Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce mercredi 14 février 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

14/02/2018 Edition : Agnès Ndirubusa 0

• Amnesty International appelle les autorités burundaises à libérer immédiatement et sans condition cinq défenseurs des droits humains qui selon cette organisation sont détenus seulement en raison de leurs activités en faveur des droits fondamentaux. L’organisation cite nommément un président de l’association Njabutsa Tujane, un ancien observateur de l’Aprodh au centre et Est du pays, et trois membres de l’organisation Parcem. Cela ressort d’un communiqué qu’elle a publié ce 13 février.

Nous avons tenté de contacter le ministère de la justice en vain.

• A six jours de l’enrôlement des électeurs pour le référendum constitutionnel et les élections de 2020, Le Cnared condamne le référendum constitutionnel qu’il qualifie de mascarade. Il assure que la majorité du peuple burundais a affiché peu d’engouement à l’enrôlement au référendum constitutionnel.

Dans un communiqué de ce mardi, la coalition de l’opposition en exil fustige le fait que les services sociaux vitaux pour les citoyens burundais ne soient désormais accessibles qu’aux seuls détenteurs d’une preuve d’enrôlement. Le porte-parole du Cnared, Pancras Cimpaye assure que l’adoption de la nouvelle constitution passera donc par la chasse à l’homme, les exécutions extrajudiciaires, des emprisonnements arbitraires.

• Explosion d’une grenade ce mardi soir dans la zone de Musaga, c’est dans la capitale Bujumbura. Les habitants de cette localité indiquent ne pas connaitre les auteurs à l’origine de cette attaque. La police ne dénombre aucun dégât et parle de 8 suspects arrêtés. Les habitants de Musaga demandent la libération de leurs voisins. Ils précisent aussi qu’ils n’y avaient pas de litige parmi eux.

• Le personnel du syndicat Synapa du centre neuropsychiatrique de Kamenge communément appelé chez Legentil lance un préavis de grève de 7 jours. Adolphe Niyongere, le président de ce syndicat évoque trois questions que la direction de ce centre ne veut pas résoudre, qui sont à l’origine de ce préavis. Il s’agit notamment du refus de la présidence du centre de débloquer la prime basée sur le financement des performances depuis plus de 16 mois.

Interrogé, la direction de ce centre s’est refusée à tout commentaire

• Le Roi de l’Ile d’Ubwari en RDC appelle les congolais qui se sont réfugiés à Rumonge et qui ont refusé d’aller dans les camps des réfugiés à rentrer dans leur pays. Il l’a déclaré ce mercredi lors de sa visite effectuée à Rumonge où il a rencontré les administratifs de cette province. Ces réfugiés congolais disent avoir peur pour leur sécurité.

• Le 14 février, journée placée sous le signe de l’amour. Pour certains habitants de la ville de Bujumbura, approchés par la rédaction, il s’agit d’une occasion pour les amoureux de se dire combien chacun compte pour l’autre. Ils déplorent le fait que certains profitent de cette date pour commettre l’adultère.
Le conseiller familial, Benny Ndayishimiye estime que la fête de la saint Valentin devrait être célébrée uniquement par les couples mariés ainsi que ceux en passe de l’être et dans le but de consolider leur amour. Benny Ndayishimiye conseille aux couples mariés de dépasser ce qui les divise pour donner plus d’importance à ce qui les unit.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives de la web radio

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.