Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce mardi 11 juillet 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

11/07/2017 Edition : Christine Kamikazi 0

• L’émissaire du secrétaire général des Nations-Unies, Michel Kafando est à Bujumbura. Il poursuit ses consultations avec différents leaders du pays. Ce mardi, il a rencontré dans l’avant-midi la société civile. L’après-midi c’était autour des acteurs politiques de l’opposition. Gilbert Bécaud Njangwa, un des représentants de la société civile indique avoir demandé au diplomate entre autre le rapatriement du dialogue.

• 2 personnes ont été arrêtées dans une tension survenue entre les résidents et les rapatriés de la colline Kiderege, zone de Kazirabagani, de la commune de Nyanza-Lac, en province Makamba. À l’origine, un résident qui aurait récolté des palmiers à l’huile dans une propriété rétrocédée à un rapatrié par le tribunal spécial de la Commission Nationale Terres et autres Biens. Selon des sources locales, ce rapatrié a résisté et des renforts sont venus des deux côtés. L’intervention des policiers n’a pas pu départager les deux groupes. Il a fallu une intervention des militaires du camp de Nyanza-Lac. Au cours de ces échauffourées un pont se trouvant sur la rivière Mukengerezi a été brûlé.

• 3 personnes ont arrêtées pour des raisons d’enquêtes dans l’attentat à la grenade qui a fait 5 morts et plus de 50 blessés dont 10 graves dans la province Kayanza. Ils sont en train d’être soignés à Bujumbura. Selon le gouverneur de cette province, Anicet Ndayizeye aucun mobile politique n’a été détecté.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.