Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce mercredi 18 avril 2018 du journal « Amakuru y’Iwacu »

18/04/2018 Edition : Amandine Inarukundo Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce mercredi 18 avril 2018 du journal « Amakuru y’Iwacu »
  • L’assemblée nationale a adopté ce mercredi le projet de loi portant révision du code de procédure pénale. Parmi les innovations, des perquisitions nocturnes sont autorisés à ceux qui sont poursuivis pour des crimes graves. Des caméras de surveillance cachées pourront également être installées dans des maisons ou des véhicules des personnes soupçonnés de commettre des crimes graves. Un agent de la police aura également le droit de mener une arrestation sans mandat d’arrêt.

 

  • Le cadavre d’un homme a été découvert ce mardi au bord du lac Tanganyika tout près de l’ancien bureau du Bnub. Les informations recueillies sur place indiquent que cet individu n’a pas été reconnu, le corps était en état de décomposition. La police et les autorités de la zone Ngagara se sont dépêchées pour l’évacuer de cet endroit. Ce cadavre est le deuxième retrouvé au bord du lac Tanganyika sur une période de 3 semaines.

 

  • L’ambassade d’Allemagne au Burundi, fait savoir que le dialogue véritable est indispensable. L’ambassadeur Thomas Strieder présente ses soucis selon lesquels le Burundi a décidé de ne pas participer au dialogue avant le référendum de du 17 mai prochain. Il indique néanmoins que c’est aux Burundais eux-mêmes de s’occuper de leur avenir. Thomas Strieder l’Ambassade d’Allemagne au Burundi l’a déclaré ce mardi lors d’une visite au groupe de presse Iwacu.

 

  • Le gouvernement du Burundi indique qu’il maintient sa confiance à la facilitation dans le dialogue inter-burundais. D’après son secrétaire et porte-parole, le gouvernement est en contact avec le facilitateur pour fixer un rendez-vous qui ne perturbe pas les activités d’envergure nationale. Le gouvernement l’a déclaré après qu’il ait pris connaissance d’une publication conjointe de la commission de l’Union Africaine et des Nations unies faisant état d’inquiétudes sur la suspension du gouvernement burundais de la participation au dialogue inter-burundais ce 16 avril.

 

  • Tous les mendiants doivent avoir  quitté les rues dès ce jeudi 19 avril. Cela ressort d’un communiqué de ce mardi du ministre de l’Intérieur. Dans ce communiqué, il est mentionné que les enfants, les personnes handicapées  ainsi que toute autre personne mendiante ne seront plus tolérés dans les rues de tout le pays. Le ministère de l’Intérieur demande aux autorités administratives, aux religieuses, ainsi que les membres de la société civile de se préparer pour accueillir ces personnes mendiantes.

A ce propos, Iwacu a approché les personnes mendiantes en plein centre-ville de Bujumbura. Elles indiquent ne pas pouvoir respecter cet ultimatum, se disant incapables de survivre. Elles précisent entretenir leurs familles grâce à la mendicité. Et de demander au ministère de l’Intérieur de les aider à trouver des sources de revenus pour pouvoir quitter les rues.

 

  • Grognes chez les agriculteurs de la province de Cibitoke. Ils indiquent avoir payé de l’argent pour bénéficier des engrais chimiques, mais en vain. Ces agriculteurs disent aussi avoir remis leurs tickets d’achat. Ils ont peur que leur récolte soit insuffisante et demandent aux chargés de l’agriculture de trouver solution à ce problème.

 

Le ministère de l’Agriculture et Elevage reconnaît le problème évoqué par ces cultivateurs de la province de Cibitoke. Aimérance Nirera, porte-parole au sein de ce ministère indique que ces tickets d’achat ont été collectés pour savoir quelle quantité d’engrais chimiques manque. Elle tranquillise les agriculteurs en affirmant qu’ils seront bientôt régularisés.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives de la web radio

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.