Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce vendredi le 20 juillet 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

20/07/2018 Edition : Sindihebura Desire Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce vendredi le 20 juillet 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

• Désormais, les frais scolaires des écoles fondamentales, post fondamentales, pédagogiques, techniques, les centres des métiers et formation professionnelle tant publiques que privées sont fixés par les ministères de l’éducation et de la santé publique. Selon une ordonnance conjointe de ces deux ministres, il y a un plafond du montant des frais de scolarité auquel, les écoles privées ne vont pas dépasser. Et, d’après cette ordonnance ministérielle, les écoles et centres de formation privés sont regroupés en 4 catégories sur des critères comme la qualité de formation, les infrastructures et équipements. La ministre de l’éducation Janvière Ndirahisha explique que cela mettra fin à l’anarchie concernant les frais scolaires et autres contributions dans les écoles.

• La mesure d’orienter les élèves enceintes vers l’enseignement des métiers a été prise pour faire face au problème des cas de grossesse dans les écoles devenu inquiétant. La ministre de l’éducation Janvière Ndirahisha qualifie cette mesure de préventive. Elle indique que des élèves allaient jusqu’à falsifier leurs bulletins pour leur retour à l’école. Et de demander aux élèves de toujours afficher de bons comportements dans le milieu scolaire.

Dans une conférence animée ce vendredi, la ministre Janvière Ndirahisha a également annoncé qu’au cours de ce 1er semestre de l’année, des écoles fondamentales et post-fondamentales ont été fermées suite aux cas d’irrégularités. Plus de 500 cas d’élèves ayant falsifiés leurs documents ont été aussi constatés.

• Tous les commerçants n’utilisent pas les facturiers recommandés par l’Office Burundais des Recettes. C’est le constat de l’OBR dans une visite effectuée au quartier Asiatique, en mairie de Bujumbura ce vendredi 17 juillet. Pour le commissaire des taxes internes et recettes non fiscales, Jean Berchmans Niyonzima, le motif de cette descente sur terrain est de sanctionner les commerçants qui ne veulent pas utiliser les facturiers recommandés par l’OBR après un moment de sensibilisation. Les commerçant avec un facturier non reconnu par l’OBR et se verront infligés d’une amende de 20 pourcent sur chaque facture délivrée depuis janvier 2018.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives de la web radio

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.