Archives

Affrontements à Murwi : une attaque qui ne dit pas son nom

Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

19 réactions
  1. Karadomba

    Mr Albert Tanganyika,
    Tu es un “malhonnête intellectuel”: ce n’est pas ton analyse, tu n’as fait que copier un article de Bujumbura News.

  2. borntomakelovenotwar

    C’est un faux débat : l’armée n’a accusé personne. Les rébelles étaient lourdement armés et pas pour la paix, mais pour la guerre. A la guerre on tue ou on meurt. Dans les guerres, il y a des vrais combattants, il y a des espions, des taupes, des traitres, des informateurs, etc. avec tous les risuqes à tous les niveaux. Les gagnants sont ceux qui survivent, au moins ils ont quelques jours de survive ou de vivre encore. Pourquoi en faire un problème ? Condoléances à toutes les familles éprouvées; peut-être qu’elles ne savaient même pas où se touvaient les leurs, les leurs ont même été niés par leurs leaders. Condoléances surtout à celles [familles] dont les membres sont morts pour la bonne cause : les militaires de notre armée unifiée. De façon particulière, aux deux familles des deux civils emportés par ces combats.

  3. Nzobandora

    Tureke kwizimiza ubwenge niwaba uri umurundi kandi ukuze urabibona na Pierre Claver APRODH yaravyivugiye nibaza yuko yoba yarabegereye cabke yarabamenye amamuko
    Concernant ta deuxième question ntibari kubandanya babica narirya induru zari zimaze kusekera noneho l’essentiel pour le moment nuko boba bakihari dans deux ou trois mois et tu sais que ce n’est pas une garantie dans ce pays surtout s’ils ont des choses à dire

  4. Godefroid

    @ Nzobandora
    Par quelle formule osez vous confirmer que sur la photos il n y a que des hutus?
    si on asystématiquement exécuté les rebelles prisonniers dans le but de cacher certaines choses et révélations, d’ou vienne ces 9 jeunes captures?

  5. Rementanya

    Irementanya ryo mw’ iperereza. Muhenda nde? Twarabahinyuye.

  6. Nzobandora

    Albert,

    Excellent scenario quand même et visiblement tu as terminé tes enquêtes et désignation des coupables et responsables en un temps record. Chapeau pour la rapidité des enquêtes tout de même…
    Pourquoi donc a-t-on systématiquement exécuté les rebelles prisonniers comme si on voulait cacher certaines choses et révélations alors qu’on pouvait fièrement montré leurs visages et dévoiler publiquement leurs identités comme on l’avait fait lors du supposé coup d’état raté au bord du Lac Tanganyika, le fou capturé pour l’assassinat des sœurs italiennes ,etc., et en passant sans même écouter ceux qui ont parlé d’un mystérieux personnage nommé Mutama ou ceux qui auraient pu dénoncer publiquement la cible tout tracée du CNDD FDD en la personne de Sinduhije? Peux-tu nous expliqué un peu plus ta thèse selon laquelle la révélation officielle de leur identité aurait porté préjudice à la cohésion sociale au Burundi ?Penses-tu sincèrement qu’au Burundi avec la maitrise qui n’est plus a prouvé de nos services dans la torture que ces prisonniers peuvent restaient longtemps muets?
    Puis, comme on ne voit aucun tutsi sure la photo des rebelles capturés pouvons-nous en déduire qu’ils ont été tous étaient tués ou sont tous parvenus à prendre la fuite?

    Merci d’avance pour ta réponse

  7. Mutama

    Mieux vaut tard que jamais cher Iwacu. Ariko ntimugeze ngaho, bandanya gutohoza mwegere Pierre Claver Mbonimpa le courageux gushika mutubwiye ingene umuvyeyi yihekura kuber’ inyungu za politique (Mutama…….). Turakeneye kumenya uwo mutama uwariwe.

  8. duciryaninukuri

    @Mthukuzi
    Du bois de chauffage dans la kibira ? Les arbres ne fuient ni ne sont agressifs ! Ils s’étaient déja trompé de matériel! LOL!!!
    Avec humour comme toi peut-être c’est mieux car notre pays va mal surtout à cause de ceux qui devaient aider et le gouvernement et le peuple à sauvegarder la voie de la démocratie.

    PS: désormais depuis aujourd’hui ndahevye guza nandika iciyumviro canje ntashizemwo agtwenza guko abeshi barakomantariye mu nabi . nzoza ndiyandikira udukuru dutwenza ntihazobura uwuzokwirirwa anezerewe kurusha iyo asomye iyi minyinyurano umenga ntiduhindura uru rubuga rwari urwo kudufasha kutora inzira yokiza igihugu!

  9. duciryaninukuri

    @ Marushwa
    Mu bufarasa abateye bari indani baba aho nyene ariko aha iwacu baje bavuye hanze none abokwiyamirizwa n’inguvu nyinshi kubwawe n’abahe?

    Iyo utababajwe n’uko igihugu gitewe n’uko uba uzi ko uwo ateye atanabi akuronderera; ibi navyo bigasigura ko uzi neza imvo n’imvano n’intumbero y’uwo ateye.
    None icara ndakwibarize kandi wishure nk’umushingantahe w’ijambo ushatse! Ko abiyamirijwe ari abasirikare twovuga ko aribo baronderera inabi opposition na société civile mu kugwanya umwansi aje gusubira guhekura abarundi? (Birya yari azanye umengo n’ivyo kurasa wica abantu umwumwe canke benshi mu miduga, gusenyura amazu,…

    None wumva abo bantu ubashigikira uri mu kuri. E data ngo bishe abateye iyo baba ari imbonerakure bari gutamban’icupa ngo akazosigara nzorera za mbonerakure zirarubonye. None babonye ko imigambi y’abatari bake mu bo bari bizeye yanse nkuko bamye mugusivya reta ng’abo bamaze guhindurira muri efm(mvuge nka kera= aha rero atamurongo ufise ukuri kuba kukujanye uca ujanyabahurururu) ngo n’ugusamaza abantu ngo batoteze opposition.
    Mwibaza ko ikinyoma kimaza imyaka amajana atatu. Haba namba.

    Gusa reta yikebuke aho yoba idakora neza ariko opposition nisigeho kuduhamba rusangi tubona= je n’ai jamais vu une opiniâtreté pareille dans le mal, la haine et le mensonge: reste à voir si leur échec ne produira pas de dégâts à la mesure des efforts déployés.
    Ubwo gihinduka ntivyokiza bensho ba bagenzi? Nimuze twige kubana amayira yo gukira siyo abuze tout évolue.
    Je me sens mal en mon pays tout semble mensonge et hypocrisie

  10. Albert Tanganyika

    La Guerre de Cibitoke : L’Agresseur serait venu du Nord et non de l’Ouest !

    Beaucoup ont critiqué le silence de l’armée Burundaise sur les événements de Cibitoke. Jusqu’aujourd’hui, l’armée est restée évasive sur le nom de l’agresseur.
    Selon certains stratèges, cela est tout à fait normal vu le statut et les relations de l’adversaire au niveau international. C’est pour cela qu’Il a fallu rassembler toutes les preuves possibles.
    L’attaque serait donc faite par un bataillon de 700combattants en provenance du Rwanda, parmi lesquels : des Burundais Tutsi(beaucoup en provenance du M23), des Burundais de l’opposition (Tutsi et hutu entrainés au Rwanda), et quelques éléments de l’armée Rwandaise.

    • L’Entrée des Rebelles

    Contrairement à ce que beaucoup ont lu et entendu sur les médias, les rebelles seraient venus directement du Rwanda, et non de la RDC, longeant la rivière Rusizi, et l’armée Burundaise était au courant depuis belles lurettes. Elle les a laissés entrer pour après leur couper les arrières afin de leur priver de leur base arrière.

    • L’Entrée dans la danse de la RDC et la Monusco

    Etant alliée du Burundi et de la Tanzanie, la RDC aurait été au courant de cette incursion, d’où le lancement des opérations « sukula …» le long de la frontière en face des communes Burundaises en guerre pour repousser ceux qui tenteraient de fuir en traversant la Rusizi.

    • Prisonniers de guerre et révélations

    Certains prisonniers de guerre auraient parlé, et d’autres n’ont rien dit jusqu’ici. Le gouvernement Burundais se réserverait le droit de ne pas tout révéler sur les ondes afin de ne pas diviser la population.

    • L’Expiration de l’Ultimatum des FDLR et la Réunion d’Angola

    Le Représentant des FDLR avait prédit qu’il n’y aura rien le 02/01/2014. C’est vrai, rien ne s’est passé à cette date. Personne ne les a attaqués comme prévu ! était –il au courant de ce qui se joue dans la région entre les membres des différentes communautés régionales et internationales ?
    Vers la fin de ce mois, Jacob Zuma présidera une réunion sur les Grands Lacs, en Angola. Veut- il convaincre ses partenaires de comprendre les doléances des FDLR de rentrer au Rwanda en tant que
    « Parti Politique » comme cela a déjà été fait au Burundi, en RDC et ailleurs ?

    • L’Objectif de la guerre de Cibitoke serait la suite du scénario Général Moïse.

    Comme tout le monde le sait, les Etats n’ont pas d’amis mais des intérêts. Le Rwanda aurait donc intérêt à avoir des alliés Burundais et Tanzaniens afin de se sentir en sécurité ? Et pour que cela soit possible, vu le contexte du moment, il faut qu’il y ait changement des pouvoirs dans les pays précités. Il fallait donc aider des amis à mener une guerre au Burundi, occuper quelques territoires avant de prendre le pouvoir. Ceci permettrait au pouvoir de Kigali d’avoir des alliés sûrs qui pourraient l’aider à refuser, militairement s’il le faut, le rapatriement des FDLR.
    Et après la prise du Burundi, le retour en RDC comme à l’époque de Buyoya serait encore facile, et une occupation, jusque là inédite, (la création de l’Etat du Grand Kivu) serait alors certaine, et ainsi
    Le kingdom serait créé.
    Ceci serait donc la suite du scénario général Moïse (Cfr France24). Cette fois-ci avec des Burundais
    à la tête du mouvement.

  11. duciryaninukuri

    @Marushwa:
    ino abarashe bavuye hanze y’igihugu ariko mu bufarasa barashe basanzwe baba aho nyene ndani ntaco wavuze rero cungura ibitekerezo vyacu.
    Kubababazwa n’uko uburundi butewe n’uko uba uzi ico vyari kuvumarira habaye akajagari kandi n’uko uba uzi ko wewe abo bateye batakuronderera inabi.
    None wombarira koko ko abasirikare aribo bariko barondera inabi ya opposiion na société civile mu kugw

  12. Marushwa

    Kuberako en France baratewe ariko mu Burundi twariteye… Nico gituma tutahagurutse twese.

  13. Muzazi

    Je suis un lecteur assidu de votre journal, mais je dois avouer que je suis fatigue par la lenteur de vos articles. Le contenu de cet article par exemple n’a rien de nouveau. Vos confreres ont deja publie cette information il y a une semaine. Les interventions des acteurs politiques, de la population ou des autorites locales, tout cela est deja connu. Un journal de qualite donne une information du moment. Je comprend que vous prenez des precautions pour verifier ce que vous ecrivez, mais on supposent que vos confreres verifient aussi. Il ne faut pas donner l’impression a vos lecteurs que vous etes peureux vis-à-vis du pouvoir (qui vous a mordu une fois) et que vous preferez donner une information deja publiee par les autres, et par consequent qui n’interesse plus le public. Surtout, sachez que rien n’est plus decevant que d’ouvrir votre journal prefere et de n’y trouver que des generalites alors que les autres journaux rivalisent et impressionnent sur la diffusion d’une information a la une.

  14. RUGAMBA RUTAGANZWA

    Cette situation démontre à suffisance que les problèmes du Burundi ne sont pas des problèmes ethniques Hutu-Tutsi. Ces derniers ne sont que des alibis destinés à amuser la galerie. Le mauvais leadership politique du CNDD-FDD vient encore une fois d’enfoncer le clou et de nous conforter dans notre opinion. Les enquêtes internationales devrainet comencer pour nous dire si oui ou non il y a eu des crimes de guerre dans cette histoire. J’aime l’écrire et je vais le réécrire : il y en a qui risquent de finir leur vie à La Haye comme Milosevic…. ! Just wait and see…..

  15. Mthukuzi

    Une attaque qui a paralyse des communautes entières et fait plusieurs dizaines de morts est, pour vous, bidon! A vos yeux, q’est ce que ca vaut, la vie d’un Burundais? Etes-vous decu par le cuisant echec subi?
    Je felicite en passant notre chère armee qui n’est ni celle de Kabila, ni celle de Goodluck Jonathan. Quant à Mbonimpa et ses amis, ils n’ont qu’à decerner de manière posthume une medaille de patriotisme à ces jeunes innocents, sans armes, tues alors qu’ils allaient chercher du bois de chauffage dans la Kibira.

  16. MUKOZI

    Iwacu kuberiki mwaciye mubaza gusa abatavuga rumwe na Leta?
    Hama dukeburane, en France mwarabonye ingene bose bahagurukiye rimwe mukugwanya les terrorists bari bateye igihugu kuburyo bose (Gvt, opposition et confessions Religieuses) bahagurukiye rimwe mukuvyiyamiriza. Ariko iwacu I Burundi c est bizarre!! Igihugu kirategwa opposition na Societe civile bagaha inkigi umwansi ngo yarashwe. Mbega en France ko abari bateye ko barashwe urudavagi hari abo mwumvise babiteye ivyatsi???
    Noneho iyo bumenya umwe bwari ikindi Mbonimpa yari yateguye akarere mukuvugako hari imbonerakure nabasirikare bari I Congo yashaka abo basirikare baabise izo ntore zisanzure neza mukwitegura gutera. Mbe Sinduhije ko ataco aravuga wew ari mubik? Ko atabeshuza ivy bamwgiriza? hahhah ngira aracagandariye abaguye kurugamba kuko na Pacifique ejo yiriwe arabasabira

  17. kibuti

    On aura tout vu au pays des milles collines!
    Je pense moi aussi que le Gouvernement connaît l’identité de ces rebelles. Il n’a tout simplement pas voulu le dire. Je ne pense pas que ce sont des éléments envoyés par les opposants tel que SINDUHIJE et consorts. Si ce ne sont pas ceux-là, je me demande alors qui d’autres pourraient vraiment souhaiter la guerre dans ce pays et pour quelle motif?
    Est-ce que ça ne seraient pas les Généraux en disgrâce dont on parle ces derniers jours?
    Une autre raison qui me pousse à réfléchir dans ce sens est le fait de tuer tous ceux qui se sont rendus; ça signifie que le régime veut cacher quelque chose sur l’identité de ceux qui ont attaqué.
    Je pense que ces gens sont ceux qui ont été envoyé par la SNR à KILIBA ONDES du temps du Gen. Adolphe NSHIMIRIMANA. Mécontent, le Gén. Adolphe voudrait destabiliser le régime de NKURUNZIZA qui l’a évincé à son insu de la tête de la SNR. Il voudrait également rester impuni pour les crimes commis lorsqu’il dirigeait la SNR. En voulant ne rien révéler, NKURUNZIZA voudrait cacher les mésententes au sein des Généraux du CNDD-FDD. Il se pourrait également qu’Adolphe avait envoyé ces jeunes s’entraîner en RDC à l’insu de NKURUNZIZA et que ça serait la raison majeur de son limogeage.

  18. Gakunzi

    Mieux vaut tard que jamais, ainsi votre papier vient de sortir.
    None ga la thèse des imbonerakure sacrifiée à l’hôtel de la trahison risque d’être crédible.
    Que pense le président Nkurunziza kurabo bambitswe beret rouge, est ce une benediction pour lui, le pays ou sa famille?
    Je lui souhaite bonne chance

  19. kubwayo

    IWACU vous perdez votre temps et vous en fait perdre aussi. Informez nous plutôt sur ce qui se trame en ce moment! Je pense qu’il y’a mieux que cette attaque bidon que même les cibitokien ont déjà oublié(je suis à murwi ).

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Une autre date pour l’histoire

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une autre date pour l’histoire

17 mai 2018 entre dans l’histoire du Burundi. Le peuple burundais vient d’exercer son droit civique en se prononçant par référendum, sur la Constitution amendée. Dans l’histoire du Burundi, la période électorale a été, à maintes reprises, caractérisée par des (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

482 utilisateurs en ligne