http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/Mail-Room-VA-7dec.pdf
Politique

Affaire Mbonimpa : « La vérité éclatera au grand jour »

18-09-2014

« Les Burundais devraient comprendre que la vérité éclatera au grand jour. M. Mbonimpa sera libéré en héros », précise Léonce Ngendakumana, ce mercredi 17 septembre, après que le tribunal de Grande Instance en marie de Bujumbura ait refusé de libérer provisoirement Pierre Claver Mbonimpa.

Pour Léonce Ngendakumana, tout homme courageux ne doit pas se taire face à un événement susceptible de provoquer une instabilité dans le pays. ©Iwacu

Pour Léonce Ngendakumana, tout homme courageux ne doit pas se taire face à un événement susceptible de provoquer une instabilité dans le pays. ©Iwacu

Il donne l’exemple du Prince Louis Rwagasore et le président Melchior Ndadaye. Contacté par téléphone, il rappelle que le premier a été emprisonné pour sa ferme détermination à défendre l’indépendance du Burundi, tandis que le second a subi le même sort pour sa détermination à instaurer un Etat démocratique au Burundi. Il ne doute pas que l’emprisonnement de Mbonimpa aura un impact sur la vie du Burundi.

Léonce Ngendakumana, président de l’Adc-Ikibiri, souligne que tout homme courageux ne doit pas se taire face à un événement susceptible de provoquer une instabilité dans le pays. « Ce serait de l’irresponsabilité », précise-t-il.
Pour lui, le président de l’Aprodh est victime de son courage exceptionnel à dénoncer les violations des droits fondamentaux et des libertés publiques perpétrées par les pouvoirs publics.
Pierre Claver Mbonimpa a été arrêté pour s’être exprimé sur des probables entraînements militaires de jeunes burundais proches du parti au pouvoir, à Kiliba Ondes, à l’Est de la RDC. Après, il a été emprisonné à la prison centrale de Mpimba, accusé d’atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l’Etat. Agé de plus de 60 ans, il est pour le moment hospitalisé à l’hôpital Bumerec. D’après ses papiers médicaux, il souffre de diabète et d’hypotension.

  10   Vos commentaires
  1. Mutima , Uwakera,
    Je me demande réellement ce que represente « la siociété civile » au Burundi. Ils representent qui au fait? Ils agissent au nom de qui? Soit sur que au moins 80% des burundais ne comprennent pas cette clique la « société civile ». C’est un autre monde ! Mais une chose est sure, et vous comprendrez dans les lignes qui suivent.
    Cette grande machine à tuer qu’on appelle la communauté internationale soutient mbonimpa car il rempli bien son contrat à leur égard. Ils veulent piller encore notre pays du riche sous-sol qu’on vient de redecouvrir. Seulement, le territoire burundais est desormais bien gardé par les « benegihugu » dont l’essntiel (70%) sont la ligue des jeunes Imbonerakure du parti au pouvoir et de tout le système. Pour y arriver donc, il faut bien diaboliser cette ligue afin qu’elle soit en situation d’etre maudite internationalement pour qu’un pays opportuiniste comme le rwanda attaque le burundi sous pretexte de prevenir contre ce genocide imaginaire !! Et pour ce faire,une phanfare de medias et de la « societé civile » vocifère et crie à l’attente des droits et des liberté (les droits du diable !), car ils savent où ils trouvent leurs financements….
    VOILA LA GRANDE VERITE !

    BON WEEKEND A TOUS.

  2. Burakeye

    Ivyo yagirizwa bibavyo bitaba vyo( meme si on sait qu il est innocent) nibamureke aburane yidegemvya nkuko amategeko abivuga.. Aragway knd arashaj; en plus il n a pa encore ete reconnu coupable… Ils sont entrain de se couvrir de honte aupres de la communaute internationale….

  3. Gerard

    VYOSE BIZIMANA!

  4. Mutima

    Moi, Mutima, par les pouvoirs qui me sont conférés par ma propre personne imbue de moi-même,

    Je déclare que : Aujourd’hui, c’est un grand jour!

    Maintenant, il ne manque plus qu’une vérité qui doit éclater en ce grand jour! Et la voici :
    Pierre-Claver Mbonimpa a menti!!!

    Voilà la vérité, voilà le grand jour! Ni plus, ni moins! Si, si!… J’ai ce pouvoir moi aussi! De dire que c’est la vérité! Et c’est sûr aussi que le jour que je choisis d’exercer ce pouvoir, c’est un grand jour!!! Oh que je suis grand! 🙂

    Qu’attendez-vous de plus? Il n’y a pas d’autre vérité! Il n’y aura pas non plus d’autre grand jour. Je viens tout de suite de décider que seul ce jour sera le plus grand jour de tous les plus grands jours!

    Non mais!… Quand est-ce que vous allez arrêter d’essayer de nous faire avaler votre soupe? Elle spoliée! Jetez-la aux poubelles et cuisinez autre chose! De préférence mangeable!…

    Pierre Claver Mbonimpa a menti parce qu’il a pensé qu’un dossier aussi chaud et bruyant tant au niveau local qu’international allait le propulser dans les hauteurs de la gloire et lui rapporter gros pour le financement de son organisation. Il a fallu qu’il trouve le moyen de s’approprier ce dossier (d’armement des Imbonerakure), et la façon qu’il pensait être la meilleure pour arriver à ses fins s’est révélée être ces photos qui n’avaient rien à voir avec ce qu’il dénonçait. Même les personnes qu’il avait déclaré mortes au cours des entraînements qu’il dénonce étaient encore en vie. Nous savons également que les preuves qu’il a présentées jusqu’ici n’ont pas pu être vérifiées ou confirmées par les enquêtes menées par la Monusco elle-même, en plus des démentis des autorités congolaises et burundaises. Il a tenté d’avancer des raisons improbables qui auraient poussé le CNDD-FDD et/ou l’armée nationale à vouloir entraîner ces jeunes membres du parti sur le sol congolais. Il l’a fait pour pouvoir profiter d’une situation qui lui permettrait de s’acheter du financement pour son organisme. Même si beaucoup de personnes des médias, de la société et des organismes locaux et internationaux, par opportunisme, calcul ou haine envers le CNDD-FDD et les autorités actuelles au pouvoir, vont continuer de dire le contraire, Pierre-Claver Mbonimpa a menti de la même manière qu’on nous a longtemps fait croire que le prince-héritier du trône du royaume des Barundi naissait avec des grains de sorgho dans ses mains.

    Alors il est inutile d’attendre un grand jour qui ne viendra jamais. Il a voulu de la gloire, il est en train de l’avoir!… Tristement!… Et c’est déplorable!… Mais de grâce, arrêtez de comparer cet opportuniste à nos héros nationaux! Vous pouvez l’aimer et le défendre, libre à vous! Mais vous n’allez pas nous faire croire que Mbonimpa était motivé par l’unique amour des Burundais et leurs droits, ni non plus qu’il bénéficie d’un même niveau de popularité et d’appréciation au sein de la population burundaise que Ndadaye et Rwagasore en avaient!… Ntaco mushaka kumwicarika mu ntebe imwe na ba Nyakwubahwa!

    • Jean-Pierre Ayuhu

      Mutima,
      Je partage entièrement ton analyse. Pour ceux qui lisent nos commentaires, je réitère ceci: Mbonimpa est certes agé et malade mais cela ne l’exonère pas de son délit. Il a menti en produisant de fausses preuves. Il a porté atteinte à la Nation car ce qu’il a déclaré est de nature à nuire aux relations entre le Burundi et les pays amis. Donc, il doit répondre devant la loi. S’il faut de la compassion à son égard, cela ne doit pas occulter les fautes qu’il a commises.
      Encore une fois, notre justice est ce qu’elle est mais pour une fois qu’elle s’applique tant mieux et tant pis selon…mais l’ONU, le Ciel, Rufyiri, Pacifique et que sais-je encore, ne doivent pas crier sur les toits comme si cet homme est un saint. Non il a été délinquant par ses actes.

  5. UWAVUBA

    C’est dommage. Iconyereka abantu nk’uwo yiyita UWAKERA arogotwa. MBONIMPA est un patriote, un vrai.

  6. Burakeye

    We wiyita Uwakera,
    Qu’il neige ou qu’il pleuve, Mbonimpa finira par être blanchie. Son emprisonnement est normale dans les républiques bananières. Mais c’est comme cela, la liberté ne s’acquiert pas sur un plateau en or, mais il faut combattre pour l’avoir surtout dans les pays où c’est la loi du plus fort qui gouverne.
    Hanyuma na we wakera, il y a des gens qui étaient plus puissant que toi mais qui sont injustement emprisonnés ou mal traités.
    Il ne faut pas insulter le Caima car tu n’a pas encore traversé la rivière. Je suis sur que toi ou tes proches, un jour où ne ne serez pas dans les ailes du pouvoir, vous aurez besoin des défenseurs des droits de l’homme comme le respectable Mbonimpa. Today is me, tomorrow will be someone else!

    • abdoul

      Dis-moi Burakeye, et que cela reste entre nous.
      Est-ce que les photos de Mbonimpa étaient vraies ou fausses?
      Qu’est-ce qui se passe quand, au cours d’un jugement l’accusateur amène des preuves volontairement truquées et qu’en plus on prouve que non seulement les preuves sont fausse mais qu’en plus elles le sont intentionnellement?

      Bon , disons que le témoin amène plusieurs preuves dont une est prouvée être intentionnellement truquée, et que ce fait est révélé avant qu’on examine les autres preuves?

      Analyse ces faits dans une « république non bananière  » et répond honnêtement.

  7. Uwakera

    Mbega basha ntaco mupfana n’aba Juifs qui attendent toujours le Messie alors qu’il est venu il y a plus de 2000 ans?

    La vérité n’éclatera pas au grand jour. Elle a déjà éclaté au grand jour et vous continuez à fermer les yeux!!! Le jour même où cette pauvre mouton a brandi à la télé des photos téléchargés sur internet et d’autres fabriquées dans le laboratoire du mensonge, ce jour-là, la vérité a éclaté. Et comme le ridicule ne tue pas, vous continuez à tenter de perdre la lune en comptant les étoiles, mais la lune reste là.

    • Jean-Pierre

      @ Uwakera
      Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Hitler était puissant, il est mort comme un chien. Mobutu à côté était puissant, il est mort en mangeant du couscousse blanc sans aucune trace de sauce comme un mendiant. Habyalimana était adulé par l’Occident comme l’homme providentiel de la region des Grands Lacs, et il a tragiquement disparu comme un vaut rien.On ne sait plus même où se trouve sa dépouille. Je ne parle pas ici du printemps arabe qui a emporté les Kaddafi et le Tunisien mort en exile tandis que Mubarak croupit dans les géôle, vieux, malade et fatigué. Tous ces gens-là, quand ils étaient au pouvoirs, ils se croyeaient invincibles. Ils ont tué et emprisonné les Mbonimpa de leurs pays respectifs. Même morts, les Mbonimpa restent nplus digne et plus grand que leurs boureaux Ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui, par rapport à ceux que je viens de citer ci-haut sont des tigres en papiers. Vyiza mwokwicisha bugufi!

Publicité