http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/ICCO-15-O-22-TDRs-Evaluation-a-Mi-Parcours-MAVC-Final.pdf
Politique

Agathon Rwasa : « Je suis loin de la logique de guerre depuis 2009 »

A la suite de la saisie de 30 fusils et 38 chargeurs à Giteranyi, 35 sympathisants d’Amizero y’Abarundi sont arrêtés. Agathon Rwasa est pointé du doigt comme étant l’un des instigateurs des dernières attaques au nord du pays. Pour lui, le pouvoir cherche des boucs émissaires.

Agathon Rwasa

Agathon Rwasa

Que savez-vous des armes saisies à Muyinga ?

En 2009, à la rentrée du maquis, le mouvement Palipehutu Fnl a déposé solennellement les armes. J’ai pris l’option de la lutte politique. Pourquoi le pouvoir veut m’impliquer toujours dans la violence?

Je ne peux pas endosser une telle responsabilité. Qui m’a vu avec une cargaison d’armes ? C’est à peine si je quitte mon domicile. L’histoire de rébellion naissante est conséquente au putsch manqué du 13 mai.

S’il faut parler de guerre, il y en a qui l’ont déclarée publiquement. De toutes les façons, le pouvoir sait pertinemment que je n’ai aucune relation avec les généraux putschistes. La coalition Amizero y’Abarundi n’y est pour rien.

En quelque sorte, le pouvoir cherche des boucs émissaires dans les rangs d’Amizero y’Abarundi en général et du parti Fnl indépendant en particulier.

Selon vous, pour quelles raisons ?

Le Cndd-Fdd veut garder le pouvoir mordicus. Autant mieux pour lui de se débarrasser de tous ceux qui peuvent le gêner. L’égocentrisme et le narcissisme outrés le poussent à nous maintenir dans un climat de terreur, d’intolérance, de méfiance, etc.

Je m’imagine comment des militants Fnl qui ont été malmenés sur toute la ligne, qui n’ont jamais été en toute quiétude pour entretenir leurs familles, pourraient aujourd’hui avoir de l’argent pour se procurer des armes. C’est une aberration.

Décidément, on voit qu’il y a un certain plan pour fustiger la mascarade électorale du 29 juin. Le pouvoir veut contraindre les gens soit à accepter le fait accompli, soit à rejoindre les rangs du Cndd-Fdd. Je crains que le pouvoir ne réserve à nos militants le même sort que ceux exécutés dans le fameux plan Safisha de 2010.

Quel bilan dressez-vous aujourd’hui ?

Les chiffres de nos fidèles arrêtés à Giteranyi, Rumonge, Bubanza et ailleurs, oscillent entre 90 et 100 personnes en moins d’une semaine. Le lendemain des arrestations à Giteranyi, d’autres fidèles de la colline Nyamurenza (Ngozi) qui se rendaient au bureau de la CNIDH pour justement dire combien ils étaient persécutés, se sont retrouvés dans les barreaux avec la personne qui les accompagnait. Ils sont également accusés d’appartenir aux bandes armés.
A ce rythme, si Pierre Nkurunziza doit régner encore cinq ans, combien de militants Fnl vont-ils rester en liberté ou vivants ?

Le pouvoir du Cndd-Fdd doit évoluer parce que sa gestion de la chose publique a été depuis 2005 caractérisée par des exécutions extrajudiciaires. Nous sommes dans quel type de démocratie ?

Quelle est l’identité des victimes de ces arrestations ?

La cible de ces arrestations en cascade, ce sont presque tous les candidats aux communales et des responsables de notre coalition à tous les niveaux.

Comment sont-ils aujourd’hui traités ?

Selon leurs familles, ils sont détenus dans des conditions inhumaines à Muyinga. L’un d’entre eux a été gravement torturé. Des tractations de les transférer à Bujumbura sont en cours, c’est pourquoi nous demandons aux associations de la société civile locales en l’occurrence l’Aprodh et des organisations internationales de suivre de près ce dossier ainsi que d’autres militants du parti Fnl indépendants emprisonnés pour leur appartenance politique.

Allez-vous rester les bras croisés face à cette situation ?

Le cheval de bataille du Cndd-Fdd a toujours été l’anéantissement de notre formation politique par des emprisonnements et assassinats. Cependant, jusque quand le pouvoir continuera-t-il dans cette logique? Est-ce qu’il ne peut pas se rendre à l’évidence qu’il ne pourra pas nous éliminer tous ? Et qu’est-ce que le pays gagne en termes de progrès en emprisonnant ses opposants injustement ?

La sécurité des citoyens est du ressort de celui qui exerce le pouvoir. Malheureusement, ce dernier a déjà failli à sa mission. Au lieu que la situation sécuritaire des citoyens s’améliore, elle va en se détériorant.

En déstabilisant ses citoyens, le pouvoir barre purement la route au développement. Quand les gens ne sont pas en toute quiétude, ils ne peuvent pas produire.

L’expérience du passé devrait nous servir de leçon. Cette culture de la haine n’a produit que de mauvais effets. Si le pouvoir devait compter le nombre de Burundais qui avaient des capacités à contribuer au développement du pays mais qui ont été tués, annihilés par les différents régimes, il devrait se rendre à l’évidence qu’il ne peut pas nous éliminer tous. Il est grand temps d’arrêter s’il n’est pas déjà tard.

Quelles peuvent en être les conséquences ?

Les frustrations que le pouvoir crée partout risquent d’être fatales pour l’avenir de ce pays. Un homme politique avisé devrait être proactif et éviter de commettre des faits qui auront plus tard de lourdes conséquences. Il faut éviter aux jeunes générations d’hériter de la mauvaise gouvernance.

  22   Vos commentaires
  1. Majanja

    Reka ndabereke ico Rwasa ashaka. Ashaka ingwano yorohe kurwana kuko ntashaka ko avanganya abasoda biwe n’abo bashasha bayitanguye ubu muri 2015. Ikindi gishasha nuko agomba gukwepa Uprona muri wa mugambi wo kwiyunga barimwo. Yabasutse! Yakwirikiranye neza abona Pita arakomeye. He cannot be against him anymore so he is with him. Yoba ari mpemuke ndamuke? Sindabizi neza. Mugabo ubwenge bwo ntabubuze!

  2. Terimbere

    Cher Rwasa, compte tenu de votre rang politique et historique, je me dis que vous n’êtes plus un homme libre et que vous n’exprimez plus donc véritablement vos opinions.
    Vous êtes un être humain, je sais que le niveau des risques que vous courrez ne permettent pas aux êtres que nous sommes de faire fonctionner notre cerveau convenablement.
    Au lieu de rester sur place et se faire avaler toute la boue … pour désespérément sauver sa peau, pourquoi ne pas quitter le pays et retrouver ses forces politiques et combattre pour son peuple meme pacifiquement si vous voulez!
    Etre leader, c’est aussi cela. Si vous acceptez d’être en otage, vous condamnez vos peuples en esclavage!
    Moi personnellement je pense que votre présence au Burundi aujourd’hui sert la cause inverse.
    Il faut reculer pour mieux sauter! !!
    Que Dieu nous garde!

    • gikunga

      uzoheza uzomugaburire ?

    • Ramapoza

      Urakoze cane TERIMBERE. Ivyo Mr Rwasa avuga n’ ivyo akora muri ibi bihe biteye ikigongwe. Niwe Nkurunziza yatumye ngo avuge ko Gouvernement de transition yoba nziza. Ubiravye neza Rwasa ubu arashigikiye mandat ya gatatu. Uwarushe ntaruhuka.

  3. Anny Mugisha

    Attendons voir comment Rwasa saura s’y prendre après ces elections, apparemment il aura sa place, reste à savoir s’il pourra assumer correctement ses fonctions sans trébucher.La coalision qu’il a formé risque de lui coùter cher parceque les voix qu’il eu c’est essentiellemntde la part des FNL,on doute beaucoup sur la contribution des radicaux upronistes apparemment opportunistes à voir les postes de dépûtés récoltés gratuetement. Il faudrait que membres de Rwasa profitent directement des résultats et participent à la gestion des affaires du pays sans s’y dérober comme se fût en 2010.

    • gikunga

      azokorana nabandi , umwana w’ubwenge agaya amira. Bazokumvikana baravukana ni bene mugabo umwe; bazohora bakora tirage au sol ari babiri uwo biguyeko bemere ivyiwe.

  4. Iragi

    Erega Rwasa n’uko yagiye ayobera Abarundi niwe aba aramutswa igihugu. Kuva ncaruka havugwa iragi rya Rémy Gahutu. Rwasa rero harageze ko yereka Abarundi bazi icarico iragigi rya Rémy Gahutu ko abi bana bose bavutse ejo ba Nkurunziza n’abandi ari abuzukuru ba Rémy Gahutu. Kandi ko ata gitugu gikura ngo kurute izosi.
    Rwasa ni utubere urumuri uve mubitajantibize.

  5. Niyongabo

    Aucun parti politique sérieux ou organisations civiles ne devrait soutenir le Cndd-Fdd Nkurunziza dans sa descente aux enfers, et que surtout l’Alliance amizero y’abarundi garde le cap sur l’intérêt commun de tous les barundi du moment où elle veut se positionner une fois pour toutes comme l’unique et authentique mouvement politique du Salut du Peuple murundi. Se détourner subitement de sa position initiale de «garant de la démocratie durable» qu’il a vaillamment défendu depuis le début de la crise politique qui secoue le Burundi et rallier le pouvoir illégitime de Nkurunziza, serait une trahison pour les militants en pleine lutte pour le respect de la Constitution nationale et Accords d’Arusha. Certes que Nkurunziza a intérêt de renouer avec ses anciens ennemis politiques, Rwasa et Nditije de l’Alliance Amizero y’abarundi en vue d’éviter l’imminent embargo économique qui risque de le mettre à découvert/nu alors que ses adversaires politiques n’ont rien à perdre en se dissociant de son sarcasme. Barahagabira rero! Société civile, vous avez l’appui de la majorité silencieuse, go ahead !!!

  6. Ndizeye Claudia

    Agathon Rwasa a réussi avec le porte à porte pendant la campange électorale,son message au médias est très different de celui adressé à ses millitants. Il vient de gagner les présidentielles dans deux provinces: Bujumbura et Rumonge,il a déja décroché 30 députés, s’il s,y prends biens il pourrait même avoir autour de 4 sénateurs,avec ses résultats ,il sera au gouvernement et pourra contribuer au dévelloppement de ce pays,et surtout se préparer serieusement aux élections de 2020 où il pourra améliorer son score. Le plus important que nous lui demandons;cest de bien jouer cette fois -ci et ne pas empêcher ses membres de participer pleinement à la gestion des affaires de ce pays.Son comportement en 2010 a déçu les burundais et ses millitants. Aujourd,hui ilest grand temps de prendre les choses au serieux et éviter de désorienter ses membres,il faudra également qu,il sache à qui ila à faire,ces ennemis imminents pourrez provenir de sa propre coalision!!!

    • Ramapoza

      @Claudia
      Tu te moques de Mr Rwasa. Parles d »abord des exécutions sommaires des militants de la coalition Amizero y’Abarundi ceux du FNL indépendant en général, car Rwasa n’a pas non plus parlé des résultats des élections fantaisistes. Tu sais bien qu’ avec le CNDD FDD, la situation sera pire en 2020 qu’ aujourd’hui.

  7. gikunga

    mumureke atware hanyuma mube murategura uwo muzohashira wundi. Kandi imyaka itanu simyinshi. Ntimuratwereka uwo mwimirije guhashira, ndabarahiye iyo myaka itanu izohera mutaranatwereka uwo mwateguye; erega ntituzopfa kwemera uwo muvunduruye mutateguye neza, ngo nuko ari uwuzoba yatowe n’umugambwe, dushaka uwukunda abarundi bose tukabanza tukamwishimira. Tukumviriza imigambi yiwe. None gushika no kuriyi saha ntimuramutwereka, donc mumureke rero abandanye. Hanyuma abo nabo bakoranye kuki mutari mwarakoze atention imbere yigihe kuva constitution ishingwa, canke kuva mumutora ngo abe umukuru w’igihugu. Mukirirwa muratujuragiriza ubusa twebwe abantu batobato ni ukuvuga rero ko mutazi kuraba kure. Canke muma manifestation ni ukuvuga rero ko mutari muzi la suite, none abo bantu bazoza baradutwara badashoboye kugira des suppositions bagakanguka kabaye, hariho abavuze ngo ntibari bazi yuko ngo hazobaho abantu baturirwa, imiduga iturirwa, inzu ziturirwa, none ko numva ngo hari imbonerakure, twarabonye nuko hari imbonera hagufi. None turakenyeye tuzoze turatwagwa nabantu batashobora kugira des analyse, des estmations, des suppositions. None ibiharuro mwize vyamasupposition na za si est seulement si mwumva vyabamariye iki, mupfa gukora ibintu mutazi les conséquenses. Iyo barengera muri ayo ma villa mwubatse bakayatwika niho mwari kwibuka ibiharuro mwize. Nkarangiza mvuga nti barundi ntaho tuzoshirana. à moins que mushaka ko tuzoguma muri vuruguvurugu. Nimwige kwemera akabi mwakoze, kwihangana, gusaba ibigongwe, kureka kwicana ko ariho amabi yose aturuka. Kandi mureke kuja murapfunga amarobinet kuko hariho abazobabwira bati ayo mazi yava muri robinet ntayo nigeze nwa. Ntayo narimenyereye, namenyereye amazi yo mumwonga. Abahora banwa ayomazi nobabwira yuko mutoba muriko murahomba kubera mureke bayapfunge abe aragwira hanyuma nibayugurura muzosange ari menshi gusumba ayo mwahora muvoma. Ariko mushobora kuyavoma mumubindi wamenetse. Tugire ubumwe muburundi nkaba ndabisavye umuvyeyi wacu bikiramariya abicishe kumwana wiwe yezu bibone gushikira imana yo se wa yezu. Kugirango amadayimoni yinjiye mubarundi kuva na kera narindi turabe yuko yobavako.

  8. BUSORONGO

    Quand on demanda a Son Excellence Ndadaye ce qu’il pensait sur le palipehutu il repondit qu’il les connait bien et qu’ils ont seulement quelques fusils a Bugarama. Lui il avait confiance 100% a ses adversaires et la suite on la connait. C’est maintenant le tour de Rwasa de nous chanter la paix. Courage et bonne reussite!!!

  9. Inyankamugayo

    Rwasa ndamwinginze koko ivyo avuga abe avuga ukuri, na kare ko avuga ko yubaha Imana. Sinon, Dieu te voit ainsi que les autres barota bata Uburundi mu manga kubera ivyo bifuza batabishitseko.

    Imana ntihunyiza kandi ntisinzira.

    • F.M

      Reka kuba mwubahuka kuvuga Imana n’amarorerwa muriko murakora. Haruwurusha kuyiririmba kwankurunziza ? Aho mwiyitiye
      ba rumenyi, muzi kw’iyo mana icunce opposition gusa mwebwe itababona ou ibakingiye muvyo muriko murakora. Uwubaha Imana nuwutayubaha bibonekera muvyo akora. n’inyifato, nayo umunwa wo, abarundi muratunze. Uyo rwasa niwe yahakije umugore wiwe
      mu minsi iheze ? Niwe yishe mugenziwe Ferusi ? Akarimi, akarimi, ha.

  10. Uyu muntu yiyita Micombero Jean arantwenza cane. Eka ni Micombero nyene ubona ko iyi ntwaro y´ubu ifise certaines pratiques nk´iza Micombero 🙂 (kunyereza abantu mu mitumba canke mu ma quartiers hanyuma mu minsi mike tukumva ngo barapfuye).

    Mbega Micombero Jean, ninde yakubwiye ko amatora yabaye??? Gushika kuri uno munota nta matora aratunganywa kandi le 26 août 2015, Nkurunziza azoba ahejeje mandat yiwe ya nyuma.
    Abakunda igihugu bategerezwa guca bashinga inzego bahuriyeko kandi amakungu ni zo azemera.

  11. Aba fnl harageze ko mwiga kwubaha aba cnddfdd,sinon ntimwitwaze ngo nuko ari benewanyu ngo mwumve ko tout vous est permis,mubatuke,,mubaraze ku musonga w’ingwano ,abanywanyi bawo mubice,attendez on hesitera à vous foutre tous en prison ubumwe buzikorwe nuwushaka.

    • cover8

      gupfunga umuntu ni ibisanzwe, kupfungira ubusa umuntu nivyo bibi , ariko nibaza ko umuntu bapfunga baba bashaka kukora itohoza , kuko c’est logique udakangiriwe ntuzopfa waremeye ikintu. Ntagihugu nakimwe kitagira abaprisoniers ; kuko ntamuntu avuka yera ngo abe mweranda areke gukora ibicumuro, bariho ariko nibaza ko ari nkababiri kwijana. Uwo muntu rero yakwishuye nibaza yuko atogushavurira kuko ni ibintu bisanzwe gupfunga umuntu mugihe hariho des supçons. N imwubake igihugu mureke kwishurana nkuko umengo ntimuzi ingaruka yahantu hahitiye imigumuko, hahitiye intambara, himirije intambara selon yabantu bamwe bo muri opposition baba bariko baravyemanga. Kandi nkaba nibaza yuko kugirango iyo mishamirano ihave mwubake igihugu cabibarutse nuko mwokwama mupima amajambo muvuga , burya ururimi nirwo rubi, hanyu abakuru bimigambwe bakigisha indero mubanywanyi babo . Uziko ushobora kuvuga ico washatse gushikako ariko utigeze uta indero . Sino bazobasubiza mumashule mwese mubanze mwige indero, indero baso na banyoko batabahaye ngo ikwire. Nkaba ndangije mvuga nti umwana w’ubwenge yorya amira ; umugani waciwe nabasokuru bacu, kandi nkaba mbona abapoliticiens bakunda kwitwaza imigani yabasokuru bacu nuwo mugani rero ni muwukorereko. Kandi nimube mukora des analyse mube mutoranya icatsi nururo. Comparer. Kandi ntagutwagwa ni shavu. Mukore ibintu bibarinda kuryanisha abarundi nabarundi kazi, mwige la diplomatie, mutege amatwi uwo wese abakandamiza, mwicishe bugufi imbere y’umwansi, dialogue, ganira numwansi, mwirinde kwama mwadugije ibitugu, mwirinde kugira akanyarigabo ; mutabikoze uko ntimuzopfa mwarabanye. Mwirinde abobose bobabwira gukora le contraire yivyo ndababwiye kuko benabo bantu baba bafise izindi ntumbero zabo zitubaka igihugu, baba bafise inyungu zabo, ntibaba bakunda uburundi nabarundi. Mwegere uwo wese wita umwansi wawe, une fois , deux fois, trois fois, mugurire agafanta, mugurire akandazi. Izompanuro narazibonekewe kuko jewe ndi umukristu . sinzopfa narabaye framasoni, sinzopfa narabaye bailluminata. Kuko nararavye nsanga nibobiziziye igihugu cacu cuburundi kuva nimbere ya independance.

  12. Verite Guess

    Nayo mwebwe l’important c’est quoi micombero? Tout c’est que vous savez faire, c’est vous enrichir et tuer des innocents. Le jour viendra et vous allez payer .

  13. Rwasa yaraciye ubwenge ko yase kwikura mu matora. Barahatswe gusubira kumuhenda ngo ave mu matora muga wewe yagumye yigisha porte a porte et les resultats sont encourageants. Igisigaye kitazomworohereza nuko azoshobora ku rentabilisa amajwi yarose narirya nzi ko barya barikumwe fafise d’autres vises. Jewe nibaza niyaheba amajwi yarose azoba ahejeje kwerekana ko atari umu politicien kandi ndazi neza ko barya barose intebe muri parlement bazoca bamwiyamiriza kiretse barya bamaze gutunga cane kuko bobo l’important pour eux nuko mu gihugu hoguma akajagari.

    • Leon

      Micombere, ivyo nivyo wewe wibaza, ivya Rwasa ntavyo womenya! kandi ndatahura ko uvuga ivyo wifuza wewe. Mbega ko ataco uvuga ku banywanyi biwe bari mubusho butandukanye? none azokwemera kuja mu nzego kandi abiwe bose cndd fdd yabahejeje?

      • Saidi

        @ Micombero Jean et Liliane.
        M. Micombero, izina niryo muntu kweli! Notre ex Président qui portait le même nom pensait pouvoir éliminer tous les Hutu un à un et il en a même parlé dans certains de ses discours. Mais il a échoué et vous savez que sa fin a été tout sauf glorieuse. Maintenant, revenons à nos moutons. Si vous ne le savez pas, je vous apprend que des centaines de membres du FNL ont été massacrés depuis 2005 et ce par des militants CNDD-FDD. Les militants FNL n’ont aucun intérêt à se comporter comme les DD car ils ne sont pas armés comme eux et que la violence ne peut régler les problèmes du pays. Cependant, un jour, les bourreaux qui assassinent impunément depuis 2005 seront traduits devant la justice. Ça c’est certain.

    • FT

      @ Wewe wiyia Micombero

      Rwasa urukundo musigaye mumufitiye n’agasema. Mumukurikiza amajwi iyo yibereye kunguvu. Muramusha cane pour qu’il couvre vos gafes. Kuki mutayorera ayo majwi Bigirimana atabagora ? Mbega iyo mumupfakaza mumisi iheze nkuko mwari mwabiteguye, ubu muba muriko musenga uwamusubiriye canke nawe muba mwagandaguye umukenyezi wiwe ? Eh Micombero, garura ubwenge umenye ko utwo tuntu turyoshe muvuga two kuresha Rwasa hariho abandi bantu au Burundi babona neza ico mushaka. Kuba Rwasa yaronse amajwi menshi sivyo na gato, kuko ntiyiyamamaje, ntimwamukundiye kuvugana n’abiwe, mwaramumaze kw’abanywanyi mwica, muta mumazi ngo mugire mubaganye mwongere mumuhashe. Amajwi yaronse, yoba yayahawe n’abari muri mwebwe bashishwe. Uvyanka uvyemera bariho. Naho ejo yokwemera kubaherekeza, bimuvako ntawuzomutangira. Ariko nta murundi muzokwemeza une seconde ngo yaranse amajwi menshi . Mumwifuza kugira aje mu nzego, 3eme mandat illegal ice yibagirwa. Muce musimbira kw’isunzu ry’inzu ngwehe opposition yaratoye, opposant principal ari mu nzego, muce muguma musugereza societe civile n’iyindi migambwe ngo n’abagumutsi. Emwe mwaba DD murimwo. Ariko ubwenge bwo iki gihugu kiratunze incabwenge zibona kure kure cane y’ivyo mutegura. Ndi Rwasa, ico gituma mumushaka cane n’ico cotuma arondera kuzokwiyamamaza mu matora atekanye akaba umukuru w’igihugu kandi n’ubu n’ivyo biruhira kuzoba. Kazima ubu mwemeye kwari opposant principal afise abanywanyi benshi.

Publicité