Interviews

Antoine Kaburahe : « Parfois, seul le silence est grand »

05-04-2017

Le journaliste n’a pas souhaité alimenter la polémique après la campagne de diabolisation lancé par plusieurs sites. Il réaffirme simplement ses convictions profondes.

 

Visite du vice-premier ministre et ministre des affaires étrangère belge, M. Didier Reynders, au groupe de pesse Iwacu. Poignée de main entre Antoine Kaburahe, Directeur des publications et le visiteur ©Iwacu

« L’unique fois que j’ai rencontré le ministre Reynders c’était au Burundi le 7 janvier 2015 , à Iwacu, avec la rédaction »

Depuis quelques jours, sur les réseaux sociaux, une campagne a été lancée contre vous. On vous accuse notamment d’avoir été auditionné au parlement« aux côtés du ministre Reynders » et d’avoir plaidé pour « asphyxier le Burundi ». Vous êtes resté silencieux sur ces attaques…

Que voulez-vous que je dise ? La seule fois que j’ai rencontré le ministre Reynders c’était au Burundi, je me souviens bien de la date, c’était le jour de l’attentat à Paris contre le journal Charlie Hebdo, le ministre était de passage et il a rendu visite à Iwacu.

Vous n’avez jamais été reçu au Parlement avec lui ?

Jamais.

Pourquoi ce mensonge ?

Je n’en sais rien. Je pense que c’est une stratégie pour faire de moi l’ennemi du pays. Sur ces sites, ils me disent « Hima », tout le monde sait la connotation politico ethnique derrière ce mot. Ils me présentent  non pas comme journaliste, mais comme « l’espion de la Belgique ». Un « Hima », qui est un « espion » en plus, un ministre des Affaires étrangères devant le Parlement. Tous les ingrédients pour accréditer l’idée d’un complot sont réunis. Mais comme on dit, « tout ce qui est excessif est insignifiant ».

Que répondez-vous à ces détracteurs ?

Je n’ai pas à répondre. Comme disait le poète, « parfois seul le silence est grand ». D’ailleurs, à qui répondre ? Celui qui a rédigé l’article de départ, qui a été repris  et « amélioré » par les sites proches, a signé par un pseudo. L’objectif de l’auteur anonyme n’est pas d’ouvrir ou de nourrir le débat sur des questions de fond qui concernent le Burundi, mais de trouver un coupable, celui qui « asphyxie le pays ». Comme bouc émissaire, la figure du « Hima-espion » est l’idéale.

Vous restez serein malgré cette campagne

Bien sûr. Parce que je suis loin de ce portrait d’un homme maléfique que certains veulent faire de moi. Moi je suis un journaliste qui aime profondément mon pays et mon métier. Depuis 24 ans que je fais ce métier, j’essaie de le faire au mieux. Je n’hésite pas à me remettre en question. Ceux qui me connaissent le savent . D’ailleurs, depuis ces attaques, je reçois beaucoup de messages de soutien. Dans tous mes écrits ou dans tout ce que j’ai lancé au Burundi, à mon humble niveau, j’ai toujours visé à faire avancer mon pays. Les critiques que je fais comme journaliste par rapport à la gouvernance de mon pays, c’est mon métier, c’est un droit que me donne la Constitution,  ces critiques devraient être comprises dans ce sens. Par ailleurs, pour bien construire, il faut accepter d’être critiqué.

Si vous aviez un message à vos détracteurs

Je n’ai ni le temps ni le talent pour la polémique. Je leur dirais simplement que s’en prendre à moi c’est se tromper d’ennemi. Notre ennemi commun c’est l’ignorance et surtout l’intolérance. Nous avons un beau pays, qui nous appartient tous. Moi je viens d’avoir 51 ans, j’aimerais vivre les années qui me restent Iwacu, chez nous, apporter ma petite contribution à son développement, travailler dans le secteur que j’aime le plus, la presse. J’aimerais que mes enfants puissent vivre dans un pays apaisé, ouvert. Je pense que livrer à la vindicte des voix, fussent-elles discordantes, ne construit pas et ne rassure pas.

  32   Vos commentaires
  1. Kagezi

    Mr. Antoine,

    Courage et soyez serein. Oui, des fois, celui qui repond a une injure se montre inferieur.
    Il me semble que Buja a peur de toute personne qui est capable de faire quelque chose! L’idee est d’aneantir les autres. Le tout sera peut-etre connu dans un proche avenir….Combien de « top » avez-vous a Iwacu?

  2. Ndavuga simvura

    Je suis lecteur d’Iwacu et bie d’autres journaux web en ligne comme bujumbura.be et autres. Je voudrais manifester d’abord mon soutien à Mr Antoine Kaburahe pour sa bravoure et son courage même pendant les moments difficiles et surtout son indefectible soutien à Iwacu même sans être physiquement là. Il y a quelqu’un qui disait en haut que « voir que de bons commentaires était rare » je lui dirais « Akuzuye ntibamurika » pour dire que les gens devraient apprendre à critiquer s’il le faut, à se taire s’il n’ y a rien à dire et surtout ne pas tarir d’éloges dès que l’occasion se présente.
    « Barundi mwese tuvire hasi rimwe tugire ubutwari tugarukire ubuntu n’ubumwe maze dusenyere ku mugozi umwe twijukire iterambere

  3. Augustine Mrema

    Cher Antoine. Ne vous en faites pas. Nous venons de découvrir d’où est venu cette allumette qui brule cette toile. Suivez mon regard……………………….Mais cela vous renforce surtout. Vous avez toujours été irreprochable . Il ya quelqu’un qui a déja écrit ce que je voulais aussi écrire: LAISSEZ LES ANES BRAIRE.
    Bandanya ibikorwa vyawe, winumire gusa. Polémique ntaco yungura. Ukomere mon frere

  4. Congo

    Courage Antoine, peut-être qu ils n ont pas pu vous acheter . Vous ne leurs avez pas vendu votre âme comme l ont fait certains des ex fab.
    Je pense à tord peut-être que tout n est pas vendable .

  5. Marie claire

    Courage Mr.Kaburahe. Vous etes un journaliste impeccable, vous excercez votre metier avec dévouement et professionalisme. Ceux qui veulent vous detruire ne reussiront jamais.

  6. Barenga Alain Majeste

    un jour on se souviendra de vous comme quelqu’un qui a joué le rôle de premier plan dans la promotion de l’exellence dans ce petit pays et jamais il ne faut jamais être neutre dans la situation d’injustice qui prévaut chez nous comme le proverbe africain « il ne faut jamais s’ en prendre à la flèche alors que le tirreur est là »bref courage patriache votre est noble

  7. Ntazizana

    Courage Mr. « Ces gens » pensent qu’ils peuvent faire taire tout le monde; sauf ceux quI disent ce qu’ils leur dicent.
    Babimenye ko hariho abagabo badatamikwa ijambo. Wakoze kubibereka.

  8. Keza

    Ceci est un signe de sous- developpement moral et intellectuel. Qu’on s’attaque aux vraies souffrances du peuple, au lieu de propager des blah blah. Le Burundi est malade! Pansez-le au lieu de le déchirer.

  9. Lecteur 14

    C la première ​fois que je vois que des commentaires positifs. Même les trolls du pouvoir se sont tus ou ont réagi avec une bonne moralité

  10. Lucia

    « Notre ennemi commun c’est l’ignorance et surtout l’intolérance » Chapeau bas Mr. Antoine,Vous êtes une inspiration pour la génération future.

  11. Maxime

    Umushingantahe reste toujours Umushingantahe dans toutes les circonstances! Bravo!

  12. Jereve

    Il y a des allusions qui appellent au meurtre, certains en usent sans vergogne. Tenez par exemple, un site – Burundi AGnews.org – sans doute très proche du régime de Bujumbura, répète à longueur de pages que le pouvoir de « Nkurunziza Pierre, le très populaire Président africain du Burundi » est torpillé par les «bahima » ou « la révolution hima ». Les sindumuja, les putschistes, les colonisateurs et leurs espions… sont désignés nommément. On se demande si l’Etat du Burundi en est commanditaire, ou s’il approuve de tels propos. En tout cas, il ne dit rien, laissant libre cours à toutes les craintes.

    • roger crettol

      Ah AG-News, l’incomparable AG-News, ruche-refuge où bourdonnent les iDDolâtres ! Le seul site d’information sérieux en ce qui concerne la Politique Burundaise – qui se restreint, la pauvre, aux productions de la Pensée Unique et aux stratégies de nyakurisation.

      Mais oui, le Surpopulaire et Excellentissime Président de Sa République tient les rênes du Pouvoir fermement dans ses mains. Mais la Vision, elle, ne convainc pas.

      Et c’est signé –
      JerryCan et JeanRenacle, ennemis du Peuple 😉

  13. Aline

    Courage, cher Antoine.
    Ce mensoge grossier et maléfique produira l’effet contraire de celle qu’attendait son sinsistre auteur.

  14. Roger Ndimburo

    Tu es patriote comme nous naho utari m’umugambwe wacu…..

  15. Roger Ndimburo

    En tout cans malgre que je sois un membre de notre CNDD-FDD, je salue votre professionalisme et voutre devouement a servier le pays. Je connais ton parcours depuis la RTNB, tu es un des rares Bdais qui ne desarme pas face a un probleme socio politik, tu fais partie des gens qui creent des emplois pour tous les ethnis confonduss sans distiction aucune…au moment ou la jeunesse de notre pays fait face a un chomage qui augmente….c’est pourquoi on a pas fermee ton journal

  16. mayugi

    Le silence c’est la réponse suffisante pour les ignorants. Courage Antoine!

  17. rekha Shah

    Toute mon estime est à toi.Tu es un grand homme.

  18. MANISHA

    Bravo Antoine ! Si tout ce beau monde pouvait suivre ton exemple de tolérance et de prise d’initiative progressiste.
    Sache que tu n’es pas seul.

    • Bakari

      @MANISHA
      L’exemple de tolérance en paroles, c’est bien. En actes c’est mieux!

      • Madjer

        Votre point de vue sur l’article cher Bakari !

        • Bakari

          @Madjer
          On peut se permettre de temps en temps d’être hors sujet non?

          • Madjer

            Quel intérêt mon frère?

  19. Pablo

    Komera mutama Anton !! Mureke umwe yama aradéconna avuga ayamuhe kuri bujumbura.be ngo ariko asaba akazi ! muramuzi sinirirwa ndamuvuga! !

  20. RUGAMBA RUTAGANZWA

    Cher TONY,
    Parfois, la sagesse consite à deux choses: SE TAIRE et OBSERVER. Votre professionalisme est extraordinnaire.
    Félicitations !!!

  21. Gihugu

    Tres bien dit » Notre ennemi commun c’est l’ignorance ». Une pure verite. Que Dieu vous benisse

  22. Rurihose

    Pas de commentaires cher Kaburahe.
    Vous etes au dessus des imbeciles.
    Merci.
    Notre probleme: Le pays le plus corrompu et le plus pauvre
    Cause profonde: Absence d un etat de droit

  23. Kagabo

    Bien dit mon frère Antoine Kaburahe. Fin des citations. Merci et Dieu vous protège.

  24. KABADUGARITSE

    Propos dignes d’un homme mûr, éduqué à l’amour pour soi et pour les autres.-

  25. Gloria

    Chapeau Mr Kaburahe! Je vous admire!

    • Fabien Cishahayo

      Cher Antoine
      Laisse faire/braire

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité