Archives

Bukinanyana : 3 cadavres retrouvés ligotés

23/12/2015 Abbas Mbazumutima 7
Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

7 réactions
  1. OYA

    BUYOYA te manque ? Et Micombero ? E Domtien ? Et Ntibantunganya ? De quels leaders parles-tu ? Ou tu étais trop petit pour comprendre; ou tu étais complice de certains.

  2. RUGAMBA RUTAGANZWA

    A ce rythme effréné de massacres depuis Avril 2015, le Burundi risque d’être baptise ”République des cadavres”…! Mais quelle malédiction, mais quelle malchance, mais quel terrible accident de l’histoire auquel fiat face le Burundi, notre pays. Nous sommes devenus purement et simplement la risée du monde entier. ? Avec ce qui se passe dans le pays de NTARE RUGAMBA, on mesure toute l’importance du leadership et de la vision politique des Hommes qui nous manquent au Burundi depuis un peu plus d’une décennie maintenant… !

  3. kan76

    Nouvelle phase dans le conflit burundais…une rebellion a fait son apparution . les jours sombres et penibles Se profilent à l’horizon. Toute une generation et belle et bien sacrifier. Tout ceci a cause d’un poignet d’homme arrogant, qui n’ont pas appris du passe ou alors ils font semblant pour une vengeance qui n’a pas son nom. Mais j’ai leur donne mention speciale pour leur ventriotisme et vampirisme. NKURUNZIZA veut marquer son histoire de sa facon de la façon de nitzch en se prenant pour un surhomme…bravo et courage.

  4. Paul

    donc c’ est pour contredire ça que ces gens sont tués!!!!!

  5. Kananirabagabo Ntiyimye

    ….C’est uniquement 3 quartiers….la securite raigne partout….Mais, et tous ces morts a Bukinanyana (assassines ligotes comme ceux de Nyakabiga), tous ces morts a Bubanza, a Ijenda, a Mabanda etc… ne justifient-ils pas l’existence d’un plan qui se veut execute a huit clos?
    Quel mensonge? Il faudra interroger tous ses administratifs qui enterrent rapidement tous ces morts.

  6. Kangima

    Ainsi l’assemblee nationale reunie avec le senat nie “qu’il n y a pas de genocide”. Pourtant, des gens sont tuees sans aucune explication alors qu’on nous dit qu’il existe un gouvernement legal. Elle clame que ses forces de securite sont capable se securiser le pays, alors que ces meme forces sont utilisees pour tuer la population.
    Pourquoi ne pas demander au moins des investigations pour tous ses assassinats. Des civils, innocents sont tues ligotes, sans une autre forme de proces.
    C’est pourquoi il faut la force de l’UA, qu’elle vienne le plus rapidement possible pour sauver la population en proie a ces tueries. N’est-il pas vrai que meme certains administratifs commencent a fuir comme l’administrateur de Muha? Ce jeune Dr., qui est implique dans les assassinats du 11 Dec 2015 a cote des policiers, des Imbonerakure et des militaires aurait fui apres avoir decouvert l’ampleur de ses actes.

  7. Jmm Man

    La securite est une realite! Toujours des sceptiques?
    Ils ont promis une enquête? Ca commence a etre cynique!

    Pauvre Burundi et burundais!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Une autre date pour l’histoire

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une autre date pour l’histoire

17 mai 2018 entre dans l’histoire du Burundi. Le peuple burundais vient d’exercer son droit civique en se prononçant par référendum, sur la Constitution amendée. Dans l’histoire du Burundi, la période électorale a été, à maintes reprises, caractérisée par des (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

511 utilisateurs en ligne