Editorial

Attention avec l’article 96 !

02-10-2015

Antoine KaburaheL’Union européenne a adopté, ce jeudi 1er octobre, des sanctions contre « quatre proches du président burundais Pierre Nkurunziza. » Ces sanctions ont obtenu l’accord de principe des 28 Etats membres de l’UE.

Certes, ces sanctions ne vont pas vraiment changer le cours de l’histoire, mais elles ont une grande valeur symbolique. Elles devraient servir de déclic à ceux qui nous gouvernent pour amorcer une nouvelle dynamique et éviter d’autres sanctions plus sévères.

Déjà, dans les coulisses le fameux article 96 de l’Accord de Cotonou est évoqué. Cet accord fixe la coopération entre l’Union européenne et les pays tiers. Ainsi, dans un pays donné, si des progrès notables ne sont pas enregistrés en termes de respect des droits de l’Homme, des libertés publiques et d’ouverture démocratique, il y a risque de rupture de toute coopération.

Or, ces derniers jours, des corps sans vie sont retrouvés avec des traces de torture, le pays connaît une terrible régression en matière des libertés publiques, le dialogue politique peine à démarrer…

Le pays va mal, regardez autour de vous, écoutez les gens discuter, partout la déprime gagne les esprits. Il ne faut pas être un expert en économie pour imaginer toutes les conséquences d’une rupture de la coopération avec l’UE. Et pourtant, on va vers la si rien n’est fait…

  16   Vos commentaires
  1. avatar Dora kabingo

    Mr kaburahe
    Comme vous avez fermé les comentaires sur l’article  » le gouvernement veut renouer les relations avec la communauté internationale » vous devriez le faire pour tous les articles . Ceci dit c’est votre droit de le faire mais vous ne m’entendrez plus jamais et je ne renouvelerai pas mon abonnement ( évidemment je l’ai sous un autre nom) . Bon vent

    • Bonjour
      Je vais poser la question à l’équipe technique. Pour ma part, je n’ai donné aucune instruction dans ce sens. Je comprends votre exaspération mais laissez-moi le temps de voir ce qui se passe.
      Bien à vous
      Antoine Kaburahe

  2. Iyo article wanditse irimwo ububeshi bwishi cane 4 proches du Presidents ( Leonard ari proche du president? ou du CENARED) nimureke kuba mudandaza ibinyoma kuko un jour bizobagarukako. Ikindi naco ninde yirirwa atera des grenades sur des populations innocentes ni Leta canke ni CNARED selon toi ninde akwiye ibihano hagati yuwutera des grenades hamwe nuwugwanya ce terrorisme?

    Niwanyishura kuri ivyo bibazo bibiri uzoba uri umu democrate. Urakoze

  3. avatar mupira

    none ga mwibaza Ayo ma article harico ababwiye. Iyo article ntibabara!!! bobo baguma bashirira, bazoshirira gushika bazigire!!!

  4. L’Union européenne a adopté, ce jeudi 1er octobre, des sanctions contre « quatre proches du président burundais Pierre Nkurunziza. » Ces sanctions ont obtenu l’accord de principe des 28 Etats membres de l’UE.

    Sanctions ethniques !!!!!!!
    Pour le CNDD-FDD dont fait partie le président Pierre Nkurunziza, les sanctions imposées par l’UE après la dernière présidentielle « ne visent que la division entre les Burundais ».

    « Les sanctions (…) infligées par l’UE aux Burundais d’une seule ethnie sont de nature à mettre à mal le dialogue en vue (avec l’opposition) avant même son démarrage », souligne le CNDD-FDD.

    Source : http://www.voaafrique.com/content/burundi-le-parti-de-nkurunziza-denonce-l-union-europeenne-de-ne-cibler-qu-une-seule-ethnie-dans-ses-sanctions/2992354.html

  5. avatar Karikurubu

    @«Le pays va mal, regardez autour de vous, écoutez les gens discuter, partout la déprime gagne les esprits»/Mr Kaburahe

    Certes que le Burundi va mal depuis la nuit des temps! Mais ce qui fait d’autant plus mal c’est que les burundais pensent que la solution de tous ses maux et méfaits qui les déstabilisent, doivent venir d’en haut alors qu’ils doivent être en première ligne de ce combat c.à.d. trancher si, «oui» ou «non», ils veulent être «bien» ou «mal» gouvernés! Il faut que tout burundais cesse d’être l’artisan de ses propres malheurs et de ceux de son prochain qu’il soit voisin, parenté, confrère, consœur, collègue de travail, pauvre, riche, intellectuel, paysan, partisan politique, hutu, twa, tutsi de tous les coins du Pays, etc. Twese nidusenyere d’abord k’umugozi umwe, le reste, comme ces dialogues en vue ou bien la Bonne gouvernance, suivront!…

  6. avatar Simona

    Quoi on en dise, AK, tu as un équilibre sans tache dans tes éditoriaux; et dans le sang, évidemment !
    Je n’ai pas pu lire ton éditorial, de 1993 sur le  » droit d’aboyer  » dont parle vient Fabien dans sa récente
    contribution in http://www.iwacu.org .
    Je ne demande pas la Lune. Mais, à l’impossible, nul n’est tenu !

  7. avatar BUSORONGO

    Tout depend de ce que vous voulez
    A priorienfantiliser des adultes ne fournira jamais de resultat. Comme un des belges le disait a New york il faut cooperer d’gal a egal. Jusqu’a mainant personne n’est connue pour detenir le monopole de la force et de la du crime. Les cadavres observes vient des cachots de l’Etat mais aussi des assassinats organises par des opposants. Souvent ces gens rigotes, souvent tues a l’armee blanche sont l’oeuvre des commandos insurges. Vous allez pas nier l’existence de ces derniers alors qu’ils comptent parmis eux des generaux, officiels superieurs et officiers subalterne sans parler des hommes de troupe.
    Sanctionner un ex general pour ses paroles c’est bien mais il y a d’autre qui, en meme temps que lui, ont parraine les attaques. Ses sanctions ne doivent pas rejouir car bientot ils vont attiser le feu entre freres et soeurs. Consulter les nons des sanctionctionnes et vous aurez froid au dos. Moi j’ai compris le jeu et je ne le jouerai pas.

  8. avatar JP-K

    Je suis étonné de voir que l’UE frappe si bas dans la hiérarchie oligarchique de Buja. Sanctionner au moins une des têtes pensantes, notamment parmi les civils, aurait porté l’effet plus que des sanctions visant quelques seconds couteaux.

    Mais, le message est là. C’est mieux que rien.

    Quant à l’article 96 et autres sanctions économiques, je pense que Nkurunziza n’est plus vraiment dans la logique de les éviter. L’homme est plus porté sur la victoire militaire- écraser l’ennemi grâce à son dieu – que sur les négos. Touchez pas au 3e mandat divin!

    L’excellent Nyamitwe fera le reste.

    Cordialement
    JP-K

    P.S. Est-ce que ça vous arrive de douter sur la santé mentale de… ( censuré par l’administrateur du forum )? Moi oui.

    • avatar mutima

      la loi n,est pas faite d,un seul article , monsieur Kaburahe. tous les articles se completent. considerer un seul article
      amenerait a des discussions sans issue, ils se sont trompes ces gens , leur soutien est penché. les Barundi ont besoin de construire et non
      d,etre aidés à detruire.

    • avatar PCE

      Cher JP-K vous connaissez certainement les gitans , ce que beaucoup ne savent pas est les gitans ne savent que respecter leur propre règles. En fait ils ignorent qu’en dehors d’eux il existe des règles et lois qui régissent les gens normaux .
      Pour répondre à votre question , je n’ai jamais douté de l’ extrême dégradation de la santé mentale et pyschologique du……. gitan , si vous voyez ce que je veux dire . Je pense qu’il ignore même qu’en dehors de son propre monde , il en existe quelque chose qu’il ne saurait point maitriser .

  9. avatar Mutana

    La paix.ce n’est pas seulement.une.affaire du gouvernement. Tout le.monde.est interpelle. Vous parlez.de.deprime d’un côté alors.que de l’autre certains ont pris les.armes contre leur propre.pays. Ce n’est pas parce qu’on est contre le.gouv.qu il faut prendre les.armes. les gens doivent.savoir.s’opposer.de.facon civilisée.On.a eu.des.avancees mais tout a été remis en cause.a.cause.du.manque.de.responsabilite des uns.et des autres gouvernement et opposition confondus.

  10. avatar roger crettol

    [ le dialogue politique peine à démarrer ]

    On peut se demander à bon droit quels résultats sont à attendre d’un dialogue dans des limites fixées par le gouvernement, alors que ce sont ces mêmes « limites » qui sont à l’origine de la crise actuelle ?

    Tous le Burundais seront bienvenus à ce dialogue, même ceux de l’étranger seront invités. Pour ceux-ci, les uns se retrouveront en salle de réunion, les autres peut-être en route vers une cellule à Gitega. Le dialogue sera serein et fructueux.

    On pourrait croire qu’une médiation extérieure soit nécessaire et bienvenue. N’étaient les obstructions du gouvernement.

    • avatar MUGABARABONA

      On a négocié des postes à Arusha et non la bonne gouvernance. Nos politiques attendent toujours que le pays touche le fond avant de se réveiller et d’ailleurs secoués par l’extérieur : embargo, sanctions diplomatiques,…Encore un espoir gâché !!! Pourtant il suffisait que le CNDD-FDD désigne un autre candidat ou que NKURUNZIZA se surpasse en ne se représentant pas. Le leadership est absent depuis des décennies dans ce pays de Mwezi Gisabo.

      • avatar Alice Ka

        @Mugabarabona, Very well said comme on dit sur les reseaux sociaux… cher compatrote. Pourquoi? votre commentaire a le merite a mon humble avis de toucher la ou ca fait mal…Un regard introspectif sans faux fuiyants et surtout en dehors du prisme ethnic qui nous rend tous aveugles souvent. Pour ceux qui connaissent un peu le processus Arusha, et qui peuvent regarder en arriere (Juste 15 ans) sans romantisme ni partisaneries,constatent qu’ il était illusoire de croire qu’un conflit qui couvait depuis très longtemps plus de 55 ans, se terminerait après quelques mois/annees de combats, par un accord, un traité de paix ou quoi que ce soit qui lui ressemblerait. …Est-ce que l’antagonisme Hutu/Tutsi , a été résolu par la prise de pouvoir des Hutu? pire est- ce qu’ un pouvoir Tutsi ferait mieux (a mon humble avis NON)! Comme on le voit en RCA (Republique Centre Africaine) les accords de paix, les transitions et autres forces de maintient de la paix…ne resorbent pas definitivement les conflits…. Ils les assoupissent pour une certaine periode jusqu’a ce que l’IMPUNITE atteigne sa limite et la le cercle vicieux de la violence et autre milices crees pour proteger et perenniser ceux qui craignent LA JUSTICE se subtituent a l’ETAT DE DROIT. Il existe bel et bien une une generation IMPERMEABLE aux divisions ethniques/regionales /religieuse ou partisane (de l’un ou l’autre parti politique) au Bdi….Elle n’est plus capable de digerer les discours du passee qui leur promettaient monts et merveilles parce qu’elle appartenait a tel ou tel ethnie, religion, region ou parti politique, elle a apprise les valeures comme la dignitee et l »Unite nationale » par le Price Louis Rwagasore, la bravoure lors du combat contre Rumariza, elle sait grace a Merchior Ndadaye qu’aucune ethnie/entite n’a le monopole du pouvoir et que par les voies democratiques (notamenent les elections et la liberte de la presse, ….) on peut emerger et acceder au pouvoir pour changer son pays pour le meilleur de tous ….et bien d’autres examples et surtout MAJORITAIRE….Mais elle est comme toute jeunesse, vulnerable et facilement victime car invisible et pauvre…Celui ou celle qui leur donnera la chance et l’opportunite de prouver ce dont ils sont capables de faire pour le Bdi (Surtout pas en tant que milice ou rebel…)…a cette jeunesse, nous ferait a tous un grand bohneur!….S’il peut en meme temps corriger le desequilibre du « genre » en attribuant aux femmes burundaise les responsabilites et roles qu’elles meritent….

      • avatar BUSORONGO

        En ajoutant a Mugabarabona
        Il suffisait aussi que l’opposition se coalise pour le battre par les urnes et ainsi montrer la volonte de la masse.

Publicité