Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce mercredi 1er février 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

[wonderplugin_audio id="118"]
01/02/2017 Edition : Christine Kamikazi 0

dsc_7047• «Personne ne peut taxée de rebelle les Burundais en provenance de la RDC sans faire leur identification », c’est la déclaration du ministre burundais de la Justice. Même si Mme Aimée-Laurentine Kanyana ne donne pas la destination précise de 124 Burundais extradés de la RDC, elle précise qu’il faut d’abord des enquêtes pour statuer cas par cas.

Marcellin Cishambo, gouverneur du Sud Kivu indique qu’il n’y a aucune preuve que ces Burundais étaient des rebelles. Selon lui, ce sont des Burundais qui étaient emprisonnés au Congo et qui ont demandé de rentrer dans leurs pays natal.

Pour Jacques Bitabaje, expert en droit international, ces Burundais détenus du Congo devraient être extradés au Burundi si les cours et tribunaux de la RDC avaient déjà tranché sur leur cas et que le Burundi et la RDC avaient signé une convention y relative. « Sinon, signale-t-il, seuls les prisonniers poursuivis pour les crimes internationaux sont extradés.

• Les détenus des cachots de la province de Rumonge exigent un payement d’une somme de 30 milles francs pour les nouveaux détenus qui sont admis dans différents cachots de la police. Ces détenus expliquent qu’ils demandent cette somme surnommée « l’argent pour l’achat d’une bougie » pour avoir de quoi mettre sous la dent car ceux qui devraient leur approvisionner en nourriture ne le font plus à cause de la pauvreté qui s’observe dans le pays.

La police dit que ces détenus devraient être rationnés par leurs accusateurs ce qui ne se fait pas ces jours- ci. Les défenseurs de droits humains demandent aux autorités habilités de suivre de près cette question car les nouveaux détenus qui ne payent pas cette somme sont systématiquement passés à tabac.

• Vol de plus de 60 millions à la micro-finance d’épargne Coopec de Gitega dans la nuit de ce mardi 31 janvier. Les malfrats ont drogué les policiers et la sentinelle qui gardaient les bureaux de cette coopérative avant de s’introduire à l’intérieur et déverrouiller le coffre-fort à l’aide de bombonne. Deux suspects ont été arrêtés par la police pour des raisons d’enquête.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives de la web radio

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.