Iwacu Web RadioRNW Media

Au sommaire de l’édition de ce vendredi 14 juillet 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

• Le Secrétaire général et porte-parole du gouvernement, Philippe Nzobonariba indique que l’envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies, Michel Kafando est parti après avoir visité le pays et rencontré la classe politique burundaise ainsi que la société civile. Il rencontrera probablement ceux qui se trouvent à l’étranger.

Philippe Nzobonariba dit être convaincu qu’il est parti avec une idée bien personnelle de ce qu’il a vu et non pas une idée que lui aurait soufflé l’une ou l’autre personne pour d’autres intérêts. « Et vu qu’il a vécu le coup d’Etat dans son pays, il connaît le traitement réservé aux putschistes : la prison. »

Le porte-parole de la coalition en exil le Cnared, Jérémie Ngendakumana indique que de l’envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies n’est pas un larbin de Bujumbura. Il va rendre son rapport aux Nations Unies et sera aussi neutre que possible. Jérémie Ngendakumana espère qu’il fasse de son mieux pour que le dialogue véritable soit engagé afin que le Burundi sorte de la crise que nous traversons.

L’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies, Michel Kafando va briefer le Conseil de sécurité sur les résultats de sa tournée. Il est prévu que Mkapa prenne part à ce briefing prévu, en principe le 26 juillet prochain

• Un corps sans vie en état de décomposition avancée a été trouvé dans la réserve de Nkayamba à la périphérie de la ville de Rumonge ce vendredi. Des témoins disent que la victime aurait été tuée dans un endroit avant que son corps ne soit attaché sur un arbre situé dans cette réserve naturelle de Nkayamba.

Des administratifs de base de la colline Nkayamba et la police sont arrivés sur place pour enlever ce cadavre à cet endroit.
Ces autorités ont fait savoir que l’identité de la victime n’est pas connue. De même que les auteurs et le motif de son assassinat

• Toute infraction à la règlementation des feux de brousse et des incendies de forêt est punie d’un emprisonnement de 10 ans à 20 ans et d’une amende de 100.000 à 500.000 Fbu. C’est une nouveauté du code forestier. Le directeur des forêts, Gérard Nduwayezu indique les peines revues à la hausse vont empêcher les infractions de se commettre. « Nous sommes optimistes que les gens vont être très vigilants pour protéger les forêts. »

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives des émissions

Retrouvez toutes les archives mensuelles de nos émissions.

Maintenant sur Iwacu WebTV

Voir toutes les vidéos