Iwacu Web RadioRNW Media

Au sommaire de l’édition de ce lundi 3 avril 2017 du journal ‘Amakuru y’Iwacu’

Les signataires du préavis devant le bureau du directeur adjoint chargé de l’encadrement et la sécurité.

• Un étudiant de l’université du Burundi a été arrêté ce dimanche. Cela porte à 12, le nombre d’étudiants arrêtés par le Service national de Renseignements. Selon le porte-parole de la police, ils sont accusés d’insurrection au sein de l’université. Ces étudiants protestent contre le décret présidentiel instaurant le régime de prêt-bourse. Ils ont lancé un préavis de grève en écrivant au président de la République demandant l’abrogation de ce décret. Le président a jusqu’au 5 avril pour statuer sur ce cas.

Le recteur de l’Université du Burundi, Gaspard Banyankimbaga indique que les 12 étudiants n’ont pas été arrêtés par l’université. Il ne sait donc pas le mobil de leur arrestation. « On n’a pas de cachot ici.» Et d’ajouter que lorsque l’université prendra des mesures qui s’imposent ce sera sans tenir compte

• Les étudiants de l’Institut national de la santé publique, INSP ont décidé également de lancer un préavis de grève pour le même motif que ceux de leurs camarades. Ils ont écrit au président de la République lui demandant l’abrogation du décret. Il a jusqu’au 14 avril pour se décider.

• Le porte-parole de l’armé Gaspard Baratuza déclare que cette institution est unie et qu’elle a transcendé les clivages politiques et ethniques. « les ex Fab cohabitent pacifiquement avec les ex rebelles.» cela à l’occasion de l’ouverture des activités de la semaine de l’ISCAM ce lundi 03 avril sous le thème : « Neutralité politique »

Tatien Sibomana, acteur politique, déplore le fait que l’armé est souvent utilisé par les politiques, notamment le parti au pouvoir au lieu de servir toute la population burundaise. Il demande que cette neutralité soit effective, en accord avec la Constitution et les Accord d’Arusha

• Un enfant s’est noyé dans la rivière Nyabagere situé dans la zone Kamenge commune Ntahangwa. C’est suite aux pluies torrentielles qui se sont abattues ce dimanche dans la mairie de Bujumbura. Les habitants de la zone Kamenge témoignent qu’un conducteur de moto transportait une femme portant cet enfant sur le dos. Ils sont tombés dans l’eau et ont été emportés par la rivière Nyabagere, selon les mêmes témoignes. Ces habitants affirment que le conducteur de moto et la femme sont sortis de rivières, saines et sauves. Cependant, selon les mêmes sources, l’enfant reste introuvable jusqu’à ce lundi. Des informations confirmées par l’administrateur de la commune Ntahangwa Eddy Paul Hakizimana.

D’autres dégâts causés par l’eau de la rivière Nyabagere sont des maisons construites au tour de cette dernière inondées. Les élevés de l’école fondamentale Kamenge II n’ont pas pu étudier également ce lundi car cet école a été aussi inondée.

L’administrateur de la commune Ntahangwa tranquillise que le gouvernement est en train de faire tout pour trouver la solution. « Le gouvernement envisage ériger des caniveaux pour empêcher que la rivière Nyabagere déborde lorsque que la pluie tombe. », rassure-t-il.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives des émissions

Retrouvez toutes les archives mensuelles de nos émissions.

Maintenant sur Iwacu WebTV

Voir toutes les vidéos