http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Politique

Audifax Ndabitoreye, ’’wanted’’ par Bujumbura

23-10-2015
Audifax Ndabitoreye lors de son arrestation

Audifax Ndabitoreye lors de son arrestation

Les demandes d’extradition du procureur général de la République n’en finissent pas. Après les requêtes pour le rapatriement de 12 ressortissants burundais résidents actuellement en Belgique dont la plupart sont des membres du CNARED, c’est le tour de ce citoyen hollandais.

Par une lettre officielle, Valentin Bagorikunda appelle le ministre de la Justice à exhorter les autorités judiciaires néerlandaises pour que ce président de l’association ’’Imbono Charisma’’ puisse répondre des «divers crimes commis par lui au Burundi».

En effet, indique cette requête, sujet hollandais Audifax Ndabitoreye, s’est soustrait à la justice burundaise qui le poursuivait et a regagné les Pays-Bas. «La présente plainte vise à le faire répondre pénalement et civilement des crimes graves par lui commis sur le sol burundais.»

Contrairement à la plupart des autres politiciens qui sont restés un peu en retrait lors des manifestations contre la candidature du président Nkurunziza à un autre mandat, Audifax Ndabitoreye n’a pas hésité à galvaniser les foules, à ouvrir la marche et à aller au-devant des jeunes manifestants à Nyakabiga. Il a bravé les balles réelles et les gaz lacrymogènes jusqu’à son arrestation le 6 mai par 4 agents du SNR. Il a été libéré quelques heures après.

  35   Vos commentaires
  1. Patriot

    Audifax c’est un patriot yerekanye aho ubushingantahe bw’iwe bugera. Il ne merite pas ces prisons de Nkurunziza.
    Au moment ou il exprimait son opinion, il n’avait rien dans ses mains. Les photos sont partout pour le temoigner. Est-ce que Bagorikunda dira qu’il ne falait pas oser s’exprimer. C’est ridicule.

  2. None ko mbona benshi muri sur ko batazobarungika,pourqoui vous vous poumonez à nous l’expliquer?

    • Jambo

      Je sens le désespoir et la colère dans ton post. Apparemment tu n’as pas d’arguments qui pourraient faire changer d’avis les autorités européennes en vue de l’extradition d’opposants que tu souhaites tant.Pour répondre à ta question,la plupart des commentaires ci-dessous,c’est pour rafraîchir la mémoire de certains et les rappeler de ne pas prendre leurs désirs pour des réalités.En Europe,la justice est indépendante.

      • Simona

        De quoi aurait-il peur, donc, notre merveilleux combattant des libertés démocratiques, Audifax, de se taper une promenade à Bujumbura !

        C’est inutile de se réjouir pour ou contre ! Car, « Pleurer , prier, tout est également lâche », le tout dépendant des accords bilatéraux d’extradition entre le Burundi et les Pays-Bas, accords préalables à la demande de la remise de notre cher Audifax certainement innocent et inoffensif.

        Et je pense et j’espère qu’il a hâte de démontrer son innocence à la Justice de son Pays, le Burundi. Mais, s’il est le portrait fidèle, tel que ici présenté, j’ai peur qu’au Ciel ou en Enfer, il se tapera d’une prison à vie à Rumonge.

        Tout commentaire est un passe-temps. Il ne faut jamais croire que ce n’est pas inutile.

    • magufuri

      @liliane on l’explique car certain cerveaux marécageux comme le tien be comprennent pas des choses dimples . Et puis un acte politique comme celui là a toujours des consequences

  3. Jambo

    Selon Madame Mushikiwabo sur RFI,: » Kigali avait demandé à Bujumbura il y a quelques années de signer un accord d’extradition,une demande restée lettre morte « .Il est évident que les gens du pouvoir doivent secrètement s’en mordre les doigts sur ce manque d’attention et de vision.Toujours selon RFI , » la Belgique dit ne jamais avoir reçu ces demandes d’extradition « .Ce qui m’étonnerait d’ailleurs,c’est une telle demande de Bujumbura après le refus d’agrément de l’ambassadeur belge au Burundi il y a exactement 2 semaines.
    Peut on dès lors supposer que Bujumbura joue sa probable dernière carte à faire peur et décourager les opposants avec de tels mandats fictifs ou non tout en sachant que pareilles demandes n’aboutiront pas compte tenu de l’absence d’accords entre les états concernés ?Ou c’est juste pour gagner du temps?Contre qui?Contre quoi?Entre temps,l’économie va mal,les gens meurent…
    En outre,ces mandats intempestifs qui tombent juste après la déclaration de l’UA prouvent à suffisance la peur du pouvoir et surtout son hostilité d’avoir les négociations avec les véritables opposants en exil. Dans tous les cas,refuser de telles négociations sous l’égide de la communauté internationale,serait un acte suicidaire. Même le gouvernement de l’époque a fini par accorder l’immunité provisoire aux opposants et rebelles (cndd-fdd inclus)pour aboutir aux accords d’Arusha. Non,cette carte de mandats ne marchera pas.

    • @jambo
      si tu es si intelligent que tu le fais sentir,va developper le pays,amène nous une formule revolutionnaire pour relancer l’economie et endiguer la famine,n’importe qoui.

      • Jambo

        On reconnait l’arbre à ses fruits.Quelque part, tu admets que l’économie est au plus bas ,d’ailleurs le Burundi vient d’être classé le pays le plus pauvre du monde.L’intelligence est à la portée de tous sans exception. L’amour et la crainte de DIEU et l’amour du prochain est la condition pour en acquérir.C’est pas moi qui le dit,c’est la parole du Seigneur.

  4. Stan Siyomana

    ACCORD D’EXTRADITION ENTRE LE BURUNDI ET LA HOLLANDE?
    En mai 2014, quand le Gouvernement burundais avait contacte la Belgique pour faire extrader Alexis Sinduhije (= president du parti Mouvement pour la Solidarite et le Developpement (MSD), le resultat avait ete negatif.
    « En effet, par la voix du porte-parole du parquet belge, Gilles Blondeau….la Belgique ecarte l’idee de l’extradition… pour la bonne raison qu’il n’y a pas d’accord d’extradition avec le Burundi… »
    (Voir « Burundi: Bruxelles refuse d’extrader l’opposant interpelle a l’aeroport », http://www.afrik.com, 3 mai 2014).

    • Simona

      Bonjour Stan SIYOMANA,

      Exact, Monsieur @ Stan Siyomana. Afin que le Pays B extrade une personne au Pays A qui demande son extradition, il faut qu’il ait eu signature d’accords bilatéraux en la matière, qui doivent avoir été conclus avant la demande.
      Pour la Hollande en particulier il faut que le délit objet de la requête soit punissable aux Pays-Bas et qu’il ne soit pas politique. C’est ce que je sais, et ça tout le monde le sait.
      Ce que je ne sais pas, c’est si il y a des Accords d’extradition entre les deux Pays. Je pourrais m’informer auprès des Barundi résidant en Hollande, ou téléphoner à une ambassade hollandaise plus proche. Mais, pour quoi faire.
      En tout cas, demander une information à un burundais, c’est comme lui arracher les dents. L’Ambassade me donnerait certainement la réponse ; mais pour en faire quoi ! Ababipfa n’ababisangiye. Ni banigane, tuzorera abasigaye.

  5. KIRIMWABAGABO

    salut

  6. KIRIMWABAGABO

    Brave patriote M. Ndabitoreye, mefiez vous de ce tract de mandat.

  7. Suzerano José

    Chere Haberisoni
    Audifax a la double nationalite comme les Rufyikiri et autres et je crois que c’est aussi cela que tu veut insinuer. Le pbm dans les analyses est que Tout le monde y compris Bujumbura ont oublie qu’il vient de créer un mouvement rebelle appele Revolution Alliance. Ce qui est grave en tantôt que hollandais et residant la. Si Bujumbura n’y a rien dit c:est qu’il considere que de toutes les façons c’est inutile. Son objectif est d’accuser l’ue d’etre une entrave a la justesse. Nos garcons de Buja sont aussi impolis et gates.et dements. Vrais degatiers i

    • Simona

      Très beau commentaire, M. Suzerano José.

      Les Pays Bas extradent tout criminel résidant dans les frontières du Territoire national sans tenir compte de ses nationalités acquises de naissance ou par naturalisation.

      Le fait qu’Audifax soit burundo-néerlandais n’a donc aucune importance : Avoir fondé sa « Révolution Alliance » est une aggravante : Le Ministre de Justice du Royaume néerlandais instruit la demande d’extradition qu’il transmet au Procureur de la Reine est compétent. Il appréciera.

      • Jambo

        @Simona
        Le Royaume des Pays-Bas est un des premiers pays à bloquer son aide à la police du Burundi en raison des bavures innommables de cette dernière.Le gouvernement néerlandais parle d’une seule voix.Les ministères sont coordonnés.
        En transmettant le dossier au procureur du roi par le biais du ministre de la justice,celui-ci y met quelques notes de recommandations voire une note gouvernementale du royaume en rapport avec la situation au Burundi.En outre,il ne faut pas espérer que le procureur fasse sortir un jugement d’extradition pour faire plaisir à Bujumbura sans enquêtes préalables et minutieuses. Faut pas rêver.

        • Simona

          Le Procureur de la Reine, pas du Roi !
          Ibisigaye, ni ivyo wayaze na Royaume des Pays-Bas.
          Abakuru barasangira.
          Moi, je suis témoin, ou mieux : Spectateur.

          • Jambo

            Merci de la correction.Quant au spectacle dont tu es apparemment friand tu peux attendre ou mieux rêver.

            • Simona

              Umve lero ndakubwire, mon Petit @ Ijambo.

              Vous vous prenez trop au sérieux, comme conseiller Principal de la Reine ; et vous vous ruinez le foie et l’estomac et la cervelle.

              L’espace au commentaire que nous offre si généreusement ce site Web http://www.iwacu-burundi.org si émerveillant; oui, oui : Merveilleux imbattable, est gratuit. Il ne faut pas le gaspiller, car c’est pour apprendre à discuter, en négociant poliment en un langage humain et sans passion son propre point de vue. C’est un paisible passe-temps.

              Aucun commentaire ne peut changer en rien la réalité des faits, ni entre les individus qui ne se connaissent même pas ; ni entre e dans les rapports entre les Etats.

              De ce pas, vous devenez fou à cause d’un gars hollandais venu en vacances au Burundi pour jouer au harakiri. Et si vous n’avez rien à dire, il vaudrait mieux pour vous de retourner à l’école buissonnière : C’est là votre place. Tout combat infantile est perdu d’avance.

              Cordialement, je vous rappelle qu’être spectateur, c’est être impuissant ; ce qui n’a rien à foutre avec votre misérable spectacle. Rappelez-vous que tutoyer un inconnu est d’une impolitesse inqualifiable digne de petits bergers de votre calibre.

              A bon entendeur, salut ! Fin.

  8. uyo mugabo aragowe aba hollandais ntibakina baca bamwaka nationalite yabo.amategeko yaba holland
    avugako uhabwa nationalite yabo iyo atabutungane bugukurikira.

    • Kaaze

      N’importe quoi! D’abord il a deja last nationalite hollandaise. Secundo, le pouvoir de Buja n’est plus reconnu par plusieurs Etats occidentaux dans les faits. Continuez a rever!!!

      • Inyankamugayo

        Mais pourtant la Hollande a une ambassade au Burundi. Et je pense qu’elle donne rapport au gouvernement burundais via son ministère des affaires étrangères. La Banque mondiale veut intensifier ses aides au Burundi. Le gouvernement est là. Si Dieu veut que ça soit ainsi personne ne pourra changer. Vox populi vox Dei.

        • Weka Weka

          @Inyankamugayo

          Argumentum ad ignoratiam

        • Stan Siyomana

          @Inyankamugayo
          1. Le Burundi manque de moyens financiers (et de vision et de leadership?) pour arriver a un developpement durable et inclusif, donc meme si la Banque Mondiale avait l’intention d’intensifier ses aides au Burundi, « Le Gouvernement est la », comme vous dites, mais il ne va pas pouvoir faire grand chose pour le peuple burundais qui l’a elu (tant bien que mal?).
          2. Le Burundi est, par exemple, le pays africain qui a le plus grand pourcentage (=ENVIRON 60%) d’enfants de moins de 5 ans qui souffrent du retard ou du manque de croissance a cause de la malnutrition/suffering from stunting.
          « Au Burundi, parmi les bebes d’age entre 6 et 9 mois, un enfant sur 8 n’est pas nourri comme il convient de lait du sein de la maman et d’autres nourritures/not fed appropriately with both breast milk and other foods. »
          (Voir Mail and Guardian Africa: « By 2030 about 50% of Burundians, Eritreans, Malagasies and Rwandese will be shorter than they should be – here’s why. », http://mgafrica.com, 24 October 2015).

      • Yvon

        S.E. Hon. KAAZE, TOUJOURS RAISON !

        Quel honneur pour le Burundi d’avoir donné la vie à une Personnalité de ce calibre ! Dixit @ Kaaze, Enorme Communicateur Sponsor, et qui écrit :

        Du «n’importe quoi! » Primo, Audi «a déjà last nationalité hollandaise. Secundo, le pouvoir de Bujumbura n’est plus reconnu par plusieurs Etats occidentaux dans les faits. « Continuez a rêver !!! »

        Il continue à rêvasser. Mais un point fondamental est à l’honneur et à la hauteur de sa Science Universelle. En effet, au terme de son « Secundo ». En effet, « plusieurs Etats occidentaux » et les 27 de l’UE en particulier ont fermé leurs Ambassades au Burundi, et ils ont expulsé les Représentants diplomatiques Burundais et fermé les Ambassades de ce Pays.
        Pourtant, je téléphone à quelque 5 Ambassades du Burundi accréditées à l’Etranger. Parbleu ! Elles sont toujours là. A la Magistrature suprême :

        CONCLUSIONS

        KAAZE a parfaitement raison ! Il a naturellement raison. Le Burundi est complètement isolé. Ses anciens partenaires réclament Audifax Président. On aura tout lu !
        A la Magistrature suprême, Audifax Ndabitoreye, ’’wanted’’ par Bujumbura. Cqfd

    • Kinyakura

      Gaheto uti : « uyo mugabo aragowe aba hollandais ntibakina baca bamwaka nationalite yabo.amategeko yaba holland
      avugako uhabwa nationalite yabo iyo atabutungane bugukurikira. »

      Uriririra be n’abana bawe. Ikindi naco mwige kuvuga ivyo muzi apana ivyo mwifuza. Au contraire iryo kete rizotuma la Hollande umuha izindi avantages nyinshi. Hanyuma Bagorikunda yavyanditse kugira ace umukate. Comme yize amategeko , arazi neza ko bidashoboka ko. Par ailleurs iyo gouvernement akorera nti yemewe internationalement. Uwariwe wese arashobora kwandika birya yanditse. Rero azorindira kobabamurungikira amaso aherere munzira. N’abe arica abo ashikiriye mu gihugu nayo abamusize bo baragiye. Tout simplement barateye ikigongwe abo bakinagizwa ba Nkuru.

    • Euphrasie Ngoyi Geugbe

      Reka gucurika ibintu, toi tu parle de la clause d’exclusion qui s’applique avant l’obtention de la nationalite. Quand une personne a deja eu la nationalite, on applique des clauses de cessation. Voici comment ca ce passe, pour retire la nationalite de cet HOMME a la demande de la justice burundaise, il faut que le procure burundais ait gain de cause sur base des raisons fondees contre l’instance qui livre la nationalite. Deja la demande du procureur burundais n’est pas motivee, cela suffit pour que la demande soit irrecevable dans les juridictions hollandaises. La bas il y a une justice mon frere. Ce n’est pas au Burundais ou les gens sont arretes par simple coup de telephone d’un ministre, d’un commercant protege, d’un administrateur communal, etc. Comme tu le dis, en Hollande il y a la loi et des hommes integres. Et puis, meme si le procureur gagnait le proces, la Hollande ne pourra jamais extrader son citoyen dans un pays qui ne respecte pas les standards internationales en matiere d’administration de la justice. La aussi, le procureur a une demonstration a faire, et je suis sur qu’il n’est pas capable. Un exemple simple, s’il a ete incapable de motiver sa demande d’extradition, dis-moi comment il sera capable de demontrer tout un system (pouri) est capable de rendre une justice juste.

      Liberte

      • Weka Weka

        @Euphrasie Ngoyi Geugbe

        Sans oublier que la Hollande est signataire de la Convention contre la Torture; ironiquement à même titre que le Burundi d’ailleurs.

  9. magufuri

    Je pense qu’il faudrait que nous lancions des mandats d’arrêt contre Valentin Bagorikunda et sa clique du parti de Nkurunziza.

    • Ntiba Ali

      Mwese mwanditse ndabaramukije!!!Nukuri birababaje kubona abantu baguma bafa batazi icho bazira,nigituma bichwa.None kuba udashigikiye iyo mandat yihaye Nkuru ikibi kiri hehe?Ko umuntu wese afise icho akunda nicho yanka muri demokrasi?None abantu boooooose baherere muri FDD/CNND????None na kera kuri UPRONA mwibaza ko abantu bose bari muri UPRONA?Ni kuberiki ba Gahutu Rèmy bahunze na ba Rwasa Agathon?Nuko batemera uyo mugambwe waruhari icho gihe UPRONA!!!!Nubu lero abantu nibige demokrasi yukuri!!!Bareke gutoteza abandi babereka ko umenga nibo babagarukiye!!!IMbega baba garukiye gute???Ko mu Burundi uno munsi ibiharuro dufise harabantu birigwa batariye ,nushaka bakamara ni minsi itatu kuri itanu badakoze ku munywa?Nuko lero ivyo vyose gutanga imitahe kubantu bahunze ubwichanyi na gachinyizo nibazako ivyo batazobishobora abo batanze iyo mitahe,kuko ubu nta butegetsi buhari i Burundi buzwi na MAKUNGU.Murakoze

    • Mon pauvre Magufuri ,le mandat d’arret ne commence pas kuri Nkurunziza seulement .
      Pourquoi tu oublies Buyoya pour Ntega Mangara(1988),1993,1972
      Ba Bagaza bose na Simbananiye Arthemon .

  10. Jereve

    C’est du cinéma tout cela : les autorités contestées de Bujumbura gonflent les muscles et lancent tous azimuts des demandes d’extradition aux pays civilisés qui ont peu de considération pour elles. Quel sera le résultat, si ce n’est de renforcer la conviction que les vrais futurs négociateurs, et pourquoi pas les futurs gestionnaires de ce pays, sont ces personnes même qui sont fichées « wanted ». Exactement comme certains aujourd’hui au pouvoir étaient eux-mêmes « wanted dead or alive » quand ils étaient dans le maquis. A ce moment-là, les quartiers contestataires étaient Kinama et Kamenge, avec des leaders comme Adolphe, Savimbi, Karine, Muporo, Puma, Bosco Beach et les autres. La répression dans ces quartiers n’a rien donné. Aujourd’hui la contestation s’est déplacée à Ngagara, Cibitoke et Musaga ; la répression risque de faire émerger de nouveaux leaders rebelles dans ces quartiers. Apparemment, nous n’avons rien appris de la triste histoire de notre pays et nous faisons les mêmes erreurs. Il faut réfléchir deux fois avant de lancer des mandats d’arrêts et des demandes d’extradition.

  11. Jean-Pierre Ayuhu

    Niyo Leta ishaka gukirikarana Ndabitoreye na Pankarasi birayigoye!

  12. Haberisoni

    « …. c’est le tour de ce citoyen hollandais…. sujet hollandais Audifax Ndabitoreye » Un citoyen Hollandais qui voulait la presidence Burundaise!!

    • Kinyakura

      « Un citoyen Hollandais qui voulait la presidence Burundaise!! » Ni nkakurya un citoyen Congolais ari actuel premier vice President, ni nkakurya igi plolice nationale isigaye igizwe n’interahamwe rosortissant Rwandais. Pour quoi pas un Hollandais?

    • Stan Siyomana

      @Haberisoni: »Un ciyoyen hollandais qui voulait la presidence burundaise!!! »
      Il y a bien belle lurette (3 mai 2000) que l’Assemblee Nationale a passe la loi sur LA DOUBLE NATIONALITE au Burundi.
      A l’epoque, Therence Sinunguruza (qui etait ministre de la Justice) en a explique les raisons:
      « Plusieurs citoyens burundais ont du fuir vers d’autres pays a cause des guerres civiles/civil strife que le pays a vecu depuis le debut des annees 1970, et ils sont devenus citoyens dans leurs terres d’asile….
      Plusieurs personnes parmi ceux qui prennent part aux negociations actuelles (= Arusha en 2000), et meme certaines personnes qui sont dans le Gouvernement sont dans cette situation. Donc nous avons decide de resoudre le probleme de double nationalite pour que plus tard apres la signature des Accords de Paix d’Arusha nous ne soyions pas accuses de les avoir signe avec des non-burundais… »
      (Voir « Burundi: Dual citizen law passed », http://www.irinnews.org, 26 May 2000).

Publicité