Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce vendredi 18mai 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

18/05/2018 Edition : Agnès Ndirubusa Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce vendredi 18mai 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

• Les résultats provisoires du référendum de ce jeudi sont connus. Le Oui l’emporte sur le non dans toutes ces provinces du pays. La province de Karusi tient le grand score du Oui à 83.76% alors que la mairie de Bujumbura se taille la première place pour le vote du Non avec environ 44%.

• Les résultats provisoires montrent que le Oui a été voté à hauteur de 68, 95% et le Non à hauteur de 22,5%. Le nul représente 2,3% tandis que les abstenions représentent 2,34%. Les représentants de la coalition Amizero y’Abarundi ont indiqué qu’ils vont présenter à la Ceni les différentes irrégularités qui ont émaillées ce scrutin dans la province de Rumonge et demander qu’elle supprime le vote dans certains centres et bureaux de vote.

• La coalition Amizero y’abarundi indique qu’elle ne va pas reconnaitre les résultats du référendum de ce jeudi. Pierre Célestin Ndikumana, président du groupe parlementaire Amizero y’abarundi précise que ce scrutin a été caractérisé par des irrégularités. Il cite notamment le cas des mandataires politiques de cette coalition qui ont été écartés des bureaux de vote. Il déplore également que les résultats provisoires annoncés à la radio diffèrent de ceux qui ont été recueillis par certains mandataires de la coalition.

• Le Parti Uprona se dit satisfait du déroulement du scrutin du référendum constitutionnel. Abel Gashatsi, président du parti des Badasigana salue les Burundais qui ont répondu massivement aux élections surtout en étant matinaux. Il apprécie que le vote se soit déroulé dans un climat de sécurité.

• Le gouvernement fédéral d’Allemagne prend acte du scrutin référendaire qui a eu lieu ce jeudi. Dans un communiqué de presse diffusé ce vendredi, une porte-parole du ministère fédéral des Affaires étrangères déplore que ce référendum soit contraire aux efforts déployés par la sous-région, l’Union africaine et les Nations Unies pour trouver une solution politique au conflit. L’Allemagne indique que certains des amendements proposés sont en contradiction avec les dispositions de l’accord de paix d’Arusha de 2000 et le remettent en cause. Le gouvernement fédéral appelle donc le gouvernement burundais à continuer de respecter et d’appliquer l’accord d’Arusha. Il l’appelle également à accepter la médiation conduits par la Communauté de l’Afrique de l’Est et à tout mettre en œuvre pour que ces entretiens aboutissent à un résultat n’excluant personne et orienté vers l’avenir.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives de la web radio

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.