Opinions

Burundi : « Rien de mieux que d’être dans un convoi présidentiel »

21/12/2017 La Rédaction 18

“Lorsqu’ils gagnent les élections, à leur passage, on nous dit de fermer les vitres, de ne pas daigner les regarder et même de nous retourner”.  Un article publié par nos partenaires de Yaga


Quand des personnalités politiques se déplacent, les routes sont souvent bloquées, quelques fois pour de longues heures. Que se racontent alors toutes ces personnes obligées de se mettre sur le bas-côté en attendant le passage du « chef »? Le blogueur Tanguy Irangabiye, coincé une fois dans ces « files d’attente », nous donne son témoignage.

Il est 14h45. Une fine pluie languit sur les vitres du bus, qui slalome à toute vitesse dans les tournants de la RN1. Je suis à peu près coincé sur la banquette arrière du véhicule de la compagnie Volcano. Nous faisons le trajet Bujumbura- Ngozi, la route est encore longue, les passagers s’ennuient. Je dois être au chef-lieu de la province Ngozi à 16h, pour envoyer un colis au Rwanda.

Arrivé à Gatara, une commune située à l’entrée de la ville de Kayanza, un policier muni d’un sifflet, apparaît à quelques centaines de mètres devant le bus, en plein milieu de la route. Il ordonne avec véhémence au conducteur de se ranger au bord de la route. Tous les passagers s’agitent et se lancent dans de longues analyses.

«Mince ! C’est le président qui va passer. On devra compter deux heures pour reprendre la route», se lamente un homme assis devant moi.

« Mais non ! Mzee a changé de tactique, maintenant, quand il passe, il ne dépasse pas une demi-heure d’obstruction des routes», intervient un autre d’un air plus renseigné.

Sur l’autre bord, il y a une file de véhicules qui attendent sagement le passage du convoi présidentiel. Les passagers de notre bus qui somnolaient dix minutes plus tôt, bourdonnent, chacun voulant épater son voisin par ses propos.

Je me tourne pour écouter une dame assise sur le siège à côté. « Vous savez ce qui me rend quelques fois furieuse ? C’est lorsque les candidats aux postes politiques viennent dans nos communes, nos collines, nos quartiers pendant les campagnes électorales pour nous bercer et nous amadouer dans le seul but d’amasser nos voix. J’ai finalement compris que leur vœu le plus cher est d’être dans un convoi présidentiel. Lorsqu’ils gagnent les élections, à leur passage, on nous dit de fermer les vitres, de ne pas daigner les regarder et même de nous retourner! Qui ne se sentirait pas déifié dans ces circonstances ? »

Après les propos de cette dame, les discussions prennent une autre forme : la mise en garde. Le chauffeur avertit certains passagers sortis pour prendre l’air : « plus le convoi approche, plus les policiers deviennent hargneux et peuvent donner des raclées ». Les moins courageux remontent directement dans le bus. Les autres veulent défier les policiers et restent dehors.

Cloitré dans mon coin, air d’un gamin, une question me traverse l’esprit : « Quel sentiment a M. le Président quand il roule tout seul (avec sa garde) dans toutes les rues du pays ? Est-il rassuré qu’il n’y aura pas de bouchons et qu’il ne sera pas en retard au bureau ? Ou bien c’est pour décourager (ou intimider) d’éventuels trouble-fêtes ? » Je ne saurai dire.

Le bus est resté à l’arrêt jusqu’à ce que le convoi atteigne les collines lointaines. Après le passage de celui-ci, les policiers sont redevenus gentils et dociles comme par magie. « La sécurité n’a pas de prix », fait remarquer l’homme assis devant moi, l’air mi-figue mi-raisin.

L’attente aura duré 45 minutes. Quant à moi, mon colis trône toujours sur le chevet de mon lit.

C’est ça aussi la vie.

Source : https://www.yaga-burundi.com/2017/12/21/burundi-rien-de-mieux-detre-convoi-presidentiel/

Forum des lecteurs d'Iwacu

18 réactions
  1. Umurundi.

    @roger crettol,

    “les potentats ont pris possession du pouvoir comme s’il s’agissait de champs et de bétail” Qu’est-ce qu’ils t’ont fait pour que tu perds les pédales.

  2. Karabona

    Il faudra le faire citer par la CPI car il se sera rendu complice lui aussi!

  3. Karabona

    “Que feriez vous si c’était vous, apres avoir perdu son bras?” – un bon chrétien tendrait l’autre bras!

  4. Karabona

    Les propositions sont ouvertes…

  5. Fofo

    J’ai participé dans une conférence qui devrait être ouverte par le Président Kagame à Kigali, tout le monde devrait remettre tout ce qu’il avait en main (télephone, ordinateur, sacs, …). Nos appareils et sacs ils ont été restitués après son départ! Qu’en était à Nairobi lors d’une visite d’un Présient des USA alors qu’il était supposé revenir chez lui ? Un jour j’était à Nairobi, j’ai vu comment s’est passé lors du passage du Vice Président William Ruto…. Mais quand il s’agit du Burundi, tout le monde szcoue la tête, … Cela n’est pas étonant, car le souhait de certains est connu ….

  6. Mbaza_nkubaze

    @Karanga
    Il semble que vous croyez qu’ il existe des choses éternelles notamment votre esprit.
    Donc vous vous êtes contredit quelque part
    .
    Et pour la croyance vous avez raison de le faire car elle pemet d’espérer et l’espoir fait vivre.
    Mais ne blâmez pas ceux qui prétendent ne pas croire car c’est leur droit aussi . Ils se pourrait qu’ ils aient raison de le faire aussi.

  7. Karanga

    @Mbaza_nkubaze
    Je n’ai jamais dit en qui je croyais , tout ce que je sais est qu’il existe un Dieu/Allah unique qui punit les méchants et récompense les justes . Et chacun y passera , le destin de chacun est individuel c’est comme la punition elle est stricitement individuelle , et c’est ce que je crois.
    Et puis à me lire sans à priori on ne parle pas vraiment de Jésus ici , on parle de ceux qui nous soummettent à leurs lois scélérates comme s’ils avaient le droit de vie et de mort sur nous ! Si vous voulez ils ont un peu le droit de la mort sur nous mais notre esprit reste , et c’est cela l’essentiel. Comme disait Mitterrand ” je crois dans la force de l’esprit”

  8. NZORIGENDA Pierre

    Et quelle est la valeur ajoutée pour toi?

  9. NZORIGENDA Pierre

    Chercher un autre organe que le “poumon”!

  10. Mbaza_nkubaze

    @Karanga
    “Mais rien n’est éternel mon cher , tout se transforme et ne se conserve pas .”

    Vous qui croyez en Jésus, vous admettez qu’il est éternel, non?
    A moins que vous avez changé d’avis et que à la place de Jésus vous croyez en Allah désormais.

  11. roger crettol

    Ah, les temps ont bien changé, Madame, je vous le dis.

    Et ils n’ont pas changé en bien. A l’époque ou le nouveau gouvernement achetait la faveur du public en baissant le prix de la bière et, plus exemplaire, abolissait le minerval pour la formation de base entre autres mesures sociales,
    à l’époque où l’on pouvait encore croire à l’élan réformateur qu’allait déployer le CNDD-FDD, un des conseillers du président se déplacait en ville de Bujumbura seul et sans escorte et un (deuxième ?) secrétaire du CNDD-FDD allait tous les jours travailler à la permanence du parti à Kiriri, sans autre escorte qu’un blanc naïf qui posait de timides questions sur son passé de rebelle.

    Ce qui a changé – les potentats ont pris possession du pouvoir comme s’il s’agissait de champs et de bétail – c’est à nous, disent-ils. Et ils ont pris des mesures qui n’ont en rien servi à pacifier et unifier le pays, achetant une sécurité de surface au prix de violences et de violations des droits du citoyen et de la personne. Ils ont tardé et tardé encore à mettre en place et au travail cette CVR qui a vu le jour avec dix bonnes années de retard …

    Et le si populaire président fêté chez AGnews fait maintenant le vide devant et derrière lui quand il se déplace – en toute sécurité. Il possède le pouvoir présidentiel. Jalousement.

    Quant au respect et à l’estime de la population, qui peut bien en juger ? Les acclamations furent semble-t-il discrètes, dans les bas de Gatara.

  12. Casimir

    L’envoyé de Dieu est là…profites-en….après le referendum, il sera président à vie!!!!

  13. Karanga

    @ Mbaza_nkubaze
    Si Jésus ne revient pas , alors là on est cuit , la misère pour une éternité!! Mais rien n’est éternel mon cher , tout se transforme et ne se conserve pas . Heureusement .
    Mais je ne vous cache pas que je suis extrêmement pessimiste lorsque je vois notre politicaille s’agiter comme des cabris pour garder le pouvoir

  14. Rupande

    La sécurité du chef d’état est tres importante,il est le poumon de l’état , je ne trouve pas mal le renforcement de la sécurité des hommes politiques en general et du chef de l’exécutif en particulier, parceque avant sa sécurité n’était pas si renforcée qu’actuellement, mais après avoir constate qu’il y a des terroristes qui parfois utilisent des moyens sophistiques pour attaquer et tuer ses collaborateurs, il est tout a fait normal que sa sécurité soit renforcée , par ailleurs tout le monde doit renforcer sa sécurité s’il le peut, combien de fois le chef d’état.
    Que feriez vous si c’était vous, apres avoir perdu son bras le Lt general ADOLPHE NSHIMIRIMANA dans un attentat terroriste ou après avoir rate le chef d’état d’état major del,arme, son conseiller WILLY NYAMITWE,et d’autres.
    Je trouve normal que la classe politique burundaise renforce sa sécurité , surtout dans ses moments durs que notre pays est entrain de traverser, nous avons beaucoup d, ennemis qui veulent nous voir accroupi surtout en fragilisant nos institutions par les attentats terroristes.

  15. MONEY

    Aucune étude n’est encore menée pour connaître le manque à gagner qu’occasionnent ces déplacement si…ils sont fréquents ?

  16. Mbaza_nkubaze

    @Karanga
    “Jusqu’à Jésus revienne sur terre d’après des sources dignes de foi.”

    Et si Jésus n’a pas envie de revenir sur terre, comment ferez-vous (votre plan B)?

  17. Prophète

    C est moi ou le chaos vive le 3 mandant

  18. Karanga

    Cher Tanguy ou chère Rédaction
    Ca risque de durer malheureusement . Jusqu’à Jésus revienne sur terre d’après des sources dignes de foi.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Une opinion déboussolée

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une opinion déboussolée

Après le fiasco des pourparlers d’Arusha, plus d’un se demandent que pourrait être la suite. L’incertitude politique fait grandir les inquiétudes. Une opinion ne semble plus croire aux solutions qui viendraient des chefs d’Etat de la Région, encore moins de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

449 utilisateurs en ligne