Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce lundi 23 avril 2018 du journal « Amakuru y’Iwacu »

23/04/2018 Edition : Eliane Irankunda Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce lundi 23 avril 2018 du journal « Amakuru y’Iwacu »

• Le président de la République vient de sortir un décret portant ouverture de la campagne électorale pour le référendum constitutionnel du 17 Mai 2017. Cette campagne débute le 1 Mai 2018 à 6heures du matin et elle sera clôturée le 14Mai 2018. Ce décret précise que la campagne électorale est faite uniquement par les partis politiques et les indépendants qui se sont faits inscrire à la commission électorale nationale indépendante. D’après le même décret, le partis politiques ou les indépendants peuvent utiliser les médias de l’Etat pour leur campagne électorale. Le conseil national de la communication CNC est appelé à veiller à l’accès équitable de tous les candidats aux médias de l’Etat.

• La coalition de l’opposition Amizero y’abarundi se réjouit du contenu de ce décret du président. Cependant, Pierre Célestin Ndikumana président du groupe parlementaire de cette coalition s’inquiète de la mise en application de ce décret présidentiel. Il fait allusion aux arrestations enregistrées ces derniers jours à l’encontre des opposants soupçonnées d’enseigner à la population de voter non au referendum constitutionnel. Pierre Célestin Ndikumana demande que ce décret soit respecté en donnant un espace politique équitable à tous les candidats lors de la campagne électorale.

• La coalition de l’opposition en exil, CNARED se dit préoccupée par la situation politique du Burundi. Au sortir d’une réunion tenue par le CNARED ce weekend dernier, cette coalition s’insurge contre le référendum prévu pour le 17 Mai, selon elle, inconstitutionnelle. Le Cnared déplore aussi que l’Etat burundais ait annulé la 5è session du dialogue inter –burundais qui était prévu le 25 avril de cette année. Pour le Cnared, la tenue du référendum fermera définitivement la voie du dialogue. Sur ce, le Cnared demande à la communauté internationale de sanctionner l’Etat burundais dont un embargo économique et d’agir rapidement.

• Enlèvement cette nuit d’une femme du nom de Christine Tuyizere, membre de la coalition Amizero y’Abarundi de la zone Kizuka, province de Rumonge dans la nuit de ce dimanche. Un enlèvement opéré par des jeunes qu’elle a identifié comme étant des Imbonerakure. Cette femme qui a déposé plainte ce matin était dans un état critique. Et en commune de Burambi, c’est une autre personne qui a été battue par des personnes qu’elle indique être des Imbonerakure. Et après avoir porté plainte, elle a été arrêtée, accusée de les avoir insultés et pris des photos et des sons à leur insu.

• Cinq personnes dont une femme avec un bébé ont été arrêtées ce dimanche dans la commune Giheta de la province Gitega par le commissaire provincial de la police. Selon la police, ces personnes sont accusées d’organiser des réunions illégales. Mais d’après leurs proches, ces arrestations sont dues aux mobiles politiques, étant des fidèles d’Agathon Rwasa.

• L’observatoire national pour la lutte contre la criminalité transnationale : où est ton frère fait savoir que 25 filles burundaises ont été appréhendées au Kenya, victimes de traite humain. D’après l’ONLCT, ces filles allaient être vendues dans les pays arabes. Cette association demande à la police burundaise d’être en contact avec celle du Kenya pour le rapatriement de ces filles au Burundi.

• La police de la protection civile dresse un bilan de 32 maisons détruites et 6 autres inondées dues aux pluies qui sont tombées ce dimanche dans le quartier Carama de la zone urbaine de Kinama en Mairie de Bujumbura. Vénant Hakizimana, directeur de la planification des opérations de secours au sein de la police de la protection civile indique que pour prévenir contre ces inondations, il faudrait aménager de larges caniveaux dans ce quartier.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives de la web radio

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.