant», souligne avec fierté une sexagénaire rencontrée dans la commune de Rugombo.

Jean-Claude Rindi, inspecteur provincial des finances communales apprécie l’apport de cette ONG et conseille aux bénéficiaires de rentaliser et surtout de vulgariser les diverses techniques apprises au reste de la communauté non regroupé dans les associations.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité