Politique

Agathon Rwasa, premier vice-président de l’Assemblée Nationale

La chambre basse du Parlement a tenu ce jeudi 30 juillet une plénière pour élire son Bureau.

le nouveau bureau. (De gauche à droite : Agathon Rwasa, Pascal Nyabenda, Edouard Nduwimana).

le nouveau bureau. (De gauche à droite : Agathon Rwasa, Pascal Nyabenda, Edouard Nduwimana).

108 voix pour sur les 112 exprimées. C’est par ce score que les nouveaux députés issus des législatives contestées du 29 juin viennent de plébisciter le leader de l’opposition burundaise au bureau de la chambre basse du Parlement.

Un vote sans surprise puisqu’il était le seul candidat à briguer cette vice-présidence. Et si surprise il y a eu, c’est le fait que, fort de la majorité absolue, le parti au pouvoir a accepté de céder cette première vice-présidence à l’opposition, ce qui ne fut pas le cas pour les deux dernières législatures.

La présidence de l’Assemblée revient au président du parti au pouvoir, Pascal Nyabenda. L’actuel ministre de l’ Intérieur devient le deuxième vice-president.

Les équilibres ethniques ont été respectés (deux hutu et un tutsi en la personne d’Edouard Nduwimana). Aucune femme n’a été élue au Bureau. La loi n’a pas été violée pour autant car la Constitution recommande qu’il ait au moins une femme pour quatre personnalités à élire. Or, le bureau n’est composé que de trois députés. Signalons que les députés avaient pris soin de supprimer dans le nouveau règlement d’ordre intérieur le point qui parlait du respect des équilibres ethniques et de genre dans la composition du Bureau.

Signalons aussi que deux députées tutsi upronistes pro Charles Nditije ont siégé aujourd’hui. Elles ont participé dans les concertations qui ont précédé la plénière aux côtés des 19 autres députés d’Amizero y’Abarundi pro Agathon Rwasa. Il s’agit d’Angèle Ciza (Kirundo) et de Julienne Nahintije (Kayanza).

  26   Vos commentaires
  1. mpemuke ndamuke

    Chers compatriotes, ntitwihebure na mba. Twarakorokeye mu musalani mu kuronka abatware nk’ abo dufise, ariko tuzovayo, twiyoge, hanyuma twisige ibimoga neza, twambare tuje mu bandi bantu.
    Ivyerekeye Rwasa Agathon nipfuza ko twovyakira neza nk’ ingabirano Imana ihaye Abarundi. Kubera iyo Rwasa aguma muri opposition nta nkeka ni we yobaye le prochain chef de l’ Etat du Burundi, vote éthnique oblige, car Rwasa n’ a aucun projet de société a soumettre au peuple. Il est hutu seulement. Dieu sait sonder nos coeurs. Il connaissait mieux que quiconque l’ esprit de Rwasa. Il a conclu que ce monsieur n’ a aucune qualité d’ un chef d< Etat et l' a mis aux côtés des DD pour qu, il disparaisse de la scène politique avec eux lors du déluge qui s' annonce et qui viendra certainement. Imaginez un instant un Michel Micombero succédant a lui-même en 1976. C' est comme Rwasa succédant a Nkurunziza en 2015.

  2. Jereve

    Ceux qui applaudissent Rwasa devraient se poser la question à savoir si on peut fonder la crédibilité d’un système sur un homme versatile. Pouvez-vous avoir confiance dans un homme de morale politique douteuse?

    • DD-DD

      RFI qualifie Rwasa (avec raison) « d’opposant à attitude ambiguë »: http://www.rfi.fr/afrique/20150731-burundi-agathon-rwasa-opposant-attitude-ambigue-vice-president-assemblee
      Moi je le qualifie « d’opposant pas si opposé que ça » et « de politicien incohérent »

      • karundi

        RFI ne sait pas que Rwasa n’est pas Congolais, quel amateurisme!!!:
        « …. la classe politique congolaise vis-à-vis d’Agathon Rwasa qui ne date pas d’hier ».
        Et OBAMA a dit (lors de sa visite au Kenya) que le pouvoir de Bujumbura a changé la constitution pour permettre à Nkuru de se maintenir au pouvoir.
        Abanyamahanga bafise amakuru ari tronquées ku Burundi. Iri ni ikosa ry’uwitwa Jean Vital Pacifique Mbonimpa aha abanyamahanga amakuru y’ibinyoma.

        • Stan Siyomana

          @Karundi
          1. Montrez-nous ou « OBAMA a dit (lors de sa visite au Kenya) que le pouvoir de Bujumbura A CHANGE LA CONSTITUTION pour permettre a Nkuru de se maintenir au pouvoir. »
          2. Tout simplement, le president americain Barack Hussein Obama a dit dans son discours au siege de l’Union Africaine, a Addis Abeba en Ethiopie:
          « When a leader TRIES TO CHANGE THE RULES in the middle of the game just to stay in office, it risks instability and strife – AS WE’VE SEEN IN BURUNDI » (Applause).
          Traduction: Quand un dirigeant ESSAIE DE CHANGER LES REGLES au milieu du jeu tout simplement pour se maintenir au pouvoir, ca risque de creer l’instabilite et la souffrance COMME NOUS L’AVONS VU AU BURUNDI (Applaudissement).
          (Voir Morgan Winsor: « Obama African Union speech in Ethiopia. Transcript from historic address », http://www.ibtimes.com, 28 July 2015).
          3. Or a l’Assemblee Nationale a Kigobe, le pouvoir de Bujumbura A BEL ET BIEN ESSAYE DE CHANGER LA CONSTITUTION ET LES ACCORDS DE PAIX D’ARUSHA.
          Donc le president americain Barack Hussein Obama n’a dit que la verite sur le Burundi.

        • mpemuke ndamuke

          None uretse amakuru Vital, Mbonimpa na Pacifique batanga wewe karundi utanga amakuru yo nyayo ameze gute canke uyaha nde?

  3. Inyankamugayo

    Imana ihezagire Inanshingamateka, kandi ihezagire n’abanse kugarariza abanyagihugu.
    Gwanya akarenganyo, igiturire, akamwana wa mama. Korera Abarundi bose ata mwana n’ikinon.
    Naho abiyemeje kugarariza inzego zatowe n’abanyagihugu nibateshwe bate kuko n’Imana ntiyokwemera umuntu atumvira abaganza.

  4. Jean-Pierre Ayuhu

    Chers tous,
    En élisant Rwasa comme vice-président de l’AN, je pense que c’est un signe fort qui marque les débuts de la réconciliation car après tout, ababipfa ni ababisangiye, autrement, ce sont le Amizero de Rwasa et le CNDD-FDD de Nkurunziza qui constituent les véritables formations politiques avec de vraies assises populaires. Si les deux formations s’entendaient pour gouverner, c’est le début de la stabilité qui s’annonce. Les Ethiopiens d’un jour pourraient aussi se joindre à eux pour calmer les feux de l’occident car se sont eux qui les ont allumé. Quels sont les chantiers?
    Dans l’immédiat,
    1. des descentes sur les collines pour sensibiliser, rassurer les populations traumatisées par les rumeurs,
    2. sécuriser le pays et la population, combattre les crimes et les meurtres de toute sorte et surtout commencer à chercher et à punir les coupables
    3.poser des actes tendant à la réconciliation ( libération des prisonniers dits politiques, apaiser le climat politique pour permettre à chacun de se sentir chez lui, etc…)
    4. ouvrir l’administration aux hommes et femmes qui ont des compétences mais sans forcement être des DD
    5. s’attaquer à la corruption sous toutes ses formes..( à titre d’exemple, ce que fait la police burundais, c’est la honte, on sait que des femmes ont été obligé de coucher avec les futurs employeurs pour avoir un job, des étudiantes des université, y compris des écoles secondaires ont vendu souvent leurs charmes pour passer les examens, réussir leurs mémoires, des engagements ont été monnayé, y compris dans des postes de responsabilité,

    Dans le moyen et court terme…

    1. promouvoir une vraie culture démocratique ( renoncer à politiser les administrations, à instrumentaliser la population, etc…, apprendre à défendre et à assumer ses convictions. Peut-on par exemple attendre à ce que dorénavant les ministres s’absentent aux croisades présidentielles de prière? C’est ridicule de voir un musulman prier chez les protestants alors qu’il n y croit pas! simplement pour plaire.. )
    2. former notre police à une déontologie…elle est la honte, surtout sur les routes !
    3..et bien d’autres par exepmple l’apprentissage du respect de la chose publique, considérer un citoyen comme un client dans toutes les administrations

    Et pour la vie…

    1. repenser notre économie, créer, innover et ne plus s’attendre que tout vienne de la fonction publique
    2. tenir les assises nationales pour l’alimentation et la prochaine guerre risque de venir de là car le peuple n’a plus rien à manger

  5. Chers frères, voici la preuve que les médias occidentaux manipulent les informations sur l’Afrique.
    RFI:
    « L’élection d’Agathon Rwasa au poste de vice-président de l’Assemblée nationale avec les voix du parti au pouvoir a semé le trouble au sein de l’opposition burundaise. Même si depuis le début de la contestation, Agathon Rwasa, principal opposant du pays, leader historique de l’ancienne rébellion des FLN, s’était singularisé par certaines prises de position. Au point que certains le soupçonnaient de vouloir faire cavalier seul. Une méfiance d’une partie de la classe politique congolaise vis-à-vis d’Agathon Rwasa qui ne date pas d’hier. »

    FLN au lieu de FNL
    Classe politique congolaise au lieu de la classe politique burundaise.
    Adresse de l’information:
    http://www.rfi.fr/afrique/20150731-burundi-agathon-rwasa-opposant-attitude-ambigue-vice-president-assemblee

  6. claude nahayo

    Mes vives félicitations au couple cndd-fdd/mizero, en s’associant au Parlement: vous pouvez ensemble essayer d’améliorer la gouvernance du Burundi pour sortir le pays de l’impasse politico-socio-économique qui fut la conséquence du troisième mandat du Président Nkurunziza. Mon avis est que le pays a beaucoup, beaucoup, perdu au cours de cette « aventure » du troisième mandat: ensemble, le cndd-fdd/mizero, peuvent sauver ce qui peut l’être, afin d’arrêter toutes les violences, libérer les prisonniers politiques (pourquoi pas une amnistie Presidentielles pour les putschitses, les « perpetuités » du MSD et de la CNTB, etc.) et stopper l’hémorragie économique : le Burundi peut alors se relever lentement pour vivre dans la paix jusqu’aux prochaines et meilleures elections en 2020. Que les autres Hon.Nditije, etc. se joignent aux autres pour «jouer le jeu » et négocier. Le Président Nkurunziza, en briguant le troisieme mandat, aura démontré qu’il est facile, en deux ou trois mois, de détruire beaucoup de ce qui avait été accompli en dix ans. Que les frères ennemis de Ngozi s’embrassent (rwasa/nkurunziza), de même que les frères ennemis de Kamenge (Adolphe/Niyombare/Sinduhije). Je leur souhaite tous de faire les compromis, les compromissions et les réconciliations nécessaires pour réussir de meilleures élections en 2020.

  7. claude nahayo

    Mes vives félicitations au couple cndd-fdd/mizero, en s’associant au Parlement: vous pouvez ensemble essayer d’améliorer la gouvernance du Burundi pour sortir le pays de l’impasse politico-socio-économique qui fut la conséquence du troisième mandat du Président Nkurunziza. Mon avis est que le pays a beaucoup, beaucoup, perdu au cours de cette « aventure » du troisième mandat: ensemble, le cndd-fdd/mizero, peuvent sauver ce qui peut l’être pour arrêter toutes les violences, libérer les prisonniers politiques et stopper l’hémorragie économique : le Burundi peut alors se relever pour vivre dans la paix jusqu’aux prochaines et meilleures elections en 2020. Que les autres Hon.Nditije, etc. se joignent aux autres pour «jouer le jeu » et négocier. Le Président Nkurunziza, en briguant le troisieme mandat, aura démontré qu’il est facile, en deux ou trois mois, de détruire beaucoup de ce qui avait été accompli en dix ans. Que les frères ennemis de Ngozi s’embrassent (rwasa/nkurunziza), de même que les frères ennemis de Kamenge (Adolphe/Niyombare/Sinduhije). Je leur souhaite tous de faire les compromis, les compromissions et les réconciliations nécessaires pour réussir de meilleures élections en 2020.

  8. Barabona

    @ «Agathon Rwasa, premier vice-président de l’Assemblée Nationale»/Rédaction

    Iyo ni commerce de troc bakoze na Rwasa issu de Amizero y’abarundi pour évidemment se mettre à l’abri de l’embargo imminent de la Communauté internationale. Nuko Nditije Karoli ata patience afise sinon il aurait hérité de la Première vice-présidence de la République ya Concilie, kuko ubu vyose ni kwumvikana ku mpande zose. Mais malheureusement, il a préféré aller quémander désespérément, avec son bras droit Nininahazwe Pacifique, le siège suprême de la Présidence Ad interim auprès du Conseil National pour la Restauration de l’Accord d’Arusha et de l’État de Droit au Burundi qui tient sa première rencontre en Éthiopie. Atari iyo poste ya Président du Burundi qu’il convoite depuis belle lurette ntumubarire ibindi. Désolé quand même pour lui, kuko ata Gouvernement de transition yihutirwa mu Burundi! Bavuga ko Nkurunziza ari têtu mais plus têtus que ces deux mecs upronistes durs, tu meurs !!! …

  9. Stan Siyomana

    1. Le militant de base du FNL se sentirait rassure et desormais dormirait en paix s’il voyait Agathon Rwasa (je suis sur que lui aussi il a le grade de general, si ce n’est pas plus) ou son proche, nommes a la tete du Service National de Renseignement-SNR.
    2. A l’interieur du pays et sur le plan international, ca demontrerait la bonne foi du Gouvernement burundais (en matiere de securite (individuelle?) et de reconciliation nationale) comme au temps ou Pierre Nkurunziza a ete nomme ministre de la Bonne Gouvernance a sa sortie du maquis.
    3. Peut-etre que je suis en train de rever a haute voix, me diriez-vous.

  10. Hermes

    Et enfin, l’UPRONA en sort honteux car il croit avoir tout pris, tout piégé mais en vain ! Il reste à savoir ce qui sortira de la fameuse réunion des opposants en Ethiopie mais tout ça c’est nul. A ma grande surprise, va-t elle (La délégation de Bujumbura) retourner sans s’inquiéter ! Suicide éminent ! Malheur aux vaincus !
    Ils ont mal compris le jeu de la Démocratie et encore moins la démocratie en Afrique ! Pour rappel, cette unité qu’ ‘on assiste aujourd’hui, est prémédité d’avance par feu GR.

  11. Kuri Nyakwubahwa mutama: Nyenicubahiro, ndagukeje, twakuzize kenshi Imana irakinga. Hanyuma ndagusavye kudakurikiza amacakubiri y’intara nka Nkurunziza!

    Komera ku muheto!

  12. Ndabirabe

    Quel engouement sur cet article ??? Biraboneka ko abarundi bafise inyota ya changement de garde à la Présidence de la République. Mais, qui pourra assouvir cette soif, ko mbona abarundi twama mu ndyane n’ubujambojambo budahera kubera kwikunda ??? Et puis, les seuls partis de l’opposition autorisés à prendre part à ce genre de rencontres sont ceux officieux, c.à.d. qui ne siègent pas présentement à Kigobe, vyumvikana ko abazojayo bose ata numwe ari représenté à l’Assemblée nationale ni n’en fait partie. Ndayizeye et Ntibantunganya, tous deux sénateurs à vie à Kigobe, bararaba neza si ce déplacement vaut la peine kuko k’ubwanje numva kuyitabira vyoba biciye ukubiri na Code d’éthique et de déontologie des membres du Sénat du Burundi. Erega iyo Conseil national ifatwa comme un organe de la rébellion et non de l’Opposition nimba atavyo mwarimuzi. Ikindi kandi, ses membres dirigeants ne peuvent en aucun cas tenir leurs activités sur le territoire du Burundi kuko ikorana avec des réfugiés politiques en disgrâce avec le Président Nkurunziza. None ntimwumva ko baca bafatwa comme des rebelles. Ivyabo bizohezwa avec des négociations d’un niveau autre que la tenue de simples dialogues nk’izi zari zimaze imisi zikoregwa i Bujumbura sous l’égide de Kaguta. C’est devenu complexe comme contexte politique!…

    • Ndabirabe

      @Ndabirabe
      Désolé si vous êtes confus par le contenu de mon intervention passé sous cet article, elle portait à vrai dire sur l’autre article de la rencontre du Conseil national en Ethiopie, mugabo vyose ni politique pareil!…

  13. Ndizeye Claudia

    Finalement,même la médiation exterieure n’est pas nécessaire, le CNDD-FDD de Nyabenda Pascal et AMIZERO de Rwasa Agathon viennent de prouver leur esprit patriotique en s’entendant sur le bureau de l’Assemblée Nationale en peu de temps. Bravo à rwasa qui parvient cette fois ci de se mettre à l’abri de ses mechants détracteurs.

    • Hermes

      Quand la majorité s’unie entre elle, la minorité n’est pas à ignorer mais à être protégée. Elle n n’a pas à s’inquiéter, les choses ont changé ! On n’a pas besoin de guerre mais un dialogue franc et sincère.

    • Stan Siyomana

      @Ndizeye Claudia
      Si vous voulez/souhaitez que le BEAU PAYS DE MWEZI GISABO soit une vraie societe democratique et inclusive, la seule entente du CNDD-FDD de Nyabenda Pascal et AMIZERO de Rwasa Agathon sur le bureau de l’Assemblee Nationale ne devrait pas etre la baguette de fee/magic wand avec laquelle faire disparaitre toutes les revendications des autres partis politiques de l’opposition, de la societe civile, du clerge des eglises catholique et musulmane, ainsi que de la population des quartiers de Bujumbura qui est descendue dans la rue et qui s’est vue tiree dessus a balles reelles par la Police Nationale Burundaise (PNB) et qui a compte des dizaines de morts dans ses rangs.

  14. Merci Mr Agatho rwasa que Dieu vous benisse.
    je suis burundais etudiant en afrique dus sud. vous faite une bonne etape sure et pacifique . Dans 5ans c’est sur que on va elir . Et vous les gens qui vont en ethiopie pour preparer la guerre ou les troubles Si vous saviez comment on souffre a l etranger ?!que ce que vous voulez svp !!especilaly vous excellence president ntibantuganya et ndayizeye vous avez ete president .que ce que vous voulez encore?.on ne vois pas excellence buyoya chercher le pouvoir come vous !? l’histoire vous jugera car vous travaller avec les gens cacher americais ou belge que vous ne voyez pas cherchans le profit de nos minerais!le president nkurunziza n’a pas changer la constitution .cette revolution n’est pas de ce moment ?!laisser luis 5ans!!

    La vrai raison de crise burundaise:
    j’ai vecu dans 5pays et maintenant j’ai trouve que les burundais ne sont pas creatif . ils aiment les etudes et la politic . cest pour cela que ils sous toutes les nuies dans les bars riens que parler des politiens alors que la vie est difficile.La vie de maintenant demande une discipline
    J’ai grandir avec les rwandais (tusti) a bujumbura on les voyais se reveiler 5h matin aller faire leurs business et sont rapidement deveni riche et tous come j ai vecu avec les rwandais refugies(hutu) en Zambie.Mozambique ,Malawi .il font des business aussi et sont devenus riches a partir des petites boutique.Cest la raison pour laquelle Le rwanda evolue .ce ne pas le president seulement mais le peuple rwandais tustis et hutu sont tres actif au contraire des burundais.
    En conclusion Changons la mantality est tous va venir.

    • Hermes

      Et enfin, l’UPRONA en sort honteux car il croit avoir tout pris, tout piégé mais en vain ! Il reste à savoir ce qui sortira de la fameuse réunion des opposants en Ethiopie mais tout ça c’est nul. A ma grande surprise, va-t elle (La délégation de Bujumbura) retourner sans s’inquiéter sur Bujumbura ! Suicide éminent ! Malheur aux vaincus !
      Ils ont mal compris le jeu de la Démocratie et encore moins la démocratie en Afrique ! Pour rappel, cette unité qu’ ‘on assiste aujourd’hui, est prémédité d’avance par feu GR.

    • Bravo Eric, le vrai problème du Burundi c’est que tout le monde veut être fonctionnaire (directeur, ministre voir Président) même celui qui a fait la technique comme formation il ne peut partir de sa formation pour se créer du travail, oui peut-être il aura besoin d’une base pour démarrer mais avec le travail des domestiques qui est courant dans notre pays on peut se ramasser une certaine somme et pouvoir travailler à son propre compte. Uriyunvisha kwunva umuntu akubarira ngo nsabir’ akazi wamubaza uti wize iki ngo technique yarayize ariko ntashobora guhera kur’ivyo yize ngwaheze yironderer’akazi urunva ico atar’ikibazo gikomeye.
      Comme tu le dis notre peuple doit change de mentalité, quand j’étais jeune il y avait une chanson Burundaise qui passe à la radio qui disait : ngo Uburundi ni buto abize ni benshi ntibazotwara bose, iyo dirimbo bagonvye gusubira kuza bayicisha kuri radio, ikindi kibazo mu Burundi abantu ntibashaka kubaho selon leurs moyens.
      Muri make abarundi turakeneye inyigisho nyishi mu bintu bitari bike.
      Urakoze muvandimwe kur’ivyo vyiyunviro vyawe nkumbure mu babisomye ntihazobura uwo bitera kwibaza.

      • Baobab

        @Régine
         » ngo Uburundi ni buto abize ni benshi ntibazotwara bose »
        Umenga iyo ndirimbo bayiririmba kuri Micombero. Ico gihe mu burundi hari 95% y’abantu batazi gusoma n’ukwandika! Urumva muri 5% harimwo abazi gusoma n’ukwandika hakabamwo n’abize! Abize novuga ko bari nka 3% y’abarundi bose! Kugira abo babure akazi jewe numva umenga hari akabazo! None Leta yari imaze iki? Urabaza mu bindi bihugu ingene vyifashe canke bigenda! Urabaza ingene Obama yafashije za General Motors kugira ngo abanyamerika baronke akazi kuri nya mwinshi!
        Mbe sha Regine, woducira kumayange ico ukora canke wakoze?

  15. Ntavyo

    Oooh quelle jolie boîte à lettre.
    Enfin, notre ami vient d’obtenir ce pourquoi il s’était battu pendant tant d’années. Mais cette propulsion sonne le glas de sa mise au rencart à jamais.

  16. BUSORONGO

    Maintenant je peux affirmer que la Femme est l’homme ameliore dans ses qualites.
    Quand les hommes ne pouvaient pas atteindre le centre ville par la violence les femmes l’ont fait dans la paix.
    Lorsqu’ils ont crame haut et fort leur droit les hommes stupides eux ont utilise la force pour renverser le pouvoir.
    Maintenant les deux braves de Kirundo et Kanyaza viennent de tracer le chemin que devraient suivre Busokoza, Nditije, Ngayimpenda et autres du groupe.
    Vive la Femme!

Publicité