Opinions

Burundi – Le grand voyage

12/10/2016 Athanase Karayenga 42

Chers amis,

Si le régime de Pierre Nkurunziza était cohérent et logique, il devrait lâcher les foules immenses de ses obligés à travers le pays pour exiger que le Burundi se retire immédiatement du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme à cause du fameux rapport des experts indépendants qui fâche, de l’Union Africaine car, la scélérate, a suggéré d’envoyer 5 000 soldats pour protéger la population burundaise, des Nations Unies car le Conseil de Sécurité, organe infâme manipulé par des impérialistes et des colonialistes a voté une résolution qui demande que 228 policiers soient envoyés comme observateurs au Burundi.

Le régime de Pierre Nkurunziza devrait d’ailleurs pousser les foules hurlantes de ses partisans à exiger que les soldats burundais soient rapatriés, illico et presto, de la Somalie, de la Centrafrique et de tous les points chauds de la terre où elles sont moquées. Comment, disent les mauvaises langues de là-bas, les troupes burundaises peuvent-elles protéger la paix dans d’autres foyers de conflits alors que leur propre case, le Burundi, flambe ?

Les foules des manifestants “malgré eux” devraient exiger aussi que le pays quitte immédiatement la planète terre car tout le monde, mais absolument tout le monde déteste le Burundi à présent. A part quelques pays occupés, la Crimée, le Tibet, le Sahara occidental et la Palestine, personne, mais absolument personne ne comprend les malheurs du Burundi, ce pays à la dérive.

Même les pays les plus gentils, naguère amis, détournent à présent le regard comme si le Burundi était pestiféré. Même eux s’abstiennent lors des votes dans les assemblées internationales. Ils s’interdisent d’exprimer une quelconque opinion sur ce régime qui, dit-on, va s’installer prochainement sur la planète Mars avant de rejoindre ultérieurement, semble-t-il, une comète éloignée en dehors de la voie lactée, de notre galaxie.

Au bout de son errance, les esprits clairvoyants prédisent que le régime de Pierre Nkurunziza pourrait être happé et avalé par un trou noir intergalactique, une sorte de poubelle cosmique.

Athanase Karayenga

Forum des lecteurs d'Iwacu

42 réactions
  1. Bakari

    @Yves
    Merci de m’apprendre ce scoop! Malheureux que je suis! Je vous en remercie.
    Par ailleurs je vois que vous ne prétendez pas alors que plus prétentieux que vous, on meurt.
    Et pour la nuance, si vous avez compris l’adage plus haut, cela me comble.

  2. Yves

    @Bakari : je ne prétends pas être intelligent, je prétends simplement que vous ne l’êtes pas. Mais arriverez-vous à saisir la nuance ? 😉

  3. Ntazizana

    Comme il est toujours vivant, il peut être son gagnant dans le futur.

  4. Bakari

    @Yves
    Il semble que vous êtes l’homme le plus intelligent que la terre aurait reçu! Mais j’adore Coluche et sa boutade qui dit: “l’intelligence est comme la confiture; moins on en a et plus on en étale”!
    Je vous conseillerais de vérifier si vous faites l’exception qui confirme la règle générale!

  5. Barayavuga

    C’est vraiment intéressant de voir ce grand nombre de commentaires à ce billet humouristique! Ces commenataires dont la majorité ne font que s’acharner sur l’Autreur juste parce qu’il a utilisé l’humour pour décrire la situation réelle au Burundi constituent pour moi un autre sujet interessant pour ceux qui maîtrisent l’art de l’écriture. Ceci me rappelle de ce Député qui hier a osé exprimé son opinion et du coup le Président de l’assemblé de le ménacer de mort! Donc les sois-disant politiciens èa Bujumbura et leurs adeptes sont prêts à ménacer et appeler de tous les noms tous ceux qui voient autrement les actes du président auto proclamé Pierre et sa gang.
    Bravo, vous avez tout compris de la Démocratie et droit d’expression!

  6. Yves

    @Bakari : si vous êtes incapable de comprendre ce qu’est une métaphore, je ne peux rien pour vous. Ce ne sont pourtant pas les définitions accessibles à tous sur le web qui manquent…
    @Abi : rendez-vous d’ici peu lorsque les prochains indicateurs économiques seront publiés. Nous verrons alors si votre prédiction est correcte. Mais d’ici là, seuls comptent les faits : le Burundi connait une croissance négative, une inflation très élevée, et s’est retrouvé bon dernier du classement de l’IDH après avoir effectué une chute spectaculaire. Cela, ce sont des éléments factuels, les seuls qui méritent d’être débattus, et vous aurez beau les tordre dans tous les sens possibles, ils sont là, attestant de l’incompétence de l’équipe dirigeante du Burundi.

  7. KABADUGARITSE

    Uri “Icihebe”, dirait Nyabenda.-

  8. Abi

    @yves

    Ca fait deja une annee que l’aide a ete coupee…le Burundi en souffre evidemment jusqu’a un certain niveau. Toutefois la vie continue tant bien que mal.

    En realite la dependance a l’aide internationale est a peu pres un mythe. Si vous entrez dans ces organismes internationaux comme la CTB par exemple vous serez surpris de voir a quel point le pourcentage de l’argent qui est reellement destine a l’aide est minime.
    Quand l’aide est accordee, au moins, je dis bien au moins 40% de cet argent profite aux donateurs. Cessons d’etre trop naifs….au juste pourquoi ces pays voudraient nous aider en verite si ca ne leur profite pas? Qui sommes-nous pour eux au juste?

  9. Bakari

    @Yves
    “Nombre d’intervenants sont dénués d’humour, ou n’ont tout simplement pas compris le principe de la métaphore.”

    Si l’humour était universel cela se saurait!
    Même l’humour de Charlie hebdo (vendu à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires) n’est pas du goût de tout le monde.
    Ces intervenants (ignorants d’après vous) ont peut-être utilisé un humour que vous n’avez pas compris à votre tour.

  10. Bakari

    @Ntazizana
    “Cet article est d’une grande plume pour être compris par le commun des mortels.”

    Heureusement qu’au royaume des aveugles les borgnes sont rois!
    Dommage que le jury d’attribution du prix Goncourt n’a pas encore prix connaissance de cette plume inégalable et inégalée!

  11. Hermes

    Remerciement!!!!

    « ….Au bout de son errance, les esprits clairvoyants prédisent que le régime de Pierre Nkurunziza pourrait être happé et avalé par un trou noir intergalactique, une sorte de poubelle cosmique. »Ces mots de l’intellectuel, journaliste Atahase Karayenga résonneront toujours aux Burundais épris de paix. Il parait que vous avez eu un bon temps à observer ce Burundi dans sa profondeur depuis votre jeune âge. Je ne doute pas que vous seriez un homme de paix, de culture. Pour moi, je vous trouve cher frère , un grand intellectuel Burundais, un observateur privilégié des Evénements !. Main à main avec Iwacu, un organe exceptionnel des élus de littérature qui nous informe et nous forme, vous allez loin. Vos commentaires impartiaux font avancer le Burundi. Remerciements particulièrement adressés à Sieurs Kaburahe Antoine, Sikuyavuga Léandre, Abbasi Mbazumutima et l’ensemble des Journalistes du Groupe Iwacu. Je ne manque de pleurer cependant de l’absence de VUVUZELA que je lisais avec intérêt (ses commentaires).
    Vos analyses font partie de mes passions et au delà de tout me rappellent de choses “honor onis” pour les dirigeants aujourd’hui et ceux de demain!

  12. Bukuru

    Mon cher Yves, nous nous sommes intéressé au fond et à la forme, et vous à la forme comme toujours. Epargnez le Burundi de “votre humour” de grâce! Vous êtes peut-être à l’école de la littérature française, mais il ne doit pas en être ainsi pour toute la nation burundaise. Le Burundi est un adulte comme ces pays qui bénéficient de votre admiration et envie. Vous savez par ailleurs les fruits amers de votre école vous, Karayenga, Joseph NZEYIMANA, Pacifique NININAHAZWE et consort?: plus de 20 ans de sites de déplacés au Burundi, le camp de Mahama au Rwanda,…. Pensez aussi à associer un fond à votre belle forme, vous regretterez je vous en conjure, ce que vous faites vivre aux burundais depuis belle lurette. “Ico umwana w’umwami aririye arakironka” se rejouissait votre compère Joseph NZEYIMANA à l’issue des négociations qui l’avaient propulsé à la tête d’un ministère. Votre nation d’abord chers amis! Ne vous fêtes surtout pas d’illusions, jamais vous n’aurez un Burundi purifié des Twa, ou des Tutsi, ou encore moins des Hutu! Vous vous cassez pour rien en haissant d’une telle haine vos compatriotes!

  13. Bob Mwami

    Cher Joan,
    On ne compare pas n’importe comment. Il faut maitriser les choses comparées ou à comparer, c’est tout.

  14. BUTOYI

    Heureusement qu on a encore les Burundais qui aiment leur Pays,C est pourquoi les antipatriotismes comme cet auteur échouent toujours.

  15. Ntazizana

    Cet article est d’une grande plume pour être compris par le commun des mortels. Je parie que beaucoup ont critiqué sans comprendre.

  16. Salmia Irikungoma

    Cyrus, tu prierai le Bon Dieu pour qu’il chatie qui? Tu crois que le BON DIEU est un imbonerakure ? Tu prieras ton dieu Nkurunziza pour que vous continuez votre programme de genocide d’une partie des burundais qui n’adherent pas a vos sales ideologies ! Continuez….Si le Bon Dieu sonnait, tu devrais cacher ton visage, et c’est tout !!! LUI, Il ne te demandera pas ton avis !!!. LUI le Dieu juste et Fidele. Son heure …………………….. Les maledictions dont tu parles, les arracheurs des coeurs des burundais ? Ils se connaissent.

  17. Yves

    L’auteur de ce billet humoristique (information que votre cerveau n’a visiblement toujours pas enregistrée) est un exilé politique parmi des dizaines d’autres. Vous parliez de ceux qui sont prêts à “sacrifier leurs descendants” : c’est exactement ce que vos maitres sont en train de faire : pour assouvir leur soif de pouvoir, ils sont prêts à sacrifier une génération entière, et ils sont en train d’y arriver au vu de l’état désastreux de l’économie burundaise. Et bonne chance pour la redresser “sans compter sur l’occident” ! C’est un bien piètre conseil que vous donnez à vos compatriotes

  18. Dibango

    Les nations unies pour proteger le peuple burundais…proteger vraiment????.. comme si le peuple burundais est sur le point d,etre décimé…..

  19. Joan

    @bob mwami.
    je ne suis pas expert en litterature mais j’ai pu retirer de l’article qu’il fait juste une comparaison.vous n’avez pas compris sa maniere de delivrer son opinion.

  20. Bob Mwami

    Cher Monsieur,
    Votre haine envers votre pays à cause de ses dirigeants en place vous pousse à vous aventurer dans des domaines que vous ne maitrisez pas.
    Laissez les trous noirs et autres voyages cosmiques aux savants et ingénieurs de la NASA qui cherchent toujours à en percer les secrets.
    Pour information, pensez-vous que vous serez épargné si un trous noir était localisé au voisinage de notre système solaire? Les savants pensent qu’il y a des trous noirs géants au centre de chaque galaxie. Il y a des tous noirs qui peuvent avaler des étoiles. Votre ignorance en la matière est évidente.

  21. Yves

    @Bukuru : La seule marque d’amour que l’on peut donner à sa patrie est d’encourager les dirigeants vertueux et de lutter contre ceux qui, afin de servir leurs propres intérêts, le précipitent inexorablement vers le chaos.

  22. Murundi

    Que l’opposition burundaise surtout celle radicale présente Mr Athanase Karayenga comme son candidat aux élections présidentielles de 2020 car lui seul pourra convaincre le peuple burundais qu’il est le sauveur longtemps attendu. Ainsi le Burundi pourrait vivre la RENAISSANCE!

  23. Uwimana J

    Vous n’avez rien compris…revoyez la leçon sur les figures de style,si jamais woba warazize.
    Pour ma part je trouve cela très marrant,hahahahahahahah,vraiment marrant!Bravo Mr.Athanase,vous avez une très belle plume..

  24. roger crettol

    “Respect et amour pour votre patrie dans sa pluralité SVP!”

    J’applaudis, et suggère de présenter cette noble incitation aux pouvoirs en charge …

    JerryCan, sans trop d’espoir.

  25. Yves

    Nombre d’intervenants sont dénués d’humour, ou n’ont tout simplement pas compris le principe de la métaphore. Ce que M. Karayenga veut faire comprendre, c’est que cette fuite en avant du gouvernement burundais, qui est en train de couper tous les ponts avec le reste du monde, est intenable et précipitera sa perte. AUCUN pays, et certainement pas le plus pauvre de la planète, ne peut vivre seul, coupé et isolé des institutions internationales et du reste du monde. Surtout lorsque l’on dépend pour la moitié de son budget national de l’aide internationale…

  26. Cyrus

    Au vu de cet article, je me suis, comme d’aucuns d’entre vous, lancé à la recherche pour connaître l’auteur: il vit en suisse depuis, il croit qu’il est à l’abris des malédictions qu’il souhaite à notre cher BURUNDI. Il est vieux et est professeur, il croit que son temps finira en suisse, il oubli qu’à tout moment l’europe peut le vomir quand il ne seraplus productif. Bref, il est genre ces vieillards qui brûle toute leur fortune quand ils approchent leurs derniers jours par jalousie pour que personne d’autre n’en profite. Ceux-là sacrifient même leurs descendants. Donc, parce qu’il n’a pas eu ce qu’il escomptait pour lui seule, vaut mieux que tout le BURUNDI perisse dans un trou noir. Chers compatriotes, méfions-nous des traitres comme lui et faisons de notre mieux pour soutenir notre patrie dans notre diversité et sans compter sur l’occident.

  27. Ridiculus

    La vérité fait souvent mal. C’est cela qui justifie l’acharnement sur ce courageux et talentueux journasite.
    Le gouvernement devrait rappeler les militaires déployés dans les pays qui n’ont pas voté contre la fameuse résolution. Ce ne sont pas des ‘amis’.
    Que font encore les représentants du gouvernement de facto en occident?

  28. Abi

    L’auteur pourrait ecrire de bons romans de fiction.

  29. Aurélie

    “Au moment où la plupart des peuples surtout africains sont en train de féliciter le régime de Nkurunziza”….. veuillez nous éclairer sur les pays qui félicitent Nkurunziza.

  30. Bakari

    “Au bout de son errance, les esprits clairvoyants prédisent que le régime de Pierre Nkurunziza pourrait être happé et avalé par un trou noir intergalactique, une sorte de poubelle cosmique.”

    Chaque individu a ses fantasmes! Nous comprenons bien les vôtres!
    Mais lorsque nous émettons nos souhaits les plus ardents, rappelons-nous de temps à autre l’adage de nos vieux qui dit: “Le mal que tu souhaiterais à ta belle-mère pourrait arriver à ta propre mère” (traduction libre de “Urucira mukaso rugatwara nyoko”!

  31. Inyankamugayo

    Si Dieu est pour le Burundi, qui sera contre les Burundais.

  32. Fofo

    [Ndlr: Comment, disent les mauvaises langues de là-bas, les troupes burundaises peuvent-elles protéger la paix dans d’autres foyers de conflits alors que leur propre case, le Burundi, flambe ?]….,
    Cher Karayenga pourriez-vous nous dire quelle flambée? Qui l’a allumée? Ce qui est étonnant en Afrique, quelqu’un allume un feu croyant brulé son voisin, quand il constate qu’il s’est aussi brulé, puis entreprend une campagne en criant au secours, à la COMMUNAUTE dite INTERNATIONNALE-MENT divisée, pour l’éteindre! C’est ce qu’ont fait et regrettent les tunisiens, égyptiens, libyens, syriens, …. Ce qui est encore plus étonnant, est que cela semble n’avoir pas donné aucune leçon à nos citoyens! Fin de citation!

  33. ERIC

    why so much hatred to your country? is nkurunziza bad than belgium really !!
    African mind is not realy free

  34. Bukuru

    Alicia, tu appelles cela de l’humour?! Si quelqu’un venait te raconter des âneries en te disant que ta mère va divorcer et se prostituer sur les voies publiques, tu vas dire que c’est de l’humour et applaudir? Respect et amour pour votre patrie dans sa pluralité SVP!

  35. Cyrus

    Je crois que cet auteur d’Athanase Karayenga n’est pas burundais! Nous autres, on a bon attendu un régime capable de resister face aux pressions occidentales. Au moment où la plupart des peuples surtout africains sont en train de féliciter le régime de Nkurunziza, l’auteur est si dégouté de son pays qu’il prie pour que il soit engouflé dans un trou noir galactique! Je suis déçu! Le burundi, le burundais, nous n’avons que ça. Partout ailleurs où vous irez, vous serez toujours étrangers et vos droits et libertés seront réduits. Que je reste seul ou que j’ais des compagnons, je combattrai pour le burundi mon pays, je marcherai avec tout régime qui défendra le Burundi et non avec des traitres comme celui-ci. Je léguerai cette idéologie à ma progeniture. Je prierai le Bon Dieu pour qu’il châti les gens comme celui-ci de la même façon qu’il l’a fait pour Caën (Gahini)! Amen

  36. Gacece

    Votre référence à un trou noir est intéressante. Sachez par contre qu’un trou noir ne sélectionne ni ne trie ce qu’il avale. Il avale tout! Rien, même la lumière, ne peut s’échapper d’un trou noir.

    Alors dites-vous que même des lumières comme vous et vos esprits, aussi clairvoyants soient-ils, ne pourriez l’échapper à ce trou noir si le Burundi en venait à y être exposé. Ce qui revient à dire que vos esprits clairvoyants semblent ne connaître ni les trous noirs, ni la prédiction.

    Je vous suggérerais d’envisager une alternative à vos plans et projets. Si vous avez un appareil à générer des trous noirs, soyez aimables de l’utiliser pour voyager dans le temps. Comme les trous noirs sont capables de distordre le temps et l’espace, vous ne devriez pas avoir de problèmes à retourner dans le passé pour changer certains éléments de notre de notre histoire.

    Prenez avec vous des militaires (avec des mitrailleuses de préférence), des enseignants et professeurs brillants avec tous les manuels utiles pour enseigner la civilisation et les connaissances actuelles, tout ce dont vous pourriez avoir besoin…

    Retournez quelque part en 1870, allez entrainer les Burundais et donnez-leur des armes pour défendre le Burundi contre l’invasion des Allemands et la colonisation et mettez-les au courant de tous les événements qui vont suivre pour éviter de tombe dans les pièges dans lesquels nous sommes tombés.

    Je vous assure que cette discussion qu’on a aujourd’hui n’aura pas eu lieu quand vous serez de retour à cette époque-ci.

    Merci à avance quand-même!

    Pas besoin de jeter des personnes dans un trou noir alors qu’il y a d’autres solutions moins hargneuses, monsieur de voyageur de l’espace!

    Pas besoin de prédire non plus!

  37. Gacece

    {SUITE}

    Je vous assure que cette discussion qu’on a aujourd’hui n’aura pas eu lieu quand vous serez de retour à cette époque-ci.

    Merci à avance quand-même!

    Pas besoin de jeter des personnes dans un trou noir alors qu’il y a d’autres solutions moins hargneuses, monsieur de voyageur de l’espace!

    Pas besoin de prédire non plus!

  38. Gacece

    Aanalogie

  39. Gacece

    Noir

  40. Gacece

    Trou

  41. Gacece

    Test

  42. Alicia

    Excellent. L’auteur de l’article maniez aussi bien l’humour que la langue de Molière.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

De la ténacité à l’hémicycle

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur De la ténacité à l’hémicycle

Mardi 11 septembre, les parlementaires se réunissent à l’hémicycle de Kigobe. Ils débattent le deuxième rapport de la Commission d’enquête des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme au Burundi du 5 septembre. Ce dernier a accusé Bujumbura (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

416 utilisateurs en ligne