Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce vendredi 3 août 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

03/08/2018 Edition : Amandine Inarukundo Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce vendredi 3 août 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

• Une feuille de route a été signée à Kayanza ce vendredi à l’issue des échanges sur le processus électoral organisés par le ministère de l’Intérieur à l’intention d’une vingtaine des partis politiques.

Cependant, deux partis de l’opposition qui faisaient partie des participants ont rejeté cette feuille de route. Il s’agit des partis Ranac et Sahwanya Frodebu.

Parmi les points saillants de cette feuille de route, il y a u engagement du gouvernement à accorder une autre chance à ceux qui ne sont pas fait enrôler lors du référendum constitutionnel.
Le gouvernement est également prié de faciliter aux politiciens en exil qui ne sont pas poursuivis par la justice de rentrer au pays pour se préparer aux élections de 2020.

L’Uprona qui est parmi les signataires de ce document se réjouit de son contenu. Olivier Nkurunziza, secrétaire de ce parti estime que la dite feuille de route va permettre à tous les politiciens de bien participer aux élections de 2020.

De son côté le parti Sahwanya Frodebu qui n’a pas mis son accord, avance plutôt que cette feuille de route vient pour compromettre le dialogue inter-burundais organisé à l’extérieur du pays.
Phénias Nigaba, porte-parole de ce parti dit ne pas comprendre pourquoi signer une feuille de route alors qu’il ne s’agissait que d’une réunion d’échange.

Pour le ministre de l’Intérieur, initiateur de ces consultations, cette feuille de route concerne tous les politiciens. Selon Pascal Barandagiye, le fait qu’il y ait des politiciens qui voient différemment cette feuille de route prouve à suffisance que l’étape déjà franchie dans la démocratie est satisfaisante.

• Un avion de l’armée rwandaise a survolé le territoire burundais le 13 juillet dernier, c’est ce qu’a affirmé ce vendredi le gouverneur de la province Kayanza au nord du Burundi. Anicet Ndayizeye qualifie cet acte de provocation de la part des autorités rwandaises.

Cet administratif l’a déclaré lors de l’ouverture de la réunion d’échange organisée au chef-lieu de sa province entre les politiciens sur les élections de 2020.

D’après lui, ce comportement n’a pas été bien accueilli par le gouvernement burundais même s’il a gardé le silence.

• Le préfet des études et deux enseignants du Lycée Mudende 1 de la commune Buyengero en province de Rumonge sont emprisonnés au cachot de la police depuis ce jeudi.

Ils sont accusés d’avoir falsifié les bulletins des élèves ainsi que de corrompre les élèves pour avoir de bons points. La police indique que des enquêtes sont en cours.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives de la web radio

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.