Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce lundi 10 juillet 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

10/07/2017 Edition : Raymond Nzimana 0

• 5 personnes ont été tuées à la grenade, parmi lesquels 2 hommes, une femme, et 2 enfants. Plus de 50 personnes ont été blessées. Ce crime a été perpétré par des personnes non encore identifiées à la colline Ngoro de la commune Gatara en province Kayanza.

Le porte-parole, Pierre Nkurikiye de la police parle de terrorisme. Selon lui les enquêtes sont en cours pour traquer ces criminels. 3 suspects ont été arrêtés pour enquêtes. Il appelle la population à dénoncer toute personne qui détient les armes illégalement.

L’organisation AVDP qui milite pour les droits de l’Homme, et des prisonniers en particulier dénonce ce crime odieux. Il demande aux autorités compétentes d’engager des enquêtes rapides pour que les criminels soient traduits devant la justice.

• Une femme du nom de Joséphine Nakobamfitiye, âgée de plus de 60 ans a été retrouvée morte cette nuit, sur la colline de Gabiro-Ruvyagira de la commune de Rugombo, en province de Cibitoke, Selon des sources administratives et policières, des enquêtes sont en cours pour trouver les auteurs et les mobiles de cet assassinat.
Une personne a été arrêtée pour enquêtes.

• A la province Makamba, le chef de la colline Gikobe de la commune Mabanda qui a été emprisonné dans un cachot de la police depuis mercredi passé. Il est accusé d’avoir volé de l’argent d’un ressortissant tanzanien. Sa famille déplore son arrestation alors qu’il était censé y avoir d’autres arrestations notamment celles du policier et du chef des imbonerakure, visiblement impliqués.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.