Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce mardi 17 avril 2018 du journal « Amakuru y’Iwacu »

17/04/2018 Edition : Agnès Ndirubusa Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce mardi 17 avril 2018 du journal « Amakuru y’Iwacu »

• trois personnes ont été tuées et quatre autres blessés dans une attaque par des personnes non encore identifiées à la RN5 sur la colline Gikungwe, commune Gihanga de la province de Bubanza la nuit de ce lundi. La population assure que l’attaque a durée plus d’une trentaine de minutes

• Un enseignant de la commune de Buyengero en province de Rumonge a été arrêté ce lundi par la police. Il est accusé d’appeler la population à voter non au prochain référendum constitutionnel. Son parti politique le Ranac réfute ses allégations et explique plutôt qu’il était en train d’enseigner l’idéologie du parti Ranac.

• L’organisation internationale Human Right Watch dénonce une forte répression des opposants burundais à l’approche du référendum. Dans un communiqué sorti ce mardi, Human right Watch confirme 19 cas d’abus depuis décembre 2017, visant à faire pression pour le vote du oui au prochain référendum. Cette organisation indique que le système judiciaire burundais devrait enquêter sur ces crimes et poursuivre leurs auteurs.

• Pour ceux qui sont se plaignent d’être malmenés pour leur appartenance politique ou alors accusés de battre campagne pour le non à la révision de la Constitution, le ministre de la sécurité demande à toute personne dont les droits sont bafoués de porter plainte devant les institutions habilitées.
• L’ambassade d’Allemagne au Burundi estime que chaque pays a le droit d’organiser le référendum constitutionnel. L’ambassadeur d’Allemagne au Burundi l’a déclaré lors de sa visite au groupe de presse Iwacu, ce mardi. Thomas Strieder répondait à la question de savoir la position de l’Allemagne sur la révision de la Constitution burundaise. D’après ce dernier, ce qui est très important c’est tout citoyen qui le veut, exprime sa position librement en battant campagne pour ou contre cette révision.

• Les responsables des médias opérant au Burundi ont validé ce mardi le code de bonne conduite des médias en période électorale. Le conseil national de communication CNC demande aux professionnels des médias de couvrir le processus électoral pour le référendum et les élections de 2020 en respectant la déontologie du métier et les lois régissant le pays. Cet organe de régulation s’engage à garantir la sécurité des journalistes et à leur faciliter l’accès à l’information.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives de la web radio

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.