Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce jeudi 17 mai 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

17/05/2018 Edition : Eliane Irankunda Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce jeudi 17 mai 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

La population burundaise s’est levée aux aurores pour l’élection référendaire. Beaucoup de bureaux de vote ont ouvert 6h du matin.

• Le président de la République, Pierre Nkurunziza a voté très tôt ce matin du 17 Mai à Buye dans la commune Mwumba de la province Ngozi, sa région natale. Il a déclaré être content de la participation massive de la population au scrutin référendaire qui s’est déroulé en toute sécurité. Il a ajouté que personne ne peut empêcher au peuple burundais de s’exprimer pour le oui ou le non à cet amendement de la constitution.

• Le président de la coalition des indépendants de l’opposition Amizero y’Abarundi,également 1er vice-président de l’assemblée nationale, Agathon Rwasa a indiqué qu’il a préféré aller voter dans sa colline natale Ciri commune Kiremba province Ngozi pour faire taire les gens qui disent qu’il n’allait pas participer à l’élection référendaire. Le leader de la coalition Amizero y’Abarundi déplore que des irrégularités se soient observées dans différents endroits du pays.

• La population de la mairie de Bujumbura a procédé également au scrutin du référendum ce 17 Mai. Au sud de la mairie, l’élection s’est bien déroulée en général malgré quelques irrégularités et le scrutin a été clôturé vers 16 h. Après la fermeture des bureaux de vote, ils ont passé au dépouillement des voix. Au sud de la capitale, la tendance du Non à la révision de la constitution domine au Oui comme l’a constaté notre reporter Désiré Sindihebura dépêché dans la commune Muha. Au centre de vote complexe scolaire de Kanyosha, un membre de la coalition Amizero y’Abarundi a été arrêté, accusé de perturber l’opération de dépouillement.

• Et au Nord de la capitale Bujumbura, les électeurs se sont rendus aux urnes très tôt le matin. Dans certains centres de vote où notre consœur Amandine Laure Inarukundo est passée le oui dépassait le non et dans d’autres c’est le non qui venait en tête. Dans la zone Kamenge, un incident s’est produit où un homme a déchiré un bulletin de vote.

• Le tribunal de grande instance de Mukaza a rendu un jugement de flagrance à un certain Lambert Harerimana pour une peine de 3 mois de prison ferme. Il est accusé d’avoir voté deux fois. Pour le porte-parole de la cour suprême Agnès Bangiricenge, le tribunal a mis en application le code électoral dans son article 223. Cet individu a voté au bureau de vote du monument de l’unité dans la zone Rohero en Mairie de Bujumbura.

• Dans la province de Bubanza, à l’ouest du pays, le dépouillement des résultats du scrutin référendaire a été achevé aux environs de 18 heures dans certains bureaux de vote. Des irrégularités ont été constatées dans ce travail de dépouillement. Il s’agit notamment des disputes liées aux signes qui ont été utilisés par des électeurs votant pour le oui ou le non.

• Au sud du pays, dans la province Rumonge, les premières tendances montrent une légère avance du oui. Aussi, le taux des abstentions et des nuls s’élèvent à 10%. La coalition Amizero y’Abarundi a dénoncé des cas de fraude et irrégularités observés dans cette province de Rumonge surtout dans les zones de Kizuka et Minago.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives de la web radio

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.