Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce jeudi 13 avril 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’

[wonderplugin_audio id="177"]
13/04/2017 Edition : Sindihebura Desire 0
Le cadavre du bandit tué et la machette
Le cadavre du bandit tué et la machette

• Un bandit armé de machette a été tué par balles à Kibenga de la zone Kinindo, un autre a été blessé à Buterere en mairie de Bujumbura dans la nuit de ce mercredi. Les habitants de ce quartier indiquent que ce bandit était dans un groupe d’hommes armés de machettes qui tentaient de voler les biens et l’argent des passants avant que les policiers en patrouille n’interviennent. La victime a été tirée par balles alors qu’il tentait de fuir. Il n’a pas été identifié parmi les prisonniers qui ont bénéficié de la grâce présidentielle. Le Porte-parole de la police Pierre Nkurikiye fait savoir que les dix bandits armés de machettes sont sous les verrous. Il demande à la population d’aider pour que tous les groupes des bandits soient démantelés. La population demande l’éclairage pendant la soirée car ces bandits profitent de l’obscurité à cause du délestage.

• Le Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie dit ne pas être surpris de la décision du ministère de l’intérieur de suspendre ses activités pour une durée de six mois. Epitace Nshimirimana porte- parole du MSD parle d’une décision préméditée pour rayer de la liste ce parti de l’opposition qui ne craint pas à dénoncer les bavures du pouvoir de Bujumbura. Ce porte-parole précise que le MSD n’a pas existé grâce à la reconnaissance par le pouvoir ou grâce aux activités qu’il menait au sein des permanences mais qu’il a existé grâce a la détermination et la bravoure de ses membres. « Donc cette mesure est un non évènement. »

Le ministère de l’Intérieur affirme que ce n’est pas la première fois que le parti MSD est suspendu. Il demande à ce parti de profiter de cette suspension de six mois pour se corriger. Selon Thérence Ntahiraja, assistant du porte-parole de ce ministère que ce parti apprend à respecter la loi qui régule les partis politiques sinon il sera rayer de la liste des partis politiques agrées au Burundi.

• Le rectorat de l’Université du Burundi a exclu 8 délégués généraux des différentes facultés et instituts pour une durée d’une année académique.
Le rectorat considère que la correspondance que ces étudiants ont envoyée au président de la République relève d’une infraction pour faux et usage de faux. Les étudiants rejettent en bloc toutes ces accusations et demandent aux défenseurs des droit de l’Homme d’intervenir car ces derniers sont en clandestinité de peur d’être arrêtés injustement.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives de la web radio

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.