Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce jeudi 26 octobre 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

[wonderplugin_audio id="355"]
26/10/2017 Edition : Raymond Nzimana 0

• Le directeur de l’autorité maritime, ferroviaire et aéroportuaire de Rumonge, Siméon Niyuhire est en interrogatoire au bureau de la police anti- corruption, ce jeudi. Il est soupçonné de raquette et de corruption au port dont la direction lui est confiée.

• Certains clubs des tambourinaires qui gagnaient leur vie en dansant au rythme du tambour déplorent le décret présidentiel qui stipule que toute exhibition de tambourinaires au Burundi en dehors des cérémonies officielles requiert l’autorisation du ministère de la culture. Ils font savoir que c’est pour eux, une perte énorme. Jean Claude, le chef du club Ndangakaranga, indique que les 500 mille francs qui devront être versés au ministère de la Culture à chaque cérémonie par les particuliers sont énormes. Ce qui va limiter le nombre de clients.

Quant à la fédération nationale des droits de l’enfant, Fenadeb, ce décret discrimine la fille burundaise. En effet, selon le décret, il est interdit aux personnes de sexe féminin de battre le tambour. D’après Jaques Nshimirimana président de cette fédération, le décret viole la Constitution burundaise et les conventions internationales qui luttent contre la discrimination basée sur le genre. Jacques Nshimirimana réclame la revue de ce décret.

• La population qui habite près de la rivière Mpimba, située au sud de la capitale, s’inquiète pour leur sécurité et celle de leurs maisons. C’est suite aux effondrements des berges.

Les habitants de cette localité ainsi que l’administration à la base demandent aux organes habilitées de réhabiliter les bords de la dite rivière pour éviter les dégâts.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives de la web radio

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.