http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2017/05/AMBASSAD-ALLEMAGNE-22MAI.pdf

Iwacu Web RadioRNW Media

Au sommaire de l’édition de ce vendredi, 19 mai 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

faustin-ndikumana• Le Bureau presse, information et communication de la présidence de la République du Burundi prie France 24 de présenter publiquement un démenti faute de quoi elle devra être poursuivie en justice pour outrage. Cela après la diffusion sur cette chaine des informations sur l’attaque à la grenade ayant causé la mort de 3 personnes et plusieurs blessées. La présidence indique que la rédaction de France 24 s’est livrée à une tentative de justification des bourreaux, qualifiant les victimes de ‘miliciens pro-Nkurunziza.’ La présidence dénonce ce qu’elle qualifie de complaisance avec laquelle le sujet a été traité, dans l’irrespect total des familles des victimes et de la nation burundaise et ses institutions. « Elle appelle encore une fois, à la responsabilité et au sérieux de la chaîne France 24 qui pour des raisons politiques, est engagée dans la manipulation de l’opinion. »

• Antediteste Niragira correspondant de la Deutsche Weller est dans les mains du service national des renseignements congolais, selon sa famille. Disparu depuis ce mercredi 17 mai. Il s’était rendu sur place pour les besoins de son travail de journaliste. Sa famille affirme avoir reçu un coup de fil de ce journaliste qui a confirmé son arrestation. Le mobile de son arrestation reste inconnu, la correspondance étant coupé avant qu’Antediteste Niragira ait raconté ce qui lui est arrivé.

• L’organisation qui milite pour la bonne gouvernance Parcem demande au Gouvernement de trouver une solution à la pénurie du carburant qui déstabilise le pays. Une solution serait que les pays amis du Burundi lui accordent un crédit pour pallier ce déficit. Une autre solution serait de demander en nature, ici le carburant, à des pays exportateurs du pétrole.


Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *