Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce mardi 7 juin 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

07/06/2018 Edition : Eliane Irankunda Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce mardi 7 juin 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

• Le président de la République, Pierre Nkurunziza, a annoncé que son mandat prendra fin en 2020. Il l’a déclaré ce jeudi en commune Bugendana de la province Gitega après la promulgation de la nouvelle Constitution.

Dans son discours, le président Nkurunziza a également précisé que les institutions élues en 2015 resteront en place jusqu’à la fin de leurs mandats malgré cette promulgation de la nouvelle constitution.

En guise de réaction, le parti Uprona salue cette déclaration du président Nkurunziza. Abel Gashatsi président de ce parti estime que le président a donné des clarifications sur les polémiques liées aux mandats présidentiels.

Pour plateforme de l’opposition en exil, Cnared, ces propos du président Pierre Nkurunziza ne signifie en aucun cas qu’il ne briguera pas un autre mandat en 2020. D’après Pancrace Cimpaye, son porte-parole, si ce n’était pas le cas, le président Nkurunziza n’allait pas modifier pas la constitution de 2005.

• Un homme âgé de 28 ans a été décapité dans la nuit de ce mercredi. Le crime a eu lieu dans la zone Ruziba située dans la commune de Mugina en Province Cibitoke.

Wilson Ndabihorere, chef de zone Ruziba, indique que la victime était sous les menaces d’un individu qui habite dans cette localité. Il affirme que ce dernier a été arrêté avec deux autres personnes soupçonnées d’être ses complices. Ce chef de zone appelle aux enquêtes immédiates.

• Des cas de vols des drapeaux des partis politiques sont signalés dans la province de Rumonge. Un drapeau du parti Parena et celui de l’UPD Zigamibanga ont été récemment volés.

Les auteurs ne sont pas connus. Les responsables de ces partis demandent aux administratifs et à la police de mener des enquêtes. Ils parlent d’une intolérance politique à l’origine du recul de la démocratie.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué