Politique

Camp des réfugiés burundais de Lusenda : des arrestations inquiétantes

04/03/2017 Abbas Mbazumutima 4
Camp des réfugiés burundais de Lusenda
Camp des réfugiés burundais de Lusenda

Les réfugiés burundais du camp de Lusenda à environ 60 km au sud d’Uvira, à l’Est de la RDC, vivent la peur au ventre. Ils parlent d’arrestations arbitraires et de disparitions depuis l’assassinat, il y a un mois, d’un officier de l’armée congolaise aux environs de ce site.

Selon des sources contactées, il y aurait une liste d’environ 100 réfugiés à appréhender. Plus de 10 personnes auraient déjà été officiellement arrêtées dans ce camp, dont le représentant de ces réfugiés burundais, Faustin Nibizi. Mais il est hospitalisé à Uvira, suite à ses blessures.

Le véhicule dans lequel se trouvait ce prévenu, de même que 4 autres réfugiés burundais soupçonnés d’avoir joué un rôle dans ce meurtre, a fait un accident. La police les embarquait vers la prison de Baraka.

Tous les réfugiés arrêtés sont accusés d’atteinte à la sécurité intérieure du Congo et du Burundi. Ce sont surtout des intellectuels qui sont visés et du coup, ces derniers préfèrent ne pas trop se montrer. Ils se terrent dans leurs tentes.

«Nous avons peur pour notre sécurité, ce que nous redoutons, c’est d’être embarqué vers une destination inconnue ou d’être extradé vers Bujumbura comme cela s’est passé dernièrement à Gatumbu», a confié un de ces réfugiés.

Craignant pour leur vie, regrette-t-il, certains réfugiés ont déjà pris la décision de quitter ce camp de Lusenda pour tenter une aventure ailleurs avec ce que cela comporte comme risques.

Déjà à une trentaine de kilomètres de ce camp, fait remarquer un autre réfugié, il y aurait des groupes rebelles dont des combattants Maï-Maï. «Notre sécurité n’est pas garantie.»

Signalons que ce camp de Lusenda compte plus de 20.000 réfugiés burundais. La plupart ont fui la crise politico-sécuritaire consécutive à la décision du président Pierre Nkurunziza de briquer un 3ème mandant jugé anticonstitutionnel par l’opposition.

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. munezero

    Mr DUCK nari nifuje kupenya ibijanye naryakete wadepoza muri ONU kubwimpunzi zigorewe mulusenda vyagenze gute?

  2. Jean Bigirimana.

    Que fait le HCR? Ses agents touchent le jack pot et attendent la fin du mois. C’est pas assez?

  3. Genzi

    Et le HCR, qui est supppose proteger ces refugies persecutes par les gouvernements de la RDC et Burundi fait quoi? Il faudrait contacter New york rapidement, pour que tous ces refugies soient transferes vers un autre pays plus neutre.

  4. DUCK

    Ndabashimiye cane kwandika iyi article mukatumenyesha ayo makuru. Birababaje cane ko uwo mu officier yishwe. Abategetsi bategerezwa gukora investigation.
    Kuba iyo camp idafitse securite, bisaba ko twandikira abakuru ba ONU tunyarutsa. Ndashikiriza ikete muri ONU lundi. Nzobamenyesha resolution yivyo nzosaba ko ONU ikora.
    Vyoba vyiza iyo camp bayimuriye ahandi. Iki kibazo ndakijana directement muri ONU kuko kiri urgent.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Ils proviennent d’une même organisation, s’adressent au même pays. Pourtant, ils portent un regard tellement différent sur la situation burundaise. Le 9 août, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, Michel Kafando, a brossé un tableau très positif, presque immaculé, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

699 utilisateurs en ligne