http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Politique

« Partez à la conquête des villes chinoises ! »

Encouragement lancé par l’ambassadeur de Chine au Burundi à l’Amicale Sino-burundaise (ASIBU) qui célébrait sa première journée ce samedi 21 décembre à Bujumbura.

La marche de l’Asibu ©Iwacu

La marche de l’Asibu ©Iwacu

Le diplomate souhaite que l’Asibu redouble d’effort pour le renforcement des bonnes relations, surtout économiques, existant déjà entre le Burundi et les villes de son pays. En effet, cette association œuvre aux côtés du Ministère des Relations Extérieures pour le renforcement des relations d’amitié entre les deux pays. L’ambassadeur a soutenu l’idée de Rose Ndayiragije, présidente de l’Asibu de rassembler tous les anciens étudiants de Chine (environ 2000) et de travailler pour l’institutionnalisation de la journée sino-burundaise, laquelle serait célébrée dans la dernière semaine d’octobre.

Rose Ndayiragije et Dr Yves Sahinguvu, respectivement présidente et président d’honneur de l’ASIBU se sont félicités des bonnes relations entre les deux associations de la communauté chinoise au Burundi et les anciens de Chine.

Une association jeune, un bilan de loin satisfaisant

Six ans d’existence. Entre 150 et 200 membres, des anciens étudiants et travailleurs en Chine pour la plupart. Toutefois, la présidente apprécie les réalisations de son association, en matière notamment de l’accueil et de l’encadrement, opérateurs économiques et officiels chinois. L’association excelle surtout dans le service d’interprétariat. Madame Rose Ndayiragije se glorifie également d’échanges de visite dans le cadre d’amitié. Le responsable des Amitiés Chine-Afrique a lui aussi effectué en mai une visite au Burundi, « noblesse oblige » …

La célébration de la première journée Sino-burundaise a été ouverte dans la matinée par une marche d’environ 3 Km, partie depuis le Jardin Public vers le Camps Kiriri en passant par le Monument de l’Unité. A la tête, l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine, la présidente de l’ASIBU, une bonne représentation du ministère des relations extérieures, la diaspora chinoise et beaucoup de membres de l’ASIBU. Une marche riche en couleurs avec plus de 200 participants, chinois et burundais. Des jeux variés dans l’après-midi suivi d’un diner et une soirée culturelle pour clore les activités dans la soirée.
La journée a été organisée dans la foulée des festivités officielles marquant les 50 ans d’établissement de relations entre la Chine et le Burundi. C’était ce Vendredi à l’Ecole Normale Supérieure (ENS), établissement construit par la coopération chinoise.

  1   Vos commentaires
  1. Claude

    Ca prend des outils et surtout du savoir faire pour faire une conquete

Publicité