http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/ICCO-15-O-22-TDRs-Evaluation-a-Mi-Parcours-MAVC-Final.pdf
Sécurité

Bujumbura : attaque à la grenade au centre-ville, 2 morts, 12 blessés dont 2 policiers (bilan provisoire)

Les deux vendeuses de fruits tués par les grenades ©J.R. Nduwimana

Les deux vendeuses de fruits tuées par les grenades ©J.R. Nduwimana

Attaque à la grenade sur le parking de l’ancien marché central, vers 18h45, heure  de grande affluence. A cette heure, les habitants de la capitale regagnent leurs foyers en empruntant les bus de transport en commun.
Selon Pierre Nkurikiye, le porte-parole adjoint du Ministère de la Sécurité Publique et de la Police Nationale du Burundi, les 3 grenades lancées ont tué 2 vendeuses de fruits et blessé 2 policiers (dont un grièvement). Dix autres personnes ont été 10 blessée,s dont 3 dans un état très grave  et ont été transportés d’urgence à l’hôpital.
Ce bilan provisoire pourrait s’alourdir au cours de la soirée.

  21   Vos commentaires
  1. Gilles Nininahazwe

    Ce que les DD ignorent ou font semblant d’ignorer c’est que c’est le dialogue qui a sauvé le Burundi. Ce n’est pas le Président Buyoya qui dirait le contraire. Il a accepté les négociations sous pressions internationales sinon il pouvait s’entêter comme le fait maintenant Nkurunziza puisqu’il avait une armée très forte et unie.
    Les DD n’ont jamais gagné la guerre. La voie de la guerre est sans issue!
    Nkurunziza pratique la politique de l’autruche. Il ose dire haut et fort que le pays va bien, que la paix règne sur le territoire burundais sauf sur 0.01% et par conséquent, les élections seront les meilleures que le Burundi n’a jamais connu!!!
    Il y a lieu de se demander si Monsieur le président le dit en son âme et conscience!
    Il n’y a pas une seule journée qui passe sans que sa police et sa milice imbonerakure tue des personnes innocentes, le HCR a déjà enregistré plus de 105.000 réfugies burundais en moins d’un mois…. Ce président oublie que le monde est devenu comme un village….On voit ce qui se passe au Burundi sur CNN, TV5, toutes les grandes chaînes du monde montrent à longueur de journée les atrocités commises par la milice présidentielle, l’afflux des réfugiés, des réfugiés entassés sur les terrains de football en Tanzanie…./ un président qui n’a pas de facultés affaiblies ne peut pas oser dire que la paix règne quand son peuple se fait massacrer . tous les jours par la police qui était sensé le protéger.

    Je suggère Monsieur le président d’interroger sa conscience, de faire une auto-évaluation, de ne pas avoir peur de se regarder dans le miroir, d’écouter la voix de la sagesse.
    Si vous aviez jusque-là la sympathie de l’occident Monsieur le président, c’est que le monde pensait que vous pouviez faire mieux. Maintenant vous venez de prouver ce à quoi vous êtes capable, vous venez de dévoiler votre vraie face aux yeux du monde!

  2. Dear Prosper,
    You wrote this:
    « I think Burundians can survive without any help from outsideI think Belgia will be surprised that Burundi will be even morestronger without its help ». You added also this: « I think Belgia will be surprised that Burundi will be even more stronger without its help. For many years I wanted Belgium and France to take their foot out of Burundi ».
    Even if you seem to be burundian, either you are not burundian or you don’t love your country ans burundians or you don’t know how our country lives economically.
    Belgium will stop its financial assistance to Burundi if the third term of President Nkurunziza. If you do not know the principle of the powerful countries, other powerful countries will imitate Belgium. See below.
    http://mobile.reuters.com/article/idUSKBN0O72I820150522?irpc=932
    If the president thinks he will survive these measures, i propose to him to advance, he will regret all his life. He can not go further.
    Nobody likes to depend on outside. Why do we continue to beg as we can do without and survive?
    Ask one of your knowledge to the Bank of the Republic of Burundi if Burundi can continue to find foreign currency to make imports without outside help: your illusions will soon be dispelled.
    In the history of countries, some governments have not come to an end for lack of fianciers means. The Burundi will not be spared.

    • Rugema

      Dear Kabwa just tell you why Prosper talk like that . People who believe that the country can function without the help of the West are those who live in the state coffers . They only look at their belly only.

  3. Ndizeyimana

    Mubintu vyihutirwa gukorwa vuba muburundi muriki gihe ntabwo aramatora. Ikintu cambere nukugarukana umutekano mugihugu, guhagarika ubwicanyi buriko bugirigwa abarundi, hanyuma leta ihari itange imihoho kuko ntco ikimariye abarundi. Hajeho reta yimfata kibanza itegure amatora mumutekano ntangere. Hanyuma abarundi bitorere ababarongora

  4. dester

    Des sales terroristes comme ça

  5. Prosper

    In global world we are living as of now that was a diplomatic mistake on the part of Belgium to say that. why ? I do not see what they were even helping. I guess Burundi should never accept anything from Belgium , never again. I think Burundians can survive without any help from outside. In global world, China is a great economic competent and it does not impose conditions.
    In my view, even if I am not a supporter of the so called third term but at the same time I am totally against such conditional aid. I think Belgia will be surprised that Burundi will be even more stronger without its help. For many years I wanted Belgium and France to take their foot out of Burundi. Now it happens without any fight ….. WE are Burundians, our language is Kirundi … may french vanish from Burundi territory. French is becoming a dead language and it has no any economic impact.

    • Stan Siyomana

      @Prosper: »Je pense que les burundais peuvent survivre sans l’aide etrangere… »/without help from outside.
      Votre avis est UTOPIQUE/FANTAISISTE.
      WAKE UP AND SMELL THE COFFEE/Reveillez-vous pour sortir de votre torpeur.
      1. Pendant plus de quarante longues annees, le Burundi n’a meme pas ete capable de mener au stade d’exploitation ses gisements de nickel de Musongati (QUI ALLAIT ETRE LA SIXIEME MINE DE NICKEL DU MONDE PAR SES RESERVES MINIERES);
      2. « Depuis 2003, le produit interieur brut (PIB) par habitant a augmente en nominal, MAIS RESTE EN TERMES REELS PRESQUE IDENTIQUE A SON NIVEAU DU DEBUT DES ANNEES 70. Toutes choses egales par ailleurs, si l’economie continue de croitre a un taux de 5% en moyenne durant la decennie a venir, le PIB par habitant passera de 251 dollars des Etats-Unis en 2012 a 344 dollars en 2025, l’horizon de la Vision 2025, SOIT AU-DESSOUS DU NIVEAU ACTUEL DU NIGER… »
      (Voir Banque Mondiale, juin 2014: « Premier rapport de suivi de la situation economique et financiere du Burundi. De l’aide au commerce. L’integration regionale comme moteur de croissance », www-wds.worldbank.org).
      3. Avec ces MANIFESTATIONS « NO AU 3e MANDAT » deja en leur 26 e jour, JE DOUTE FORT QUE L’ECONOMIE BURUNDAISE PUISSE ATTEINDRE LES 4,5-5% DE CROISSANCE (prevue pour 2015).
      4. D’apres la meme Banque Mondiale, 66,7% DES BURUNDAIS VIVENT EN-DESSOUS DU SEUIL DE PAUVRETE. EN D’AUTRES MOTS, SUR UNE POPULATION DE 10,16 MILLIONS, 6,8 MILLIONS SONT PAUVRES…
      (Voir Jeff Otieno: « Countries asked to create wealth, promote equity to get millions of people out of poverty », http://www.theeastafrican.co.ke, 24 November 2014).
      I REST MY CASE FOR A « NO AU 3 e MANDAT »
      Merci.

  6. Jewe ikintu kimbabaza cane ni ukuntu ba Bapasitori bitwa ko bajejwe imitima y’abantu bahoze! None harya hariko hakorwa ivyo bigisha? Ubu baratunye barindiriye uwamungu ugere baje gutoza ibigiracumi n’amashikanwa ataco bashoboye! Birateye isoni kubona bitwa ngi ni abakozi b’imana inganda zigatikira ariho bari, icateranije abarundi bakizi bakuma bakaguma banumye nyamba ari ugukingira inyungu z’abana babo bari mu butegetsi ab’abandi bariko barahona! Iryo ni rya juru mwatubarira?

    IWACU: Je voudrais vous proposer un article sur la problématique et l’approche de la résolution immédiate pouvant nous aider à débloquer cette crise. Ari hamwe mwobinkunda, mushobora kunyandikira kuri iyo Email. Nzoheza nce nemera mpebe umwanya w’ibindi ndayibashikirize ejo nyene canke hirya y’ejo. Merci d’avance.
    Note de la rédaction: nous sommes ouverts aux contributions externes

    • Vous êtes ouverts aux contributions externes qui vont dans le sens de votre tendance. Les contributions objectives ne sont pas publiées. Soyons réalistes et réfléchissons avant de parler et d’agir. Je le redis, il ne faut avancer pas les yeux fermés. Monsieur Ntakamurenga, vous dites  » Nzoheza nce nemera mpebe umwanya w’ibindi ndayibashikirize ejo nyene canke hirya y’ejo. ». Urafise ibindi ukora donc un autre terrain. Vous prendre juste un temps pour lancer votre idée sur un autre terrain. Le CNDD-FDD et les Forces armées burundaises se sont combattus pendant 10 ans et cela a coûté la vie de plus de 300.000 personnes. Maintenant ceux qui se combattaient forment une armée nationale. Ils ont vécu les aspects des violences les plus variées qu’ils n’aimeraient plus voir de nouveau. Pendant ce temps la majorité de ceux qui sont en train de manifester étaient à l’école primaire. Et ceux qui les incitent étaient quelque part à l’étranger ou au Burundi et pas au front. Chers amis, pensez-vous que les gens qui se sont combattus pendant 10 ans dans les brousses et les forêts accordent une grande importance sur nos guerres par des pierres et les grenades pour la »constitution et Accords d’Arusha ». Quand ils faisaient la vraie guerre, nous étions en train de boire la bière et le coca-cola. Et comme ils ont terminé c’est notre tour (les politiciens). Nous ne pourrons jamais imposer à ces gens là nos théories de « Démocratie, mandats, constitution etc. » en faisant la guerre: ils connaissent ce que c’est la guerre.

      • c’est le fait de ne jamais respecté les textes que l’afrique est toujours en guerre alors cher monsieur ntanyitangiyé ce que vous dites n’a pas de sens,ne faisons pas reculer l’afrique avec ce genre de reflexion de toute les façons la liberté se donne pas mais ça s’arrache

      • Que vous approuviez ou pas , il n’ y a qu’une seule solution valable pour ceux qui aiment le Burundi. La constitution et les Accords d’Arusha ne sont pas plus importants que nos vies. Il faut que nous existions d’abord pour que ces accords et constitution existent. La solution est de laisser le Président Actuel se présenter et pendant les 5 prochaines années ceux qui pensent faire mieux se préparent pour le remplacer. Si vous dites que vous préférez qu’on s’entre-tue, vous défendez le droit des textes (qui ont droit à la vie) et non le droit des humains (qui vont être tués). Entre un homme et un texte, qui est le plus important ?

  7. Alain

    nuwuravye azobona kuntwara yaba dd
    bazohava bavuga ngo nabashababu muzoba murabwira
    none Nkurunziza niyheba iyo mandat hanyuma ibintu bikaja muburyo?
    Muri CNDD FDD ntawundi muntu bontanga kabisa niyaba bumva bakunda igihugu
    Mana fasha u Burundi na Barundi

    • Eka si bo ntawiyemereye kwagiye gutera igihugu ciwe

  8. Jewe ndafise ikibazo ni ukuri: None nk’aha Nkurunziza yibaza ko ari nde yomwemerera ko adutwara? Vyaravuzwe kenshi baraharira. Noneho manifestations zitanguye Imbonerakure zitera amagrenades ku mugaragaro. None ubu yoharira gute ko mu gihugu tuzi neza ko ari bo bafise ivyo bigwanisho? Imana ize Imucire urubanza bikwiranye!

    • Analyse tres tres pauvre et conclusions hatives et susceptible de bcp d’ erreurs

      • Kimaranyi

        Juste pour répondre à prospère c’est visible qu’il s’entraîner à parler anglais mais au niveau de son opinion il est vraiment médiocre.On n’est pas encore à mesure de se passer de l’aide extérieure et surtout celle de la Belgique consisiderait jusqu’à présent comme partenaire bilatéral principal mais je comprends il peut ne pas connaître les enjeux diplomatiques car la Belgique s’elle se retire elle ne part pas seul même ta Chine que tu vante tu ne sait pas ce qu’elle va décider car je pense qu’elle a intérêt de garder ses relations soudées avec l’Occident plus tôt que de venir se mouiller au Burundi, Pays aux ressources non exploitées et qu’on ne peut pas exploiter sans le concours de l’Occident.je parie que même chez toi ta famille éclaire la maison avec « ikoroboyi »si jamais elle a de quoi acheter du Mazout. Je pense que tu ne maîtrise pas la politique de la Chine leur conditinnalités ne sont pas les droits de l’homme ,la Démocratie,la bonne Gouvernance que mon pays adu mal à appliquer mais chez eux c’est donnant- donnant et puis ce sont les seuls au monde qui ont compris qu’il faut visa à uwimye

        • Kimaranyi

          La Chine est prête à faire alliance même avec Satan si elle sûre d’avoir une conter-partie c’est ce que je voulu insinuer par Gusaba uwimye

        • dester

          La Chine n’a pas besoin de l’Europe pour exploité ces ressources, la Chine est le premier partenaire de l’Afrique, la Chine est la nation la mieux vue en Afrique, 90 % des projets de constructions en Afrique sont exécutés par les sociétés chinoises. La Chine investi en Europe, comme en Afrique!!!! l’Afrique et la Chine ont est un meilleur avenir que l’Europe, grâce a leur coopération bilatérale!!! Même l’Afrique du sud considéré pro-occidentale a tournée sa tète vers la Chine, 15 pays en Afrique enseigne déjà le chinois comme langue!!!! la majorité des pays colonisés par la France et la Belgique occupent les dernières places sur le plan du développement humain!!!!!! La Zambie, la guinée équatoriale, le Gabon, le Congo Brazzaville et le Botswana comptent sur la chine, raison de plus ils sont le meilleur IDH en Afrique, le niveau de vie agréable grâce à la chine!!!!! le Burundi a intérêt a choisir la chine pour se développer et émanciper les burundais

          • Stan Siyomana

            @dester: »Meme l’Afrique du Sud consideree pro-occidentale a tourne sa tete vers la Chine ».
            1. Avec l’African National Congress (ANC) au pouvoir, L’AFRIQUE DU SUD NE PEUT PAS ETRE CONSIDEREE PRO-OCCIDENTALE puisque l’ ANC a conclu des alliances avec le parti communiste sud-africain/South African Communist Party (SACP) et le Congres des syndicats sud-africains/Congress of South African Trade Unions (COSATU).
            2. Les relations entre la Chine et l’Afrique du Sud ne sont pas basees simplement sur les resources naturelles. Tous les deux pays font partie du groupe de pays emergent, BRICS (Brazil, Russia, India, China, South Africa).
            3. Si la voie de salut des Africains ne passait que par Pekin/Beijing, pourquoi alors le president zimbabween Robert Mugabe se tournerait aujourd’hui vers l’occident?
            (Voir Macdonald Dzirutwe: « Zimbabwe asks western lenders for finance », http://www.bdlive.co.za, 7 May 2015).
            Merci.

          • Stan Siyomana

            @dester: « Le Burundi a interet a choisir la Chine pour se developer et emanciper les burundais »
            SI pour exploiter ses gisements de minerais (d’or, nickel et autres), le Burundi (QUI N’A PAS SES PROPRES CAPITAUX ET EXPERTISE POUR DEVELOPER SON INDUSTRIE MINIERE) adoptait le modele d’echange de minerais contre les infrastructures/Minerals-for-infrastructure, c’est le BEAU PAYS DE MWEZI GISABO qui y perdrait, ce serait comme ce pauvre paysan qui vend a l’avance sa future recolte de mandarine POUR PRESQUE RIEN.
            Je ne crois pas que le gouvernement de la RD Congo a fait une bonne affaire quand il a accepte que la Chine construise des routes, chemins de fer, des ecoles, des hopitaux, LE TOUT POUR 3 MILLIARDS DE DOLLARS AMERICAINS, en echange contre 68% de participation dans une compagnie miniere mixte (de la Gecamines et des chinois).
            (Voir Jacob Klishner: Africa: risky business-is China wavering in Africa? », http://thinkafricapress.com, 6 March 2014).
            Merci.

            • Stan Siyomana

              @dester
              Si vous croyez toujours que tout dictateur africain n’a qu’a traiter avec la Republique Populaire de Chine (a cause de son principe de non-ingerence dans les affaires internes/politiques des pays ou elle investit), les choses peuvent avoir change (comme dans l’exemple du Sud Soudan).
              (Voir Onyedimmakachukwu: « China catches the West’s « sickness » in South Soudan »/La Chine attrape la  » maladie de l’Ouest » au Sud Soudan, http://www.ventures-africa.com, 25 May 2015).
              Merci.

Publicité