Économie

Appels au Burundi : la fraude au « SIM-Box »

15/04/2014 Antoine Kaburahe 0

Selon les techniciens de plusieurs sociétés de téléphonie, beaucoup d’appels entrants internationaux ne se font plus par les voies officielles. Ils dénoncent SG2 et la hausse du tarif des appels internationaux entrants, hausse tarifaire imposée par le régulateur. Cette explosion du coût encourage le « grey market » et la fraude par voie de « SIM-box » qui s’est répandue, causant une perte sensible de recettes en devises pour le pays.

C’est quoi le « grey market » et les SIM-Box » ?

« Grey market, c’est tout simplement l’acheminement des appels par des tiers qui ne sont pas des opérateurs agréés dans le pays destinataire. » explique sous anonymat un technicien. Localement, ça peut être un individu ou une société débrouillarde qui installe une parabole dissimulée dans un jardin et sollicite les appels entrants des opérateurs étrangers en offrant un coût inferieur au taux officiel.

Une SIM-Box, c’est une machine qui déguise l’appel reçu par l’exploitant de cette parabole pour faire en sorte qu’il apparaît comme un numéro local. Ainsi déguisé, il réussit à l’envoyer à l’opérateur local agréé comme si c’était un appel local (taxé à un taux bien inférieur), et ensuite, il encaisse la marge – payée directement dans un compte à l’étranger !
L’ARCT, même si elle le voulait, n’a aucun moyen pour dépister ce genre de fraude, au détriment bien sûr du secteur. Les opérateurs agréés réclament depuis l’arrivée de SG2, 75% du trafic international passant par les voies officielles s’est volatilisé.

Question : Qui exploite et bénéficie des recettes de ces SIM-Box et paraboles clandestines ? Dans le cercle des opérateurs, il se dit avec prudence que les coupables sont à chercher parmi « les mêmes individus qui ont promulgué les nouvelles règles, un cercle bien établi et protégé ».

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

COMESA, l’imbroglio

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur COMESA, l’imbroglio

Difficile de comprendre la communication qui se fait entre Bujumbura et le secrétariat général du Comesa, Marché commun de l’Afrique orientale et australe. Pendant plus d’une année, Bujumbura se prépare à accueillir le Sommet des Chefs d’Etat de la Communauté. (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

884 utilisateurs en ligne