Politique

Ceni : Le processus d’enrôlement n’est pas encore au rythme voulu

13/02/2018 Edouard Nkurunziza 0

Il s’observe un faible afflux aux différents centres d’inscription électorale. Mais la Ceni tranquillise, les chiffres sont prometteurs.

10h45. Au centre d’inscription de l’école Fondamentale de Buyenzi. Près d’une quinzaine d’individus sont venus pour l’enrôlement. 12 agents recenseurs sont sur place. Le responsable de ce centre dit qu’il ne peut pas s’exprimer sur la situation générale du travail à ce centre : « Je n’en ai pas le droit, adressez-vous au président de la Ceci Mukaza».

Des gens viennent au compte-goutte pour se faire enrôler

Au centre du lycée municipal Gikungu, même situation. Vers 11h. Des gens viennent aux compte-gouttes. Cependant, Salvator Irakoze, agent encadreur de ce centre, indique que pendant les 4 jours, 665 personnes sont déjà inscrites. «C’est normal, nous avons commencé tardivement».

Il évoque un problème du matériel pendant les deux premiers jours. Et de signaler qu’ils ont enregistré beaucoup de gens le week-end. «Ils ont le temps».

Pour Sandrine Hatangimana, encadreuse des agents recenseurs au centre de l’école fondamentale de Gihosha, les gens ne répondent pas massivement à l’inscription les premiers jours. Elle rapporte un effectif de 922 personnes durant les 4 jours du processus. « Nous inscrivons en moyenne 300 personnes par jour».

Et d’appeler l’administration à sensibiliser la population pour qu’elle s’acquitte de ce « devoir citoyen » en se faisant inscrire : «L’afflux massif dans les derniers jours ne facilite pas notre travail».

Pour Prosper Ntahorwamiye, porte-parole de la Ceni, le choix d’élire est personnel. Il assure que les chiffres à la disposition de la Ceni sont plutôt «encourageants ».

Cependant, il parle des cas d’irrégularités au début du processus d’inscription. Entres autres, inscription de faux noms dans les registres. Et aussitôt de confier que les agents fautifs sont entre les mains de la justice pour enquête.

Débuté le 8 février, l’enrôlement pour le référendum constitutionnel du mois de mai et pour les élections de 2020 prendra fin samedi 17 février.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Un round des « leaders »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Un round des « leaders »

Enfin, c’est officiel : le 5ème et « dernier » round du dialogue inter-burundais est fixé du 24 au 29 octobre. Les Burundais commençaient à se lasser de l’éternel report. Aussitôt annoncé, les politiques se creusent les méninges sur l’agenda (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

523 utilisateurs en ligne