Droits Humains

Bururi et Makamba : des arrestations pour trafic humain

26-07-2014

Six personnes impliquées dans le trafic humain ont été arrêtées à Rumonge, quatre arrêtées à Mabanda. Alors que 15 mineurs candidats au trafic sont arrêtés à Mugina à la frontière burundo-tanzanienne.

Les femmes arretees pour trafic d'enfants, dans la prison de Rumonge ©Iwacu

Les femmes arretees pour trafic d’enfants, dans la prison de Rumonge ©Iwacu

Les six personnes arrêtées  au début de la semaine dans le quartier Swahili de la ville de Rumonge sont toutes des femmes.
Selon la police judiciaire, parmi elles figurent des Congolaises qui collaborent avec des réseaux installés en République démocratique du Congo.
Le responsable de la police judiciaire indique qu’un réseau de trafic humain est opérationnel car on commence à enquêter sur certains cas.
Il précise que ces personnes arrêtées sont considérées jusqu’aujourd’hui comme des présumés auteurs mais les enquêtes se poursuivent.
Il indique que la police en collaboration avec l’administration territoriale et la société civile cherche à démanteler ce réseau de trafic humain.

Des  sources policières à Mabanda indiquent que ce lundi, elles ont intercepté un véhicule de transport de type Hiace  à Mugina avec à bord 19 personnes dont 15 mineurs. Parmi ces derniers figurent des Congolais et des Burundais, selon les mêmes sources.
Ces personnes sont détenues au cachot de la police de Mabanda. Ces mineurs âgés de moins de 17 ans disent qu’ils partaient pour le Malawi ou le Mozambique à la recherche du travail ou saluer les membres de leurs familles.
La police indique avoir identifié 4 personnes majeures qui étaient avec eux  et qui sont des trafiquants d’ êtres humains.

Vente d’organes ou pornographie?

Florence Boivin  de l’ONG Justice et équité indique que le trafic d’ êtres humains est répandu dans le monde.
Les enfants trafiqués servent dans la pornographie ou dans la transplantation  d’organes comme le rein, le cœur, le foie qui sont vendus à de gros montants. Elle demande à tout le monde de se mobiliser pour combattre ce fléau qui ne cesse de gagner du terrain car les trafiquants y injectent beaucoup d’argent.

Les organisations qui militent pour la défense des droits de l’Homme demandent au gouvernement de mettre en place une loi qui réprime le trafic humain afin de combattre ce phénomène qui commence à gagner le milieu rural.
En plus, ils souhaitent que des campagnes de sensibilisation soient menées à travers tout le pays afin d’arrêter des stratégies pour combattre le trafic d’ êtres humains.

Signalons que les villes de Rumonge et Nyanza-lac sont considérés comme une plaque tournante de ce trafic.
L’ONG Heart land Alliance a déjà commencé à faire des réunions de sensibilisation contre le trafic humain dans certaines localités du sud du Burundi.

  4   Vos commentaires
  1. vios

    Tous les signes sont au rouge dans ce pays,ubukene buri ngaha ntaco butazotuzanira nayo iyi ngeso yo kudandaza ibibondo nukuyigwanya bimwe bikomeye sinon ntaho turiko turaja.
    Abo ba trafiquants de la honte bikika mukiza c’inzara kiri mubanyagihugu bakabahenda kuko babizeza ivyiza vyinshi mugihe bemeye kurungika abana babo mumahanga kukazi alors que ba barungitse kuri abattoirs…. Quels malheurs.
    Iyi Nzara niyo nkwezi yamarushwa nukurondera iyo yazananye tukahaturira.

    Ciao

  2. Uwarugwanye

    Kenyera zigume akazi ko karacariho. Abasambanyi mugabo ntibari mu Rumonge gusa, hera no ngaha hagufi muzofata benshi.

  3. Vie

    Ibi ni ivyamwa vy’intwaro inshira imbere amaronko à tout prix ikibagira le droit humain. Ni ivyibonekeza ko ubuzima bw’Umuntu mu Burundi atagaciro bufise kiretse iyo bakeneye kumudandanza nk’inyamaswa, bamuronderamwo ifaranga. Ndipfuza cane kumenya vision anthropologique ya ba DD. Aba DD na stystème yabo, bazosiga mu Burundi amazi ajererenga.
    Maze ba nya kuntunga bagaca binyegeze inyuma y’ibisabisho ariko ari amabingira. Mwa ba Rundi mwe, umuntu ntashobora kugereranya nk’igikoko, un objet. Ivyo ni ivumwe. Aba DD mwarashije amazonko imbere ariko ndababariye impera n’imperuka amaherezo yanyu ni mabi kuko amaraso y’Abarudi arabagiriza. Imbere yo kwubaka ibifyakari vy’amashure n’ibindi bizu, banze mwubake agateka ka muntu, banze mwubake les valeurs. Ivyo vy’isi mwirukamwo nta numwe muri mwebwe azogenda abijanye mu muriro kuko nico kibanza mukwiye. Ico gihugu kirimwo ivumwe.

    • leGénie Noir

      Uri ikijuju nawe wiyita Vie! Mbega ninde yakubwiye ko ikosa ryose rikozwe i Burundi ryamuka kuri DD? None abo bakora amakosa nta mutwe n’ubwenge bafise? Hari uwo DD ifatira ko inkoho ngo kora iki canke kirya kibi? Za murarekera , mushuhura abntu ngo ni DD: birababaje kubona wandika ibicuri nk’ivyo! La faute est personnel!!!!!! Kandi aho wosanga uri mu banyamafuti nk’abo: none uzoca uvuga ngo DD yagutumye? Shame for you!

Publicité