Politique

Arrivée au Burundi des ambassadeurs du Conseil de Sécurité des Nations Unies, des pancartes brandies pour leur accueil

Arrivée au Burundi des ambassadeurs du Conseil de Sécurité des Nations Unies

Arrivée au Burundi des ambassadeurs du Conseil de Sécurité des Nations Unies

Plusieurs centaines de taxi-motocyclistes, de taxi-vélocyclistes, d’élèves, de jeunes du parti au pouvoir et de quelques administratifs à la base se sont massés ce jeudi 21 janvier en début d’après-midi le long de la route menant vers l’aéroport international de Bujumbura, la plupart d’entre eux portaient des pancartes.

C’est la route que devaient emprunter ces ambassadeurs du CS des Nations Unies venus au Burundi pour s’enquérir de la situation politico sécuritaire et relancer les pourparlers inter-burundais.

«The only way to access to power is elections not violence » (Seule la voie des urnes et non de la violence mène au pouvoir), «Full support to our Professional Defense and Security Forces » (Nous soutenons entièrement nos professionnelles Forces de défense et de sécurité), «Burundi : One Nation, One Language, Genocide will never happen»(Burundi : Une Nation, une seule langue, il y aura pas de génocide), «Burundi : All Challengers have to be faced through inter burundian dialogue» (Toutes les questions doivent être résolues à travers le dialogue inter-burundais), pouvait-on lire sur ces pancartes.

Ces manifestants scandaient des slogans ponctués de klaxons de motos et de sonnettes de vélos, affirmant que la paix règne au Burundi. Et c’était d’ailleurs le refrain des chansons des groupes d’animation venus souhaiter la bienvenue à cette délégation.

Le gros de ces ’’manifestants’’ se trouvait au grand rond-point communément appelé ’’Chanic’’ avec ces pancartes. Les taxi-motocyclistes, les taxi-vélocyclistes sont allés jusqu’à quelques mètres de la barrière de péage, à l’entrée de l’aéroport.

Des pancartes brandies pour leur accueil

Des pancartes brandies pour leur accueil

Il est prévu sur l’agenda de ces diplomates onusiens des rencontres avec les acteurs politiques burundais, des représentants de la société civile et des plus hautes autorités au pays. La rencontre entre ces ambassadeurs du CS de l’ONU et le président de la République est annoncée pour ce vendredi à Karusi.

Cette délégation forte d’une trentaine de personnalités a été accueillie à l’Aéroport de Bujumbura par le Maire de la ville de Bujumbura, Freddy Mbonimpa.

C’est à 17 heures et quart que leur avion a atterri sur le tarmac. Parmi les ambassadeurs occidentaux et les autres diplomates venus accueillir ces hôtes de marque, il y a l’ambassadeur des Etats-Unis et celui de France au Burundi.

L’ambassadrice des Etats-Unis aux Nations Unies, Samantha Power, très attendue à Bujumbura, est sortie de l’avion la dernière, après un petit suspens. Cette délégation est conduite par l’ambassadeur angolais aux Nations Unies.

  25   Vos commentaires
  1. Nimuduhe ivyo bashikirije i Addis Abeba!! dukeneye icegeranyo,nikigiye gukwirikira!!visite yoyo yaheze…

  2. Ntazizana

    Voilà le Burundi d’aujourd’hui. Il ya ceux qui ont le Droit de manifester et d’autres qui n’en ont pas. Vous pensez que les parents des centaines de morts et disparus n’auraient pas voulus exprimer leur chagrin au monde?

  3. Salmia Irikungoma

    Mbe mwabantu mwiruhishiriza iki ? Le conseil de l’ONU sont en visite, dans un pays meurtri par les exterminations, les massacres et tortures d’une partie de la population au Burundi, un petit pays le plus pauvre du monde, L’interlocuteur ne les considere meme pas et garde sa position initiale, Les burundais devraient comprendre qu’ils sont abandonnes a eux-memes.

  4. BUTOYI

    Heuresement que babonye abateza akajagari n iyo bari,hasigaye gufasha armée nationale bagaca
    baja kurondera izo nkozi zikibi zihishe muri ayo ma Quartiers.
    baje bibaza ko basanga imbonerakure ziriko ziramara abantu none basanze ziriko ziritambira mumahoro.
    abansi b amahoro babonetse.

  5. Avez-vous vu le sourire du Ministre Alain Nyamitwe et Samantha Power:
    Regardez:
    http://www.burundiindependent.com/wp-content/uploads/2016/01/SamanthaNyamitwe.jpg

  6. Cette délégation sera ridicule au bout de ce voyage. Cette délégation sait d’avance que sa mission sera un échec, remarquez qu’elle comporte elle-même les ingrédients de cet échec. En effet, ces ambassadeurs qui ont divergé à New York ne peuvent pas converger à Bujumbura. Et leur hôte le sait mieux que quiconque. Le signe précurseur est l’accueil. Comment une si importante délégation peut être réduite à la carrure de Freddy Mbonimpa? Comme si cela ne suffisait pas, il faut qu’ils aillent à Karuzi! Bien servi, bien fait pour eux, ils n’ont rien à faire et le vent tropical leur fait du bien en cette période de rude hiver new yorkais. Vont-ils visiter les quartiers assiégés? Les prisons et autres lieux de détention illégale? Quelle opposition vont-ils rencontrer? Quelle société civile? Quelle est la valeur ajoutée de cette visite? Une chose est sûre et c’est dommage, après leur départ, en guise de représailles et pour narguer une fois de plus, des innocents vont payer de leur vie cette visite inutile des « représentants » de la planète.

  7. Mugenzi

    None ko bavugako mu Burundi bicika, abo ba taxi-moto n’aba taxi-velos baciyehe? Mu masasu?

  8. Mbe murazi que les puissances qui composent le Conseil de Securité bafise Inteligence services as english people call the service.
    Vous êtes la risée du monde entier.
    Ca confirme juste que le pays est une république ….. (censurée)

  9. Ont ils demandé l ordre de manifester.
    Qui a octroyé l autorisation.
    Suivez mon doigt

  10. Sindirimba

    « L’histoire nous montre qu’une étincelle peut mettre le feu, et les choses peuvent alors empirer très très vite » dixit Samantha Power.
    L’histoire nous montre aussi quelle sorte d’étincelles ont déjà mis le feu. Et pourtant on ne semble pas s’inquiéter de ce genre d’étincelle ni des gens qui s’activent avec des allumettes devant un baril de poudre, mais on se mobilise pour dire que la MAPROBU sera une protection efficace contre les conséquences INCALCULABLES de « l’étincelle » et des « choses qui pourront alors empirer très très vite », dont « un effondrement imminent de l’ordre public » dixit le Haut Commissaire aux Droits de l’Homme!

    • Mulele

      @Sindirimba
      La MAPROBU ferait comme la MINUAR: faciliter et escorter les rebelles jusqu’à Bujumbura, comme la MINUAR a escorté le FPR jusqu’à Kigali.

  11. BIZOZA

    Mbega abavuze ego mwobareka bongana iki? Mwarabonye abihaye amabarabara aho bavuga ko ankurunziza bamukubise coup d’Etat, abari bamushigikiye ico gihe ko atabo twabonye, Murazi inzoga zanyowe kubera umunezero? Ni mutureke tuje mwibarabara murabe ingene rizima, kandi tugenda kwa gusa ndetse abo mwahenze ngo mubaha amahera ntimubahe namba

  12. Bagaza

    Ils sont venus voir ce qui se passe au pays apres plusieurs mois de mensonges de l’opposition et de la Societe Civile.

    • Nzakaha Zacharie

      Iryo zina wiyita rikureko wivuge iryukuri.

      • Mulele

        @Nzakaha Zacharie
        Wewe ntuzi ko amazina asangigwa? Wibaza ko mu Burundi(na mu Rwanda) ari wewe gusa witwa « Nzakaha » canke « Zacharie »?

    • Ntazizana

      None ga bagaza, ko uvuga ngo avatar my nzego za reta no barabesha, avant bish we bazira ico batazi , womens bazutse?

    • roger crettol

      Est-ce que mentir est soudainement devenu un crime au Burundi ? J’ai toujours cru que tout le monde mentait ; la commission de *Vérité* et Réconciliation n’a pas encore commencé vraiment son travail.

      Mentir reste un droit, parfois même une obligation, et n’est certainement pas le privilège de l’opposition. Il y a semble-t-il une saine émulation entre les cercles dirigeants et ceux de l’opposition. Même moi, qui ne suis pas Burundais, je me prends parfois au jeu …

      Traiter sans autres preuves son adversaire politique de menteur, cela revient souvent à reconnaître qu’il a raison, et que cette vérité blesse.

  13. MARIA NTAKIRUTIMANA

    Wait and see! God bless our Burundi!

  14. mpaka bashike mu KARUSI maze babone ukuri!!!!

    • Euphrasie Ngoyi Geugbe

      UKURI KURI MUSAGA, JABE, NGAGARA, KANYOSHA NA MUTAKURA, pas KARUISI

      • Mulele

        @Euphrasie Ngoyi Geugbe
        Kubera iki i Karusi ata kuri kwobayo ga, mugabo kukaba miri ayo ma cartiers wavuze?

      • Stan Siyomana

        @Euphrasie Ngoyi Geugbe
        Il se pourrait en effet que le maire de la ville de Bujumbura, Freddy Mbonimpa, a ete designe pour acceuil la delegation, justement pour montrer qu’il est toujours boss dans sa ville.
        Il aurait pu donc prendre ses visiteurs dans tous ces quartiers dits « contestataires », pour montrer que la paix reigne a 100% sur le territoire du BEAU PAYS DE MWEZI GISABO.

    • BANDEREMBAKO

      Ahubwo ni babajane mu bikorwa rusangi kugira na SAMANTHA POWER arimwo babone ko umutekano ukwiye ko abasirikare n’abapolisi bacu bacungera umutekano w’abene gihugu kandi ko ata zindi nteko mvamakungu dukeneye.IMANA RUGIRA VYOSE iriko irabahinyuza.

    • BIZOZA

      Ariko murihaye ibara. utwo du pancartes muyererana muteye isoni.

      • ni kazima bayererana pancarte batayererana grenade na monotov

Publicité