http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/ICCO-15-O-22-TDRs-Evaluation-a-Mi-Parcours-MAVC-Final.pdf
Gouvernance

Cankuzo : elles sont accusées de s’octroyer des parcelles dans un domaine scolaire

Parents et enseignants crient au scandale. Ils accusent certaines autorités de s’être attribué des parcelles dans un domaine de l’Ecole primaire Cankuzo I. Ces dernières nient tout en bloc.

Chef-lieu de la province Cankuzo ©Iwacu

Chef-lieu de la province Cankuzo ©Iwacu

«Il faut que tout cela s’arrête. C’est inadmissible.», martèle d’emblée, Théonèste Ntaconayigize, directeur de l’E.P Cankuzo I. D’après lui, 12 parcelles ont été octroyées à quelques cadres de Cankuzo ainsi que des personnalités publiques. Le plus connu est l’honorable Anglebert Ngendabanka, élu dans cette circonscription pour le compte du parti CNDD-FDD et président provincial de ce parti. «Je ne connais pas les autres mais j’ai déjà vu les documents de la parcelle octroyée à ce député. Ils portent le numéro 1190.»D’après les informations recueillies à Cankuzo, l’administrateur de la commune Cankuzo, Hilaire Ndayikengurukiye, et quelques agents de l’urbanisme sont cités dans cette affaire.

Selon le directeur, ce domaine était destiné au Centre d’enseignement des métiers. «La direction provinciale de l’enseignement avait demandé une partie du domaine pour l’extension du centre d’enseignement des métiers.» Théonèste Ntaconayigize souligne que les parcelles ont commencé à être attribuées, par les services de l’urbanisme, depuis octobre 2014. Il précise que vendredi dernier, les enseignants et le comité de gestion de l’école ont fait une réunion où ils demandent que cette mesure soit suspendue. «Nous avons donné des copies au gouverneur, à l’administrateur communal, au directeur provincial de l’enseignement et à l’urbanisme.»

«Des rumeurs, rien que des rumeurs!»

Toutes les personnes citées dans cette affaire parlent de rumeurs. «Moi, je n’ai pas de parcelle dans ce domaine de l’école. Ils vont devoir justifier cela. Qui dit justification dit document d’attribution de parcelle et autorisation de paiement. Je n’ai aucun document.», souligne l’administrateur de la commune Cankuzo. Et d’ajouter que ceux qui sont derrière cette affaire ont voulu abuser. «Dans leur procès-verbal de la réunion, ils ont écrit que la parcelle a été attribuée à l’administrateur communal. Ça, c’est un titre à part, moi je m’appelle Hilaire Ndayikengurukiye.»

Pour le député Anglebert Ngendabanka, cette affaire est politisée. «Il y a des intentions politiques qui sont cachées derrière tout ça parce que je suis le président du parti CNDD-FDD en province Cankuzo.» Il assure que la parcelle en sa possession lui a été attribuée, en toute légalité, par l’urbanisme et que même le ministre a signé. «Qu’elle se trouve dans un domaine scolaire, je n’en sais rien.» Le chef d’antenne de l’urbanisme, Elie Habonimana, semble appuyer le député. «Il a fait une demande dans ce domaine. Il a l’autorisation de paiement mais pas encore l’attribution de parcelle.» Selon lui, l’école ne sait même pas les limites de sa propriété car elle est très vaste. «Ce sont des rumeurs. Il n’y a pas de distribution de parcelles en cours. Il y a eu seulement une délimitation du domaine.» Même son de cloche de la part de Salvator Bigirimana, directeur provincial de l’enseignement. «Nous prenons cela comme des rumeurs. La commission mise sur pied par le gouverneur pour étudier cette question n’a pas encore donné de rapport.» Ce qui est sûr par contre, c’est que parents et enseignants affirment le contraire.

Publicité